13:32 28 oct

CM Juniors 2015 (J5) : La France vice-championne du monde par équipe

Le Japon, comme en 2014, fait le doublé

© Gabriela Sabau (IJF) - L'Esprit du Judo / Championne d'Europe en titre, l'équipe de France féminine s'est hissée en finale des championnats du monde.

Seule équipe tricolore du jour, les jeunes filles de l'équipe de France, dirigée par Séverine Vandenhende, clôt donc ces championnats du monde juniors une belle médaille d'argent autour du cou.
Un final positif et mérité pour ce groupe.
Championne d'Europe à Oberwart il y a un mois, on était curieux de voir cette équipe féminine s'étalonner face à ce qui se fait de mieux au niveau mondial.
Disposant de la Tunisie en ¼ de finale, les Françaises retrouvaient les Coréennes en demi-finale.

Un match acharné dont le point décisif était apportée par Marina Olarte, la -70kg de l'OM Judo.
Direction donc la finale pour une revanche face aux japonaises qui les avaient battues en Floride l'année dernière...pour un résultat similaire.
En effet, les Japonaises ont disposé des Françaises sur le score de 4-1. La victoire française est l'oeuvre de Sarah Harachi en -57kg (FLAM 91), qui s'impose logiquement face à la championne du monde Funakubo. Plus active, prenant systématiquement l'initiative avec ses sode-tsuri-komi-goshi, elle fera pénaliser deux fois son adversaire, bien passive lors de ces quatre minutes.
Malheureusement, Gwenaelle Patin (ACS Peugeot Mulhouse) subira la loi de Tomizawa (yuko sur o-osoto), Clemence Emé (RSC Champigny) de Nabekura sur un joli travail au sol, Marina Olarte, elle perdra sur le fil d'un shido contre la vice-championne du monde Aoyagi. Enfin Morgane Duchêne (AC Boulogne-Billancourt) prendra un ko-soto-gake pour ippon de Tomita.
 

Côté garçons, la finale était elle aussi identique à celle de 2014 : Japon-Géorgie.
Autant à Fort Lauderdale, le suspens avait été maximal, autant hier après-midi à Abou Dhabi, il n'y eut pas d'ambiguïté. 5-0 pour le Pays du Soleil Levant.
Un résultat tranchant comme une lame de katana.
A noter que l'absence de l'équipe masculine française s'expliquait du fait que seules les équipes médaillées lors de leur championnat continental étaient qualifiées.

Avec ce doublé, le Japon est donc champion du monde par équipes en cadets, juniors et seniors chez les masculins et les féminines. Ebouriffant. 

Les autres actualités similaires

Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-pav%c3%a9_310
Original-fly-abo_sensei