3:21 29 aoû

CM Tokyo - Le direct du cinquième jour

Gahié championne du monde, Pinot et Clerget en bronze

(Pensez à rafraîchir régulièrement pour lire les dernières informations)
Jeudi 29 août : -70kg F et -90kg M au programme

21h. -90kg : Van T End le plus fort ce jeudi ! 
Pas forcément la finale attendue mais dans cette catégorie des -90kg à l'énorme densité et à l'homogénéité forte, Noel Van T End et le Japonais Mukai ont su trouver les ressources pour se hisser tout en haut. Une finale avec beaucoup de rythme. Finalement, le Hollandais trouve la solution à trente secondes de la fin avec un ippon seoi-nage à droite qui met le Nippon sur la tranche. Gérant le temps restant un peu comme il pouvait, Van T End et son cocard à l'oeil droit est champion du monde après une journée dantesque. Chapeau ! 

20h45. -90kg. Clerget fait le doublé !
Face au coriace Suédois Nyman, la partie s'annonçait serrée pour Axel Clerget. Grosse bataille au kumikata entre les deux judokas et quelques tentatives dangereuses de sumi-gaeshi su Scandinave laissait penser que si le Français voulait aller décrocher sa seconde médaille mondiale consécutive, il devait se montrer un poil plus actif. Avec une lucidité remarquable, le Français saisit sa chance : après une tentative en o-soto, le voilà changeant de direction pour un makkikomi qui déroulait Nyman sur le dos. Du bel ouvrage ! La banane pour Axel Clerget, seulement battu ce jeudi par le futur champion du monde hollandais Van T End. Première médaille masculine française. 

20h30. -70kg. Gahié est championne du monde ! 
Face à l'une des sensations de la journée, la Portugaise Barbara Timo, la Française, vice-champino du monde, prenait les choses en main avec une tentative d'o-soto-gari d'entrée. Mais c'est sur un passage au sol que Gahié allait, une nouvelle fois ce jeudi, trouver la solution : juji-gatame classique et voilà la protégée de Severine Vandenhende sur le toit du monde. Second titre français ici à Tokyo ! 

20h25.-70kg. Pinot bronzée
Il n'y a pas eu de match contre la Suédoise Bernholm. Deux premières fortes tentatives de morote à droite qui ne marquaient pas, suivi d'un ko-uchi makkiomi à gauche pour ippon. Margaux Pinot sera sur le podium. Souriante, la championne d'Europe sortait du tapis avec un léger sourire. Heureuse mais aussi à coup sûr déçue. 

20h15. -90kg. Van t End/Mukai pour la victoire finale
Les deux demi-finales de cette catégorie ne resteront pas gravées dans les mémoires. Un peu brouillonne pour la première entre Soichiro Mukai et Marcus Nyman, le premier cherchant la marque sur son morote alors que le second tentait de suivre systématiquement en ne-waza. Finalement, le Japonais s'impose aux pénalités. Très fermée pour la seconde il ne se passe quasi strictement rien pendant plusieurs minutes, Noel Van T End et Nemanja Majdov se livrant une bataille sans merci au kumikata suivie souvent d'une rupture pour repartir à la bagarre. Deux shidos partout avant n superbe sode-tsuri-komi-goshi du Hollandais, clairement dans une très grande journée ce jeudi. 

19h40. -90kg. Clerget visera encore le podium mondial
Face à l'Azéri Mehdiyev, le médaillé mondial 2018 subissait dès le début du combat la pression du bras gauche de son adversaire qui venait loin dans son dos. Pénalisé pour une sortie de tapis, le Français voyait un second shido tombé contre lui pour non-combativité alors que son adversaire ne produisait absolument rien (non plus). Mais le combat avançant, l'Azéri commençait à tirer la langue et à chercher de l'air. L'ayant bien compris, Clerget, beaucoup plus frais, mettait la pression, encore et encore. Il se montrait même presque décisif sur un ko-uchi-makkikomi à gauche. Epuisé, Mehdiyev se faisait secouer une dernière fois par le Tricolore avant de subir une troisième pénalité.
Direction le bronze pour le combattant de Sucy Judo. 

