11:27 19 déc

Coupe d’Europe des clubs : l’INJ à la fête ce samedi

Médaillés olympiques et mondiaux vont fouler les tatamis parisiens

Il s’agit du dernier rendez-vous de l’année pour l’élite du judo européen, représentant en quelque sorte « la ligue des champions » de la discipline.

Qui dit champions annonce forcément la venue des meilleurs combattants du Vieux Continent ce samedi à l’institut national du judo, prêts à succéder au TSV Arensberg (GER), et au Red Star Club Champigny, vainqueurs à Istanbul l’an passé. L’équipe campinoise qui sera d’ailleurs candidate à sa propre succession, malgré les absences de la championne du monde 2009 Morgane Ribout, blessée aux ischio-jambiers , et de la vice championne d’Europe des moins de 23 ans Lola Benarroche. Aux côtés des tenantes du titre, trois autre formations féminines tricolores tenteront de briller à domicile. Le JC Maisons-Alfort, qui sera emmené par la numéro 1 mondial allemande Miryam Roper (-57kg), pourra compter sur l’expérience de Sarah Loko, de Karine Berger et de Christelle Garry. Pour le JC Pontault-Combault, pas épargné par les pépins physiques, il s’agira d’offrir une belle sortie à Stéphanie Possamaï, médaillée olympique à Pékin, dont la dernière sortie internationale remonte à l’édition stambouliote de 2012. Enfin, l’Alliance Judo Limoges, qui s’était invitée sur le podium national en juin dernier en déjouant notamment les pronostics en quarts de finales contre l’ACS  Peugeot Mulhouse, débarquera dans la capitale avec sa jeune équipe pétrie de talent, menée par la championne de France 2013 Fanny-Estelle Posvite (-70kg).

© P.Renault/SGS / Esprit du Judo - En 2012, les filles du RSC Champigny avait raflé l'or à Istanbul

Chez les garçons, les quatre clubs français représentés auront également de belles cartes à jouer. Même privé de Teddy Riner, le Levallois Sporting Club aura fière allure, avec dans ses rangs pas moins de trois champions de France 2013, en la personne de Pierre Duprat (-73kg), d’Alexandre iddir (-90kg) et de Cyrille Maret (+90kg), mais aussi le médaillé européen Dimitri Dragin (-66kg) et le médaillé mondial Alain Schmitt (-81kg). L’AC Boulogne-Billancourt fera également peur sur le papier, avec son champion de France Loïc Korval (-66kg) de retour sur le devant de la scène, son champion d’Europe -23 ans Jonathan Allardon (-73kg), mais bien évidemment avec son champion du monde de Rio Loïc Piétri (-81kg). L’US Orléans Loiret d’Ugo Legrand (-73kg) et de Romain Buffet (-90kg) fera pour sa part valoir sa jeunesse dorée (Antourel, Bissoly, Dion, Ariano Rebouka), tandis que Sainte-Geneviève Sports, privé de Florent Urani en convalescence, s’appuiera sur ses trois membres de l’équipe de France que sont David Larose (-66kg), Ludovic Gobert (-90kg) et Jean-Sébastien Bonvoisin (+90kg).

Toutes cette vitrine du judo hexagonal ne sera pas de trop pour se frotter la concurrence européenne, et notamment aux armadas venues d’Allemagne, de Russie ou de Turquie. Le club allemand du TSV Abensberg, où sont notamment licenciés des combattants comme l’Ukrainien Zantaraïa (-66kg), le Hongrois Ungvari (-73kg), l’Américain Stevens (-81kg), le Grec Iliadis (-90kg) ou Andreas Toelzer (+90kg), qui prendra d’ailleurs sa retraite après la compétition, semble armé pour récidiver à Paris. Ils devront tout de même se méfier d’équipes outsiders comme le Yawara-Neva de Saint-Petersbourg (RUS) de Mansur Isaev, d’Ivan Nifontov ou de Kirill Denisov, le Kenamju d’Haarlem (NED) porté par Davaadorj, les Elmont et Grol, ou le Galatasaray d’Istanbul (TUR) et sa colonie de Géorgiens (Shavdatuashvili, Tatalashvili, Tchrikishvili, Liparteliani ou Okruashvili). Le club turc qui fera également office d’épouvantail chez les féminines, avec ses championnes du monde 2013 Majlinda Kelmendi et Yarden Gerbi ou sa médaillée olympique Marti Malloy. Le Budokan de Rotterdam (NED) ne sera pas en reste avec Kim Polling, Edith Bosch et Anicka Van Emden, de même que le Yawara-Neva de Saint-Pétersbourg, véritable mine de diamants bruts (Kuziutina, Labazina, Gazieva,…).

        

Les équipes engagées

Féminines (15 équipes)

Alliance Judo Limoges (FRA)
Budokan Rotterdam (NED)
Dinamo RSO-Alania (RUS)
Galatasaray SC (TUR)
Geraklion (RUS)
Gruppo Sportivo Fiamme Gialle Roma (ITA)
JC Jenos Kwai Hooglede (BEL)
JTS Heerenveen (NED)
Judo Club Cortaillod (SUI)
JC Maisons-Alfort (FRA)
JC Pontault-Combault (FRA)
Royal Crossing Club Schaerbeek (BEL)
Red Star Club Champigny (FRA)
Yawara-Neva (RUS)
Yugra (RUS)

 

Masculins (20 équipes)

AC Boulogne-Billancourt Judo (FRA)
Budokan Rotterdam (NED)
Centro Sportivo Carabinieri Roma (ITA)
Dinamo RSO-Alania (RUS)
Galatasaray SC (TUR)
JC Kawaishi Ingelmunster (BEL)
Judo Club Red Star (SRB)
Judo Sport Club Adyghea (RUS)
Judo Team Regensdorf (SUI)
Kenamju Haarlem (NED)
Levallois Sporting Club (FRA)
Royal Crossing Club Schaarbeek (BEL)
Sambo-70 (RUS)
Sainte-Geneviève Sports (FRA)
Sporting Clube de Portugal (POR)
Stockholms Polisens IF Judo (SWE)
TSV Abensberg (GER)
US Orléans Loiret JJ (FRA)
Volksbank Galaxy Judo Tigers (AUT)
Yawara-Neva (RUS)

 

Programme

Vendredi 20 décembre 2013

19h00-19h30 : Pesée officielle par equips à l’INJ
20h00 : Tirage au sort à l’INJ

Samedi 21 décembre 2013

09h00 : Début de la compétition
14h15 : Cérémonie d’ouverture
14h30 : Repêchage, 3e place et finales

 

Infos :

INJ : 21-25 Avenue de la Porte de Châtillon - 75014 Paris

Transport : Tramway 3a : Jean Moulin ou Porte d’Orléans
Métro ligne 4 : Porte d’Orléans

Les autres actualités similaires

Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_regions
Original-page_81
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-pav%c3%a9_310__code