8:01 21 déc

Coupe d'Europe des clubs : La compétition en direct

Le JC Maisons-Alfort champion d'Europe en féminines, Levallois finaliste

En direct de l'Institut du Judo (Paris)

 

Vivez la coupe d'Europe des clubs en direct ici…

18h10. LE TSV Abensberg (GER) garde son bien. L'expérience de la demi-finale disputée à quatre avait regonflé à bloc les Levalloisiens avant ce dernier défi contre les tenants du titre allemands. Dragin sortait même de la torpeur dans laquelle La Rocca l'avait plongé depuis les quarts pour se défaire de Zantaraia en dynamitant le combat. Un ko-uchi pour waza-ari, puis deux yuko pour maintenir l'Ukrainien en respect. Duprat prenait alors le relais contre Voelk, finaliste du Tournoi de Paris 2012. gros duel de kumi-kata jusqu'à ce contre de l'Allemand, que le genou du Français ne supportait pas. On peut craindre le pire pour le médaillé continental. Schmitt ne pouvant tenir son rang, les Allemands reprenaient la direction des opérations pour ne plus jamais les laisser. Ilias Iliadis se chargeait d'ipponiser Iddir, avant qu'Andreas Toelzer ne vienne conclure sabelle carrière - une médaille olympique et deux finales mondiales, entre autres - en disposant de Maret. A cinq, la donne aurait pu être différente.

17h45. Les filles du JC Maisons-Alfort sont championnes d'Europe !!! Le suspense aura été tué dans l'oeuf dans cette finale JC Maisons-Alfort - Yawara-Neva (RUS), qui n'est rien d'autre que l'entrée en lice délicate du JCMA en matinée (1-4 pour les Russes). Laura Holtzinger a sorti son arme fétiche, le juji-gatame (retrouvez comment Laura s'est construit ce spécial dans l'EDJ n°47, en kiosques depuis le 14 décembre), pour disposer de Buryachenko. Miryam Roper enchaînait parfaitement contre Zabludina sur un corps à corps qui smashait la Russe les deux épaules au tapis. Mendy ne laissait alors pas soin à ses compères Berger et M'Baïro de parachever le succès, en terrorisant Labazina sur deux seoi supersoniques. Le titre restera donc une année supplémentaire en France!

17h15. Du très grand Levallois! Schmitt sur le carreau, c'est à quatre que se présentait le Levallois SC face aux Russes du Yawara-Neva. Pour l'équivalent d'un France-Russie de championnat du monde. Dragin débutait mal les festivités, devancé dans l'attaque par Gadanov, qui lui passait deux yuko au final. Dès lors, plus d'autre calcul possible que trois victoires pour aller défier en finale le grand Abensberg, qui s'amusait des Russes du Dinamo RNO Alania sur le tapis d'à côté (4-1). Et Duprat allait montrer la marche à suivre en étouffant le champion olympique Isaev. Uchi-mata et sasae pour deux waza-ari splendides. Face à Denisov, Iddir faisait parler la poudre sur un sode dont le Russe ne se relèvera pas. Restait "juste" à Maret de terrasser le géant Saidov en contrant son mouvement de hanche. Magnifique.

16h45. Pas de finale franco-française en féminines. Le JC Pontault-Combault n'aura pas pesé dans sa demi-finale contre le Yawara-Neva de Saint-Petersbourg (RUS). Grou aura beau retarder l'échéance en ne s'inclinant qu'en golden score d'une pénalité, Shirley Elliot en concédait quatre pour hansokumake et Blot se faisait balayer par la tsarine Labazina. Ni Maya Thoyer ni Marie Del Puppo ne parviendra ensuite à sauver l'honneur.

16h40. Maisons-Alfort en finale! Si les championnes du monde Kelmendi et Gerbi donnaient quasiment l'assurance de deux points au Galatasaray, les féminines du JC Maisons-Alfort ont su laisser passer ces deux orages pour rallier la finale. Le koshi-jime autoritaire de Karine Berger et le ko-soto d'Anne Fatoumata M'Bairo en contre d'uchi mata comblaient de bonheur les Val-de-marnaises.