19h25. -70kg. Gahié ira chercher l'or, Pinot le bronze
Destin constrasté pour les deux -70kg tricolores à quelques minutes d'intervalle. Marie-Eve Gahié, très concentrée, piquait magnifiquement la Britannique Sally Conway sur un bras/tête après une attaque de cette dernière où les deux combattantes arrivaient au sol. Coupable d'un léger relâchement, l'Anglaise voyait Gahie la retouner pour la clouer au sol. 
Margaux Pinot, elle, commençait son combat en prenant ce dernier à son compte avec ses mouvements d'épaule. Barbaro Timo était pénalisée d'un shido pour non-combativité. Mais sur l'action suivante, cette dernière lançait un sode ultra -rapide qui déroulait la championne d'Europe sur le dos ! 

16h45 - Le programme des demi-finales en -90kg
Noël Van T End (NED) – Nemanja Majdov (SRB)
Marcus Nyman (SWE) – Shoichiro Mukai (JPN)

16h40 - Le point final pour Mukai
Après la victoire au sol du robuste Suédois Marcus Nyman sur le Hongrois Toth, et celle du Serbe Majdov sur deux plongeons dans le dos d'un Mehdiyev sur l'attaque pour le contrer, le Japonais concluait la session d'éliminatoires au golden score contre le Cubain Silva Morales d'un sublime ko-uchi-gari en avant/arrière. Pas le plus flamboyant de la team Japan, mais toujours en vie devant son public, qui s'extasiait derrière sur les ralentis de sa projection.

16h25 - Rageant pour Clerget
Agressif au kumikata comme contre le champion du monde Sherazadishvili plus tôt ce jeudi, le Français restait néanmoins en alerte face à son bourreau des Jeux européens de Minsk, le Néerlandais Van T End. Un passage aux stands pour changer de bas de kimono, il revenait avec les mêmes intentions, mais ne parvenait à monter son bras dans le dos du Batave. Son tomoe-nage n'était pas assez tranchant, au contraire du sode à genoux de Van T End qui enchaînait au sol jusqu'au ippon annoncé par l'arbitre... avant d'être annulé par l'assistance vidéo. LEs deux hommes se relevaient, et il restait alors 47 secondes à Clerget pour refaire son retard. Un premier passage au sol rapidement stoppé par l'homme en noir, avant un sutemi trop hâtif pour faire la différence, et c'est les repêchages qui attendaient finalement le combattant de Sucy Judo, avec l'Azerbaïdjanais Mehdiyev, en or à Düsseldorf et en argent à Bakou en 2019.

16h15 - Le programme des demi-finales en -70kg
Barbara Timo (POR) – Margaux Pinot (FRA)
Marie-Eve Gahié (FRA) – Sally Conway (GBR)

16h - Pinot et Gahié en demi-finale
Elles combattaient au même moment, pour le même score final et une victoire pour toutes les deux, et on ne va pas s'en plaindre. Toute en maîtrise, voire en retenue, c'est Margaux Pinot qui l'emportait en premier sur une attaque où son adversaire polonaise, Polleres, tentait le contre mais se faisait finalement dérouler par l'épaule de la championne d'Europe française à trente secondes du terme du combat alors que les deux combattantes étaient à une pénalité chacune. La marque, fut plus rapide en revanche pour Marie-Eve Gahié avec un waza-ari sur tani-otoshi après une minute de combat. En cherchant le sol pour conclure, elle devait tout de même se méfier des seoi de la Portoricaine Maria Perez. Sereine, elle maîtrisait la médaillée mondiale jusqu'au bout. Voici les deux Françaises en demi-finale avec de vraies chances d'aller au bout face aux deux Européennes qu'elles rencontrent. Ce serait beau. 

16h - Le programme des quarts de finale -90kg
Axel Clerget (FRA) – Noël Van T End (NED)
Mammadali Mehdiyev (AZE) – Nemanja Majdov (SRB)
Krisztian Toth (HUN) – Marcus Nyman (SWE)
Ivan Silva Morales (CUB) – Shoichiro Mukai (JPN)

15h50 - Le programme des quarts de finale en -70kg
Barbara Timo (POR) – Sanne Van Dijke (NED)
Michaela Polleres (AUT) – Margaux Pinot (FRA)
Marie-Eve Gahié (FRA)
– Maria Perez (PUR)
Anna Bernholm (SWE) – Sally Conway (GBR)

15h45 - Hansokumake pour Polling
Opposée à la médaillée mondiale Maria Perez, Kim Polling, qui avait fait exploser la Chinoise Sun au tour précédent, fait l'erreur d'un makikomi mal maîtrisé pour prendre le coude droit de la Portoricaine dans sa chute : hansokumake. Dur.

