17:21 28 aoû

CM Budapest 2017 - L'analyse des tableaux du sixième jour

Les catégories +78kg, -100kg et +100kg à la loupe

À la veille de l'entrée en lice d'Émilie Andéol (+78kg, RSC Champigny), de Cyrille Maret (-100kg, AC Boulogne-Billancourt) et de Teddy Riner (+100kg, Levallois SC), voici notre analyse de la sixième et dernière journée de compétition individuelle qui vous attend demain samedi.

+78kg : Andéol, le quart impossible

© Emmanuel Charlot - L'Esprit du Judo / La Japonaise Asahina, nouvelle impératrice des lourdes en approche...

Les têtes de série
1. CERIC Larisa (BIH)
2. ASAHINA Sarah (JPN)
3. SAYIT Kayra (TUR)
4. ALTHEMAN Maria Suelen (BRA)
5. KIM Minjeong (KOR)
6. ANDEOL Émilie (FRA – RSC Champigny)
7. SAVELKOULS Tessie (NED)
8. PAKENYTE Santa (LTU)

La Française
 Émilie Andéol, 29 ans / 9e mondiale

Après son triomphe absolu de Rio, Emilie Andéol a donné deux signaux contradictoires : une troisième place à Paris après une médaille d’or à l’Open de Bulgarie, et un championnat d’Europe totalement raté avec une sortie au premier tour contre une adversaire de 18 ans. Ces championnats du monde diront si les deux compétitions réussies étaient le chant du cygne d’une compétitrice allée au bout de son destin et de sa faim, ou si ce sont les championnats d’Europe qui étaient un accident sur un chemin qui se prépare à ouvrir sur encore quelques belles étapes. Pas de chance pour la championne olympique, malgré son activité de l’hiver, elle est sortie des quatre premières têtes de série et se retrouve opposée dès le deuxième tour à l’énorme Chinoise Ma Sisi et, à la sortie du quart, sans doute à sa vieille rivale Ketty Mathé, alias Kayra Sayit, la Turque quatrième mondiale, qui fut longtemps, à l’époque où elles étaient juniors, la championne française la plus prometteuse, devant l’anonyme Andéol. Ce serait un affrontement intense et fort. Dans l’hypothèse d’une sortie par le haut, malgré ses genoux récalcitrants, elle tomberait alors, selon toutes probabilités, sur la jeune Japonaise Sara Asahina, 20 ans, victorieuse des trois derniers Grands Chelems sur lesquels elle était engagée. La grande favorite. De l’autre côté, il reste en réserve sa rivale olympique chinoise Yu Song, la désormais Azérbaïdjanaise Irina Kindzerska, victorieuse à Düsseldorf devant la Japonaise Tachimoto, la grande Brésilienne Altheman, la Coréenne Kim Minjeong, troisième à Paris et vice championne d’Asie. Bref, un parcours impossible. Juste ce qu’il faut à Andéol pour sortir ses meilleures compétitions. 

-100kg : Maret peut le faire

© Patrick Urvoy - L'Esprit du Judo / À tout juste trente ans, Cyrille Maret n'a pas caché que seul l'or mondial le motive encore au quotidien. L'heure va bientôt sonner...

Les têtes de série
1. KORREL Michael (NED)
2. MARET Cyrille (FRA – AC Boulogne-Billancourt)
3. MAMMADOV Elkhan (AZE)
4. CIRJENICS Miklos (HUN)
5. GASIMOV Elmar (AZE)
6. ZANKISHIEV Kazbek (RUS)
7. DENISOV Kirill (RUS)
8. RAKOV Maxim (KAZ)

Le Français 
Cyrille Maret (AC Boulogne-Billancourt), 30 ans / 2e mondial

On peut poser avec Cyrille Maret le même diagnostic positif qu’avec Axel Clerget : quand on est n°2 mondial, on s’épargne la rencontre potentielle avec le n°1 avant la finale. Malheureusement pour le médaillé olympique 2016, le numéro un actuel, c’est un Néerlandais de 23 ans ambitieux, mais dominé par le Français en demi-finale du championnat d’Europe. Les plus dangereux se baladent ailleurs, et certains dans le tableau de Cyrille Maret, dont le Russe Kirill Denisov, un multi-médaillé mondial qui a changé avec efficacité de catégorie… et battu le Français en finale à Tokyo. Avant cette éventualité, il faudra une nouvelle fois réussir l’exploit (comme au championnat d’Europe où il l’avait pris au sol) de battre le leader du groupe géorgien, Varlam Liparteliani, de plus en plus à l’aise dans sa nouvelle catégorie, un compétiteur né. Deux obstacles franchis qui pourraient l’amener à une demi-finale contre trois adversaires potentiels : le Japonais Haga, qui l’a battu aux championnats du monde, le Russe Zankhishiev – ces deux-là se rencontrant au deuxième tour – ou le vainqueur du championnat d’Europe contre lui, le vétéran azerbaïdjanais de trente-cinq ans, Elkhan Mammadov. Pas gagné d’avance… C’est ouvert dans l’autre demi-tableau, où on devrait retrouver dans les derrniers affrontements le Japonais Aaron Wolf, le Néerlandais Korrel, le Belge Nikiforov ou l’Azerbaïdjanais Elmar Gasimov. Pour être clair, c’est tout à fait jouable… mais il faudra aller la chercher. Cette fois, pas d’erreur !