16h10. Le programme des demi-finales masculines

TSV Abensberg (GER) - Dinamo RSO Alania (RUS)
Yawara-Neva Saint-Petersbourg (RUS) - Levallois Sporting Club (FRA)

16h. Et à la fin, c'est Levallois qui passe ... L'éternel duel national entre Levallois SC et Sainte-Geneviève Sports aura une nouvelle fois tourné à l'avantage des Levalloisiens. Pourtant le coup de poker tenté par les Essonniens avait bien débuté, avec La Rocca dans le premier rôle. Véritable bête noire de Dimitri Dragin (victoire lors des deux derniers championnats de France pour La Rocca), le Génovéfain renvoyait le médaillé continental à ses études après un seoi tout en amplitude. Le deuxième round, opposant Pierre Duprat à David Larose, voyait les pénalités monter côté rouge et blanc jusqu'à l'hansokumake. Alain Schmitt se voyait ensuite opposé à Julian Kermarrec, qui était à deux doigts (et à un matte moins rapide) de place son juji au médaillé mondial avant de finalement céder. En lieu et place de Gobert, qui n'abdiquera qu'aux pénalités contre Maret en lourds, c'est Antoine Lamour qui laissait échapper la victoire face à Iddir et son uchi-mata planté en bordure. Des duels qui se suivent et se ressemblent donc ...

15h55.  Le programme des demi-finales féminines

JC Maisons-Alfort (FRA) - Galatasaray Istanbul (TUR)
Yawara-Neva (RUS) - JC Pontault-Combault (FRA)

15h45. Fin de l'aventure pour l'ACBB. Poussin et Calloud ont pu mesurer la différence avec le gratin mondial dont font partie les Russes du Yawara-Neva, ne pesant pas très dans leurs confrontation contre Pulyaev et Iartcev. Loïc Piétri, pour sa part, a fait valoir ses galons de champions du monde contre le champion d'Europe 2012 Magomedov, sur deux seoi dévastateurs. Malheureusement pour Boulogne, Brisson ne parvenait à se sortir des griffes de Voprosov. Après l'USO et l'ACBB, Yawara-Neva attend son troisième club français, Levallois ou Sainte-Geneviève Sports, pour tenter de rallier la finale.

15h20. Limoges n'a rien pu faire. Le second duel franco-français du tableau féminin n'aura pas accouché du même scenario. Grou, Elliot et Blot faisant respecter leur droit d'ainesse sur leurs jeunes adversaires. Fanny Posvite et Audrey Thorel réduisaient la marque pour l'honneur.

15h15. Ca continue pour Sainte-Gen'. Face au Kenamju Harlem (NED), dont deux de ses meilleurs éléments -Grol et Elmont - étaient en civil, Sainte-Geneviève Sports a fait le boulot pour s'offrir une enième revanche contre Levallois. Larose aura eu le temps de dynamiter Davaadorj, avant que Kermarrec puise dans ses ressources pour dominer au golden score Van de Kamer et que Bon voisin ne s'offre le lourd néerlandais dans joli mouvement d'épaule.

15h10. Maisons-Alfort prend sa revanche des France. Battues sèchement en finale nationale en juin dernier par les RSC Champigny, les féminines du JC Maisons-Alfort ont cette fois pris le meilleur sur les championnes d'Europe en titre. Delsalle avait pourtant emporté le premier point, tout en se blessant au coude, avant que Roper n'asseoit sa suprématie sur Guihur d'un nouveau ko-soto. La jeune Mendy se paie alors Emmanuelle Payet sur ippon, avant que Fichot ne laisse l'issue de la partie au cinquième duel en dominant Berger par ippon. M'Bairo - Mentouopou, un classique pour finir ... qui ne durera que le temps de le dire, M'Bairo plaquant son adversaire sur les deux épaules.

14h45. Levallois sort le Galatasaray! La foudre commence à frapper l'INJ. La première mèche fut allumée par Dragin, sur un uchi-mata que Sandal n'oubliera pas de sitôt. Tatalashvili s'offrait ensuite le sclap de Duprat d'un wazar-ari, avant que Schmitt ne redonne l'avantage aux sens au terme d'une grosse bataille. A Iddir de finir le travail, face au vice champion du monde des -81kg Tchrikrishvili. Ce dernier avait cru avoir fait le plus dur en propulsant le Marseillais sur un modèle de contre, dans un premier temps annoncé waza-ari. La table centrale annulait la valeur et, sur la reprise, Iddir ne laissait pas passer sa deuxième chance et ipponisait le Géorgien sur seoi. Maret avait le mérite de clore la marque sans laisser trop de plumes dans la bataille.

14h40. L'ACBB en quarts. Poussin impeccable, Piétri toujours aussi précis sur son ippon-ko et Brisson au métier, et ça passe pour Boulogne qui retrouvera le Yawara-Neva pour une place en demies.

14h25. 4/4 pour les Russes! L'Adygea Maykop, dominateurs face aux Suédois du SPIF Judo de Stockholm (3-2) et le Sambo 70 de Moscou, faciles face au Sporting Club Portugal (3-0), rejoignent le Yawara-Neva et le Dinamo RSO Alania.