15h45 - Clerget parfait
Ça n'a pas duré longtemps ! Visiblement très bien dans cette compétition, le médaillé mondial a mis quarante secondes à amener l'Américain Colton Brown au sol pour un étranglement dont il a le secret. La mécanique de précision d'Axel Clerget semble être au rendez-vous. Prochain tour contre le Néerlandais Van t'End pour une place en demie.

Le travail parfait d'Axel Clerget

15h30 - Pinot concentrée
C'est au golde score sur un o-uchi où elle effleure à peine son adversaire que la championne d'Europe trouve la solution face à la toujours dangereuse Brésilienne Maria Portela, un petit gabarit qui vient systématiquement attasuer en-dessous. Direction les quarts de finale.

15h30 - Gahié, only You
Un premier waza-ari sur koshi-waza suivi au sol, mais une immobilisation qu'elle ne conservait pas, mais un autre passage au sol où elle faisait abandonner son adversaire, c'est avec calme et précision - même si elle relâche pour la deuxième fois un e adversaire - que Marie-Eve Gahié, vice championne du monde rappelons le, avance dans son tableau. 

15h25 - Gvinashvili, c'est fini
Trop stéréotypé sur ses arrachés face au Néerlandais Smink, le Géorgien se fait contrer sur son ura-nage par le médaillé européen et -23 ans, systématiquement à la bagarre sur ses sorties en 2019, qui reste bien dedans pour le coller sur le dos au golden score. 

15h15 - Arai battue !
Les encouragements des salariés de Mitsui Sumitomo, son entreprise, n'auront pas suffi : la Portugaise Barbara Timo fait l'un des hold-up de la matinée en -70kg avec ce makikomi en début de combat pour waza-ari qu'elle conserve jusqu'au bout face à la championne du monde japonaise Chizuru Arai, incapable de lancer des attaques franches sur ce championnat face à un adversaire mobile et forte à la garde. Timo ? Une combattante de 28 ans qui reste sur une médaille de bronze à paris en février et l'or à Tbilissi.

14h30 - Clerget bat le champion du monde
C'est un Axel Clerget extrêmement combatif qui s'est présenté face au champion du mone espagnol Sherazadishvili contre lequel il avait toujours gagné en trois confrontations : une énorme bagarre, très virile, sur les mains pour venir préparer ses attaques, mais sur lesquels l'Espagnol rendait coup pour coup. Pas vraiment d'ouverture au sol non plus face à ce très grand gabarit, alors c'est sur la détermination d'un o-soto-makikomi qu'il déroulait jusqu'au bout que le Français marquait waza-ari à trente secondes du terme. Déjà pénalisé à deux reprises (contre une à son adversaire), Clerget devait rester vigilant et gérait parfaitement les dernières secondes. L'index sur la tempe, il indiquait que cela s'était joué dans la tête. Il bat. prochain tour contre l'Américain au nom de film du box office, Colton Brown, qui reste sur une finale au Grand Prix de Montréal.

14h20 - Pinot gère
Pas de pion mais une gestion parfaite des pénalités face à la britannique Gemma Howell de la part de la Française lui permettait de faire disqualifier la médaillée européenne 2018.

14h05 - Gahié fait danser Tseltsidou.
Un balayage pour amner la Grecque au sol, avant le tourbillon de l'enfer pour la retourner sans difficulté et la coincer au sol, en deux temps. Waza-ari awasete Ippon. Cap sur la Corée du Sud avec Je-Young You, troisième des championants d'Asie cette année et victorieuse sur le gong de la Philippine Takahashi d'un sode bien enroulée. 

14h10 - Mukai fait parler son seoi.
C'était le dernier combat du deuxième tour des masculins, et il se conclut sur ce joli mouvement d'épaule à genoux du Japonais sur le BiélorusseKliavusau.

13h55 - Une Coughlan qui gagne, enfin!
Après les éliminations au premier tour de son frère Eoin (-81kg) et de sa soeur Maeve (-63kg) hier, Aoife n'avait d'autre choix, pour l'honneur de la fratrie, que de remporter un combat au Budokan. Mieux, elle vient de se payer coup sur coup l'Azebaïdjanaise Hasanli et et la Camerounaise Arrey Sophina, pour rallier les huitièmes face à SanneVan Dijke.

