2:34 20 oct

CM juniors 2018 (J3) – Lebreton a saisi sa chance

La -70kg remporte le bronze, l'Italie reine du jour


Le podium de Candice Lebreton. Crédit photo : Gabriela Sabau (IJF)

Lebreton, seconde médaille française
On la sent sur un nuage, rigolant avec la Hollandaise Margit De Voogd lors du protocole. Mais lorsque Candice Lebreton, la judokate du Blanc Mesnil Sport Judo monte sur le podium hissé dans la salle du Convention Center de l'hôtel Atlantis recevoir sa médaille de bronze, une forme de timidité semble subitement étreindre la championne de France 2018. Sourire de circonstance à l'appel de son nom par le directeur du haut-niveau, Stéphane Traineau, pour la photo puis regard en coin vers les copains et copines de l'équipe de France tout sourires à voir l'ancienne du JCRV sur cette estrade. À l'observer, on sent Candice Lebreton ne pas encore réaliser pleinement sa performance ce vendredi.
Est-ce parce qu'elle ne faisait pas partie des favorites du jour ? En bronze au tournoi de Leibnitz, mais éliminée dès le deuxième tour aux championnats d'Europe, cette junior 3e année a su aujourd'hui saisir sa chance avec lucidité, solidité et opportunisme. Un premier combat bien maîtrisé contre la Kazakh Narynova. Et si elle perd en ¼ de finale contre la Hollandaise De Voogd, elle remporte ses deux derniers combats du jour, dont celui pour le bronze face à la Brésilienne Santana sur un sasae bien senti et immédiatement suivi au sol.
La voilà donc médaillée de bronze mondiale. Une belle surprise. Et un cap de franchi ?
Seconde médaille pour l'équipe de France après l'argent de Cysique hier.
Pour les deux autres Tricolores du jour, en revanche, l'aventure s'arrête trop tôt. Paul Livolsi (AJA -81kg, Paris XX), qui revenait d'une blessure au coude (il n'avait qu'une semaine pleine de judo dans les bras et les jambes) se fait surprendre par le Tadjik Madhzidov qui l'étrangle comme un poulet sur un koshi-jime. Dommage, car le début de combat était équilibré entre le vice-champion de France 2018 et le vice-champion d'Asie juniors 2018. Junior 2e année, nul doute que le Parisien voudra regoûter une dernière fois à cette compétition. Le garçon est orgueilleux et combattant dans l'âme.
Manon Deketer (-63kg, ES Blanc Mesnil Judo), si elle passe son premier tour grâce à son o-soto-otoshi contre la Polonaise Szymanska, ne trouvera en revanche pas la solution face à l'Equatorienne Corozo (championne panaméricaine juniors 2018), puissante, explosive et adepte des mouvements d'épaule (parfois à la limite du hansokumake). Elle s'incline d'une waza-ari.

Forza Italia ! 
Le Fratelli d'Italia a de nouveau résonner au Convention Center. Par deux fois ! Chanté la main sur le cœur par une équipe à l'extraversion aussi méditerranéenne que les liens entre eux semblent forts. Une journée faste pour le judo transalpin avec deux titres pour Alice Gallandi (-70kg) et Christian Parlati (-81kg). Et deux victoires obtenues de superbe manière face à des adversaires nippons. Un heureux hasard ? Pas vraiment. C'est l'enseignement du jour : l'Italie a su concrétisé, hier et aujourd'hui, le potentiel d'une génération junior très talentueuse mais qui vient de loin. Car les signes avant-coureurs sont là depuis plusieurs années : Manuel Lombardo ? Champion d'Europe cadets 2015, 3e aux championnats d'Europe juniors 2016, 5e aux championnats du monde juniors 2017. Christian Parlati ? Double médaillé de bronze aux Europe juniors (2017 et 2018) et médaillée de bronze mondial l'année dernière à Zagreb. Alice Bellandi ? 3e championnats d'Europe cadets 2015, en bronze également en juniors en 2017. Cette saison, les deux masculins italiens remportent le très dense tournoi de Leibnitz, alors que leur copine s'impose à Lignano, un tournoi qui devient en plus en plus une référence sur le circuit junior. Il y a un mois le -66kg et la -70kg sont champions d'Europe en titre, le -81kg est médaillé de bronze.
Alice Bellandi ? Une « marmule » physique qui s'appuie sur un o-uchi-gari et un ko-uchi-gari très forts.
C'est d'ailleurs sur cette technique, en reprise de garde et avec un engagement total qu'elle finit par plaquer la Japonaise Ryo Shimmori sur le dos. Christian Parlati ? Un droitier longiligne au très déstabilisant ko-uchi-gari en cercle à gauche. En finale, il trouve pourtant la solution sur un magnifique o-guruma contre Hiromasa Kasahara, un gaucher de l'université de Tenri, très solide sur ses jambes, bon technicien et une capacité à faire craquer physiquement ses adversaires.


L'équipe italienne chantant à pleins poumons le Fratelli d'Italia. Crédit photo : EDJ

Quadruplé européen
Un jeudi propice, en fait, à l'Europe puisque les deux autres titres du jour reviennent à la Hollandaise Vermeer (-63kg) et au Géorgien Lasha Bekauri (-90kg). Deux noms déjà connus des catégories « jeunes » : la première est championne du monde cadette 2015 et a fini 2l'année dernière lors des championnats du monde juniors en Croatie. En finale, elle bat une autre Européenne, la Danoise Olsen, tombeuse en demi de la Japonaise de la catégorie, Asumi Ura. Les Pays-Bas terminent la journée avec deux médailles féminines.
Le second est champion du monde cadets 2017 en -81kg. Monté de catégorie du fait de la concurrence (Tato Grigalashvili et Luka Maisuradze, les deux -81kg actuels, sont champion et vice-champion d'Europe juniors en titre), Bekauri est l'archétype du combattant du pays de la chidaoba : surpuissant avec un bras droit en guise de verrin, mental de guerrier du Caucase, engagement total et mouvements de hanche à vous mettre la tête en bas et les jambes au plafond. En finale, il contre sur l'arrière Sanshiro Murao (un Japonais « half », papa est américain), pourtant très impressionnant depuis le matin avec un judo à gauche qui impacte beaucoup. Deux combattants qu'on reverra à coup sûr, puisqu'étant l'un et l'autre première année. Premier titre pour la Géorgie de Lasha Gujejiani et troisième médaille masculine.
Demain, place aux catégories lourdes.

Les autres actualités similaires

Original-web-encartedj310x310-181017
Original-mizuno
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-original-310_militaires
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_pp_judo
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-creps_2018
Original-stage_judo_1-4_page
Original-abonnement_sensei_10_ans_60_numeros