14h20. Terminé pour Orléans. Face au Yawara-Neva Saint-Petersbourg,  qui s'apparente à la sélection russe, l'US Orléans Loiret n'a rien pu faire. Pourtant, Bourguignon s'était offert le champion d'Europe 2012 Gadanov d'un yuko pour donner l'avantage aux siens. Derrière, le duel entre le champion olympique Isaev et Ugo Legrand donnait lieu à une lutte féroce, qui voyait le Russe arracher le finaliste mondial pour waza-ari. La suite sera sans issue, Magomedov, Denisov et Saidov se jouant sans trop de difficultés des Jeannin, Buffet et Dion.

14h10. Les premiers quarts de finalistes sont les Allemands du TSV Abensberg, faciles vainqueurs des Carabiniers romains (5-0 avec l'entrée en lice des Voelk, Iliadis, Stevens et Toelzer!), et les Russes du Dinamo RSO Alania, qui n'ont pas laissé la moindre chance aux Suisses de Regensdorf (5-0).

13h05. Les jeux sont faits. Dans le tableau féminin, si les quatre formations françaises seront finalement exemptées de huitièmes de finales, le tirage a placé dans les mêmes quarts le RSC Champigny et le JC Maisons-Alfort d'une part, et le JC Pontault-Combault d'autre part. Ce qui offre l'assurance d'avoir deux équipes en demies.
Chez les masculins, les quatre clubs tricolores ont été en revanche reversés dans le même demi tableau. L'US Orléans Loiret a hérité des finalistes russes de l'édition 2012, à savoir le Yawara-Neva de Saint-Petersbourg, l'AC Boulogne-Billancourt sera opposé aux Serbes du Crvena Zvezda de Belgrade et Sainte-Geneviève Sports affrontera les Néerlandais du Kenamju Harlem. Enfin, le duel de ces huitièmes de finale mettra aux prises le Galatasaray Istanbul au Levallois Sporting Club. Début des combats à 13h30.

12h15. Alors que le tirage au sort des phases finales sera effectué à 12h45, les clubs français s'offrent un grand chelem. Chez les féminines, le JC Pontault-Combault, le RSC Champigny et l'AJ Limoges sont invaincues et prennent les premières places de leurs poules, tandis que Maisons-Alfort se contentera du deuxième ticket de la poule C. Chez les masculins, Levallois SC et Sainte-Geneviève Sports n'ont également pas connu la défaite, alors que l'US Orléans Loiret passe derrière les Russes du Dinamo RSO Alania. Enfin, l'AC Boulogne-Billancourt, départagé au nombre de points avec le Sambo 70 (RUS) et les Galaxy Judo Tigers (AUT), s'adjuge finalement la première place de son groupe.

12h05. Maisons-Alfort s'invite en huitièmes. A l'image du koshi-jime de Miryam Roper, le JCMA a pris à la gorge les Néerlandaises d'Heerenveen pour rafler la deuxième place du groupe C. Le point décisif a été rapporté par Karine Berger, dont l'adversaire fut sanctionnée d'un hansokumake pour ne pas avoir reposer la Val-de-marnaise convenablement après une tentative de juji-gatame de cette dernière.

11h55. Limoges implacable. Non contentes d'avoir sauté l'obstacle romain, les féminines de l'AJ Limoges ont passé à la moulinette les RUsses du Geraklion Tula. Cinq victoires, autant d'ippon, et une première place de leur groupe amplement méritée.

11h40. Sainte-Geneviève Sports est pressé. En cumulé, à peine plus de cinq minutes de passées sur le tapis face aux Suisses de Regensdorf et un 5-0 cinglant. Le quintet Larose-Emilien-Kermarrec-Gobert-Bonvoisin est dans la place. A noter que le Galatasaray d'Istanbul, troisième l'an passé avec sa colonie géorgienne, échoue avec ses seconds couteaux face au Sporting Clube Portugal (2-3). L'artillerie attendra cet après-midi pour s'exprimer.

11h15. l'US Orléans dominé. Face au Dinamo RSO Alania (RUS), les Orléanais auront bataillé jusqu'au bout, Legrand devant passer par le golden score pour dominer le finaliste continental des -66kg Khan-Magomedov, mais Alexis Dion s'inclinait dans le combat décisif face au champion d'Europe juniors 2009 Kesaev. L'USO se contentera donc de la deuxième place de sa poule.

