20:42 22 oct

CM juniors 2017 (5e journée) - Une septième place pour la France

Victoire facile du Japon

Après l'échec général de la compétition individuelle, on était curieux de voir la prestation des juniors français sur le mode collectif, dans une épreuve par équipes mixtes encore inédite dans cette catégorie d'âge, avec deux catégories ajoutées (-48kg et -60kg) par rapport à l'épreuve seniors. Le tirage opposait la France au Brésil pour un premier tour indécis dans un quart ouvert. Dans l'autre demi-tableau, beaucoup plus dense, le Japon et la Russie étaient les deux équipes majeures.  
Si les Français remportaient leur huitième grâce à un Guermann Andreev héroïque, la suite sera moins heureuse avec une défaite contre l'Allemagne en quarts, puis contre l'Ouzbékistan en repêchages. Le Japon s'impose aux Pays-Bas en finale, démontrant collectivement aujourd'hui encore une supériorité presque indécente. 

Andreev envoie la France en quarts  
Lorsque le lourd français monte sur le tapis face au Brésilien Arthur Barboza (7e en +100kg), un joli bébé de près de 160kg, la victoire du double champion de France niçois est tout simplement impérative pour espérer rejoindre les quarts, la France étant menée à ce moment-là 4 victoires à 3 (Anaïs Mosdier sur morote seoi-nage, Sarah-Léonie Cysique sur juji-gatame et Aurélien Diesse sur sankaku-jime). Dans un combat intense et engagé, plus mobile et pas moins puissant, le titulaire des -100kg profite d'une tentative de yoko-guruma ratée de son volumineux adversaire pour le piquer au sol et ramener la France à égalité. Un tirage au sort a alors lieu pour savoir quelle catégorie devra remonter sur le tapis pour offrir la victoire à son équipe. Et ce sont les lourds qui s'y (re)collent pour un combat sous forme de golden score. Sur sa lancée, Andreev place un tsuri-komi-goshi compté waza-ari qui libère tout le clan français dans un final étouffant.  
Au tour suivant, la France retrouve l'Allemagne et commence idéalement avec une nouvelle victoire de Mosdier qui pique Mascha Ballhaus (championne d'Europe et vice-championne du monde cadettes cette année) en tate-shiho-gatame et de Thomas Macrez sur koshi-jime. Suivaient une défaite de Sarah-Léonie Cysique au sol et une victoire de Hugo Metifiot sur un contre. Le tournant de cette rencontre ? Le combat des -90kg entre Aurélien Diesse et son vainqueur pour le bronze vendredi, Eduard Trippel, l'homme qu'il avait dominé au premier tour du championnat d'Europe. Un affrontement durant lequel le Français n'était pas loin de trouver la faille sur l'un de ses o-soto-gari en reprise de garde. Mais sur une action extrêmement confuse, les arbitres décidaient de donner un waza-ari décisif à l'Allemand lors du golden score. Une décision qui provoquait la colère et l'incompréhension de l'équipe tricolore. Quoiqu'il en soit, cela faisait trois partout puis 4-3 avec la défaite de Romane Dicko face à Samira Bouizgarne (première année comme elle), qui se focalisait sur le bras droit de la championne d'Europe et jouait bien le coup tactiquement en la rendant impuissante avant de la pousser dehors, et de Guerman Andreev face au lourd Eric Abramov, très à l'aise dans un style souple et puissant. En repêchages, la France s'inclinait à nouveau, face à l'Ouzbékistan, pourtant sans lourde, et sur le même score (5 à 3). On retiendra de cet affrontement les attitudes très "JJB" de l'excellente -48kg ouzbékistanaise, Diyora Keldiyorova, qui battait Mosdier sur un sode très fluide, mais aussi, malheureusement pour lui, la seconde défaite du champion d'Europe Aurélien Diesse contre le -81kg Davlat Bobonov qui lui infligeait deux waza-ari. Le Français sortait mécontent du tapis, mais il s'était fait dominer à la loyale par ce très fort combattant, non classé sur ce championnat, car battu d'entrée par le Japonais, mais septième du championnat du monde seniors, en écartant le Brésilien Penalber et, sur blessure, le Japonais Nagase.
Les tricolores finissent donc à la septième place et ne tirent pas beaucoup de positif de cette épreuve collective. Au contraire. C'est à noter, la championne d'Europe Romane Dicko, battue par deux fois ce dimanche après son échec d'entrée contre la Japonaise Sone, va repartir de Croatie avec plus de doutes que de certitudes, elle qui avait fait très bonne impression à Budapest chez les seniors lors de la compétition par équipes. Ses adversaires ont su l'empêcher de prendre une bonne saisie et elle n'a pas su surmonter ce problème. Il y a encore du travail pour espérer intégrer rapidement le peloton de tête en seniors.  

C'était attendu mais peut-être pas à ce point. Outrageusement dominateur, le Japon colle un 5-1 (possibilité était donnée au pays vainqueur par cinq victoires d'arrêter là le tour) en demi-finale à la Russie. Même punition en finale face aux Bataves, sauvés de la "fanny" par le ippon de Sanne Vermeer sur un très fort contre infligé à Honora Araki, dans un remake de la finale individuelle des -63kg (mais cette fois-ci en -70kg et pour un résultat inverse). Sur la troisième marche du podium, on trouve l'Allemagne, victorieuse du Kazakhstan, et la Russie qui se défait de l'Ouzbékistan. 

Les autres actualités similaires

Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-pav%c3%a9_310
Original-fly-abo_sensei