+100kg : Teddy Riner, deux Japonais pour finir ?

© Emmanuel Charlot - L'Esprit du Judo / Et si c'était lui le tombeur de Teddy Riner? Guram Tushishvili, champion d'Europe en l'absence du cador guadeloupéen en avril dernier, devrait se dresser sur le chemin de l'octuple champion du monde au stade des demi-finales. On en salive déjà ! 

Les têtes de série
1. MOURA David (BRA)
2. TUSHISHVILI Guram (GEO)
3. ULZIIBAYAR Duurenbayar (MGL)
4. BOR Barna (HUN)
5. BONDARENKO Stanislav (UKR)
6. NATEA Daniel (ROU)
7. OJITANI Takeshi (JPN)
8. HARASAWA Hisayoshi (JPN)

Le Français
Teddy Riner (Levallois SC), 28 ans / 14e mondial 

On le disait avant ce championnat, privé du statut de « tête de série », Teddy Riner n’avait plus tout à fait son destin en main. Mais, comme tous les grands champions, le Français a aussi un peu de chance. Ce ne sera pas la disposition la plus redoutable pour lui, même si il aura quelques vrais adversaires à gérer. Le premier ? Un Egyptien de 24 ans, Maisara Elnagar, qui doit se frotter les yeux de plaisir et d’appréhension à l’idée de prendre Riner himself au premier tour. Le deuxième ? Le Mongol Duurenbayar Ulziibayar, un numéro quatre mondial dans son tableau, 23 ans, solide petit droitier, mais au gabarit moyen et plutôt orienté sur un judo tactique qui a peu de chance de gêner le grand droitier « non classé » qu’il s’apprête à rencontrer. Ensuite ? Peut-être le très grand Brésilien Rafael Silva, qu’il a déjà rencontré et battu au point d’imprimer sa marque dans la tête de celui qui fut longtemps l’un des meilleurs poids lourds de la planète, ou plus probablement le colossal Roumain Daniel Natea, 25 ans et huitième mondial, un combattant qui avait impressionné au Masters 2016 en sortant le Japonais Harasawa et l’Israélien Sasson. Ils ne se sont jamais rencontrés, mais on peut faire le pari que contre le Français, l’avantage de masse et de puissance du Roumain ne jouera pas. Ses adversaires les plus intéressants sont dans l’autre quart de tableau : le Coréen Kim Sungmin, bien revenu à son meilleur niveau, l’Ukrainien Khammo et ses ura-nage, mais avant tout le Géorgien Guram Tushishvili, incroyable champion d’Europe et deuxième mondial, dont on attend l’effet de ses plongées entre les jambes sur la tour de contrôle française, et le massif de Tokai, Takeshi Ojitani, un pilier japonais au judo talentueux et au ventre de Bouddha, qui avance continuellement. Qui sera l’opposant ? Tushishvili a pris o-soto-gari, le spécial d’Ojitani, au Tournoi de Paris. C’est une indication. Dans ces conditions, il se pourrait que sortant d’un combat « moelleux » face à l’énorme Roumain, Teddy aborde une demi-finale contre Ojitani, pour rencontrer en finale, c’est le plus probable, le second Japonais, finaliste des Jeux contre lui, Hisayoshi Harasawa. Une belle revanche en perspective, dans laquelle Teddy devra sans doute changer d’approche pour ne pas être dans le collimateur des juges. S'ils se mettent à deux, ce ne sera peut-être pas aussi simple que d’habitude ?

 

Repères

Les podiums des Jeux olympiques de Rio de Janeiro 2016
+78 kg
1. ANDEOL Emilie (FRA – RSC Champigny)

2. ORTIZ Idalys (CUB)
3. YAMABE Kanae (JPN)
3. YU Song (CHN)
-100kg
1. KRPALEK Lukas (CZE)
2. GASIMOV Elmar (AZE)
3. MARET Cyrille (FRA – AC Boulogne-Billancourt)
3. HAGA Ryunosuke (JPN)
+100 kg
1. RINER Teddy (FRA – Levallois SC)

2. HARASAWA Hisayoshi (JPN)
3. SASSON Or (ISR)
3. SILVA Rafael (BRA)

Les podiums des mondiaux d'Astana 2015
+78kg

1. YU Song (CHN)
2. TACHIMOTO Megumi (JPN)
3. ORTIZ Idalys (CUB)
3. YAMABE Kanae (JPN)
-100 kg
1. HAGA Ryunosuke (JPN)
2. FREY Karl-Richard (GER)
3. NIKIFOROV Toma (BEL)
3. PETERS Dimitri (GER)
+100 kg
1. RINER Teddy (FRA – Levallois SC)

2. SHICHINOHE Ryu (JPN)
3. KHAMMO Iakiv (UKR)
3. OKRUASHVILI Adam (GEO)

Les autres actualités similaires

Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-flyer
Original-pav%c3%a9_310
Original-fly-abo_sensei