13h50 -  Chizuru Arai trop forte pour Niang
Les "Ike, Ike, Ike A-RA-I" ont sorti les spectateurs de leur torpeur pour le premier combat de la double tenante du titre en -70kg. De quoi lui donner l'allant pour mater rapidement la Marocaine Niang, d'un joli enchaînement o-uchi-gari/uchi-mata/o-uchi-gari tout en changements de direction. Pas de problème non plus pour la vice championne d'Europe Sanne Van Dijke, battue par Pinot à Minsk, qui anticipe parfaitement le seoi de la Cubaine Cortes Aldama pour la plaquer sur les deux épaules.

13h30 - Les favoris tracent leur route. Moins d'engagés que les jours précédents, pour d'emblée de grosses têtes d'affiche à entrer dans le bal. Et ça déroule pour les têtes de série masculines, comme le Cubain Silva Morales (tds n°3) qui envoie sur orbite le Finlandais Laamanen sur uchi-mata, l'Azerbaïdjanais Mehdiyev, le numéro 1 mondial espagnol Sherazadishvili, le Coréen Gwak (tds 8), ou le champion d'Europe turc Ozerler, qui coince au sol le Kenyan Kirimi, et le Néerlandais Van T'End, qui décapite le pourtant solide Allemand Trippel d'un étranglement qui vous fait mal pour le troisième des mondiaux juniors 2017, au pied du podium en seniors l'an dernier. Il faudra en revanche attendre le gong final pour voir la victoire du champion du monde 2017 serbe Nemanja Majdov, passé d'un waza-ari marqué en contre sur l'Égyptien Abd El Haker. Pour sa troisième apparition en -90kg, l'Italien Matteo Marconcini, vice champion du monde 2017 dans la catégorie inférieure, prend lui aussi son temps contre le Congolais Popole Misenga, mis en lumière pour sa participation aux Jeux de Rio sous la bannière de la sélection des réfugiés internationaux.

13h Pinot sans accroc, Clerget en deux temps
Première en lice pour le clan tricolore, la championne d'Europe 2019 n'avait pas besoin d'une minute pour décocher un o-uchi-gari aérien, trop rapide pour la Kényane Kana. Place à la Britannique Gemma Howell, qui reste sur deux sorties en or cet été aux Grands Prix de Budapest et Zagreb. Sa dernière défaite ? Contre ... la Française en huitièmes à Minsk aux Jeux européens.
Pour Clerget, il aura fallu une coupure médicale pour achever de le mettre en ordre de bataille, alors qu'il avait concédé deux shidos face à un autre sujet de la Reine d'Angleterre, Frazer Chamberlain, au pied du podium en Biélorussie. Son seoi à genoux lui ouvrait la voie, avant de conclure en immobilisation. Il ne faudra pas se rendormir au tour suivant puisque va se dresser le colosse espagnol Nikoloz Sherazadishvili et son dossard rouge de tenant du titre.

> La stat du jour : 3. Entre les mondiaux de Budapest 2017 et ceux de Bakou l’an passé, ils avaient été quatre à réussir à conserver leur titre : la Française Clarisse Agbegnenou (-63kg) et les Japonais Chizuru Arai (-70kg), Naohisa Takato (-60kg), Hifumi Abe (-66kg). Après quatre jours de compétition ici au Nippon Budokan, nous en sommes déjà à trois "récidivistes" : l’Ukrainienne Daria Bilodid (-48kg), la Nippone Uta Abe (-52kg) et à nouveau Clarisse Agbegnenou (-63kg). En attendant Chizuru Arai (-70kg), pour rester comme la Tricolore invaincue sur l’olympiade, ses compatriotes Shori Hamada (-78kg) et Sarah Asahina (+78kg), l’Espagnol Nikoloz Sherazadishvili (-90kg), le Coréen Guham Cho (-100kg) et le Géorgien Guram Tushishvili (+100kg), tous présents au Japon et bien décidés à faire gonfler la note.

12h (5h française) Le compteur débloqué depuis le magnifique titre de Clarisse Agbegnenou d'hier, l'équipe de France se présente aujourd'hui avec ses deux médaillés mondiaux de Bakou 2018, Marie-Eve Gahié (-70kg) et Axel Clerget (-90kg), et sa championne d'Europe 2019 Margaux Pinot (-70kg). Autant de bonnes raisons de croire à une belle journée en bleu-blanc-rouge.

Les engagés français du jour :
-70kg Margaux Pinot (ES Blanc-Mesnil)
-70kg Marie-Eve Gahié (FLAM 91)
-90kg Axel Clerget (Sucy Judo)

Les autres actualités similaires

Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-pav%c3%a9_310
Original-fly-abo_sensei