Règlement : la formule de cette coupe d’Europe
La formule de cette coupe d’Europe des clubs 2013 permet d’assurer un minimum de deux combats pour chaque équipe engagée. Elle consiste en 2 étapes :
- Un système de poules. Les équipes engagées ont été réparties par le tirage au sort en poules de 2 ou 3 équipes, les médaillés des championnats d’Europe des clubs 2012 combattant dans des poules séparées. Le classement des équipes de chaque poule sera décidé selon les critères suivants :
1. Nombre total de victoires de l’équipe
2. En cas d’égalité du nombre de victoires de l’équipe : le plus grand nombre de combats remportés.
3. En cas d’égalité du critère 1 et du critère 2 : le plus grand nombre de points remportés.
4. En cas d’égalité des critères 1, 2 et 3 pour 3 équipes : le temps accumulé le plus court de tous les combats individuels
- Les équipes classées en 1re et 2e position de chaque poules sont qualifiées pour l’étape 2.
Un second tirage au sort se tiendra alors et les équipes classées 2e des poules rencontreront les vainqueurs des autres poules. Les équipes perdant en 16e de finale sont classées 9e, les équipes perdant en quart de finale sont classées 5e. Les équipes perdant en demi-finale sont classées 3e.

10h50. L'AJ Limoges à l'expérience. Soutenus par une grosse délégation limousine, l'AJ Limoges et ses jeunes guerrières ont fait montre d'une belle gestion de leur combat contre les Italiennes du Fiamme Gialle de Rome. Combeau et Laury Posvite s'imposent aux pénalités, avant Fanny Posvite ne paracheve leur prestation au golden score. Premiers pas réussis dans la cour des grands.

10h40. L'ACBB croqué par les Tigers de Vienne. Malgré la victoire expéditive de Jonathan Allardon, définitivement lancé dans sa compétition après son golden score de sept minutes au tour précédent, l'ACBB de Pierre Robin perd au cinquième combat contre les Autrichiens.

10h35. Pontault-Combault à sa main. Côté pontellois, les légères ont expédié les affaires courantes, tandis que Maya Thoyer cédait avec les honneurs conte Van Emden (2 shido à 1) et que Marie Del Puppo tenait la dragée haute à Verkerk (yuko).

10h30. Champigny récite. 5-0 pour les partenaires de Delphine Delsalle contre les Belges du JC Jenos Kwai Hogglede. En deux temps trois mouvements.

10h25. Levallois mate Rotterdam. Les seoi de Dragin et d'Iddir n'ont pas failli face aux Néerlandais, pas plus qu'Alain Schmitt, qui commence à régler la mire sur le tapis.

9h50. Champigny qui rit, Maisons-Alfort qui pleure. Les Campinoises ont parfaitement débuté la défense de leur titre en disposant sans coup férir des Russes du SK Dinamo Rno Alania (4-1). De leur côté, les féminines du JC Maisons-Alfort déchantent face à l'armada russe du Yawara-Neva. Rosso, Roper (qui a pris un hansokumake peu évident alors qu'elle plantait son ko-uchi) et Mendy n'ont pu peser dans la balance face aux Labazina, Zabludina and co.

9h40. Le sans-faute français continue. Si l'AC Boulogne-Billancourt est en passe de se défaire du Sambo 70, malgré la victoire d'Alexandre Mikhailin sur Pierre Robin, l'équipe féminine du JC Pontault-Combault a été plus qu'expéditive face aux Belges du Crossing Schaerbeek, à l'image de Shirley Elliot, vainqueur sur un bel harai planté en 20 secondes.

9h35. Levallois sans souci. Les carabinieri n'auront tiré qu'une seule fois, par l'intermédiaire de Marconcini, mieux réveillé qu'Alain Schmitt. 4-1 pour les sextuples champions de France.

9h30. Abensberg lance la machine. 5-0 contre les Serbes de Beograd, avec notamment un tomoe-nage de folie de Lambert sur le pauvre Ostojic.

9h25. L'US Orléans a la frite, facile vainqueur du club belge de Schaerbeek. Sans le juji-gatame de Nikiforov sur Dion pour l'honneur, la bande d'Ugo Legrand aurait débuté sa journée sur un sans-faute. Ce n'est que partie remise.

9h. C'est parti à l'INJ pour cette coupe d'Europe des clubs. Place aux masculins avec la présence surt le tapis de trois des quatre formations françaises : le Levallois SC opposé au CS Carabinieri de Rome, l'US Orléans Loiret face au Crossing Schaerbeek (BEL), et l'AC Boulogne-Billancourt contre le Sambo 70 de Moscou.

Les autres actualités similaires

Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_regions
Original-page_81
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-pav%c3%a9_310__code