15:04 11 aoû

CM cadets 2017 (J2) - Faiza Mokdar, l'argent mondial

La -52kg de Chilly Mazarin ouvre le compteur français

Championnats du monde cadets 2017, acte 2.  Les quatre catégories du jour ? -48kg, -52kg, -60kg et -66kg. Et à l'issue de ce jeudi, la très jolie médaille d'argent de Faiza Mokdar en -52kg. Passée à travers ses championnats d'Europe, la championne de France 2017 a prouvé que sa 7e place à Kaunas ne fut qu'un accident de parcours sur le circuit d'une saison que la combattante de Chilly Mazarin a mené brillamment en pôle position. Gagner consécutivement les tournois d'Allemagne et de Pologne prouvait la valeur de cette cadette 2e année au seoi-nage efficace. Sa prestation à Santiago, hier, s'est inscrite dans cette dynamique de performance à laquelle l'Allemande Seija Ballhaus a su malheureusement mettre un frein en appuyant sur le point faible de la Française, la défense au sol.

Le premier combat fut dur pour Mokdar qui l'emporte d'un waza-ari contre l'Autrichienne Grabner sur un ippon-seoi à droite. Mais elle a su maîtriser les tentatives d'uchi-mata de son adversaire, dangereuse gauchère, pour trouver la solution en fin de combat. Une entrée en matière presque idéale puisque ce combat difficile, que la Française a tenu sans dommage par son sens tactique et sa variété technique, augurait d'une journée où les sensations étaient là. Le 1/8e était une formalité contre la Mexicaine Rios avec un ippon-seoi à droite suivi en clé de bras pour une victoire en 45 secondes. En 1/4, Mokdar passait plusieurs fois sous le centre de gravité de la grande  Russe Elkina, pour quatre waza-ari. En demi-finale, la future vice-championne du monde s'imposait au golden score contre la Hongroise Ozbas sur un shido décisif après avoir bien joué le coup tactiquement, s'imposant en attaquant avant l'autre, y compris parfois au mépris de la qualité d'attaque, ce qui n s'est pas retourné contre elle. En finale, elle retrouvait l'Allemande Seija Ballhaus, qui l'avait battue en 1/4 aux Europe. Pas de round d'observation entre les deux combattantes. Après le deuxième matte, Seija - soeur de Mascha Ballhaus - championne d'Europe en -48kg - saisissait une occasion pour placer un koshi-jime très opportuniste et synonyme de victoire mondiale. Mokdar sortait sonnée et désabusée du tapis, mais c'était la première médaille française, logique, pour notre meilleure combattante à l'international cette saison, bien revenue de sa désillusion du championnat d'Europe.

  Et les autres français du jour ? De la déception pour les garçons puisque Orlando Cazorla (-60kg, OM Judo) et Enzo Gibelli (-66kg, Judo 83) sont éliminés dès le 1er tour alors qu'ils avaient toutes les armes pour aller plus loin. Gibelli tirait le gros lot avec le Géorgien champion d'Europe, Bakhbakhashvili. Le Varois démarrait très fort avec deux waza-ari : un premier morote inversé qui déroulait gentiment le Géorgien puis un contre sur une attaque un peu molle du champion d'Europe sur un ko-soto-gake à droite. Il reste une minute de combat et le Français mène 2 waza-ari à rien et deux shido contre Bakhbakhashvili. Autant dire que la situation se présentait bien pour le champion de France 2017. Sauf que Gibelli lâchait physiquement trop tôt, éprouvé par ce bras de fer. Le Géorgien allait chercher Gibelli, comprenant qu'il y avait encore un coup à jouer et envahissait le Français : premier waza-ari sur un sumi-gaeshi, deuxième sur un superbe de-ashi-barai et troisième sur un gros mouvement de hanche à droite. Le champion d'Europe perdait au tour suivant, prouvant que le combattant du Caucase n'était pas dans un grand jour et que le combat était difficile aussi pour lui. Dommage. 
En -60kg, Cazorla prenait lui aussi les choses en main dès l'entame mais sur une belle tentative d'uchi-mata à gauche, l'Américain Wusstig profitait de l'aspiration pour placer un ippon-seoi à droite. Ne s'affolant pas, le Marseillais se créait plusieurs occasions de revenir au score sur uchi-mata ou o-soto-gari préparé par son balayage, dangereux mais pas décisifs, manquant souvent de contrôle au bout de l'action. Mais les opportunités étaient là. Défendant intelligemment et opportuniste pour sentir le moment de placer ses attaques tout en simplicité, l'Américain plombait un peu plus les chances de retour du Français avec un second waza-ari sur kata-guruma pour finir sur un immobilisation en kami-shio-gatame dans les dernières secondes, sur une dernière grosse attaque improductive du Français.
En -48kg, Léonie Gonzalez (Stade Bordelais Judo ASPTT) passait sans encombre le 1er tour, en dominant tranquillement l'Argentine Lahiton avec un uchi-mata vers la deuxième minute pour conclure sur une immobilisation en hon-gesa en toute fin de combat. Au 2e tour, la championne de France prenait la tête de série ouzbek, Kadamboeva. Toutes les deux gauchères, les combattantes s'emboitaient à la garde.Et sur une tentative d'o-soto-gari, l'Ouzbek tournait intelligemment le dos pour contrer la Française sur o-soto, dans une attaque en go-no-sen. Ippon. 

Alors que ce jeudi soir marquait la mi-temps de la compétition individuelle, le Japon a pris la tête avec deux médailles d'or et quatre de bronze.  
Soit six médailles sur six engagés. Si le -66kg, Ranto Katsura amène le second titre nippon, la boite du jour est à mettre à l'actif de son compatriote Hayato Kondo (-60kg) qui met un morote-seoi-nage debout qui incruste l'Italien Centracchio dans le tapis.
A la seconde place, la Russie qui remporte un second titre avec son -60kg, Kazbek Naguchev, déjà champion d'Europe, un combattant très impressionnant, notamment dans sa gestion des passages au sol. Un garçon dont on devrait entendre reparler en junior, comme son frère Azbek, troisième au niveau continental et mondial en -55kg - après les Khalmurzaev, une nouvelle fratrie infernale en gestation côté russe ? Enfin, l'Allemagne revient très fort avec un titre, une médaille d'argent et une de bronze sur la seule journée d'hier (merci les soeurs Ballhaus). 

Les autres actualités similaires

Original-mizuno
Original-judocanada_gp_ad_310x310
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-fly-abo_sensei
Original-pav%c3%a9_310