22:14 24 sep

CM Bakou 2018 - Le direct du sixième jour

Hamada et Cho Guham en or, Madeleine Malonga septième

CHAMPIONNATS DU MONDE 2018
BAKOU (AZERBAÏDJAN)
20-27 SEPTEMBRE 2018

(Pensez à rafraîchir régulièrement pour lire les dernières informations)

Mardi 25 septembre 2018 : -78kg F et -100kg M au programme

16h15. (-100kg) Cho fait craquer Lipo
Dernier combat de la journée et une fois de plus c'est au golden score que tout s'est décidé lors de cette finale des -100kg entre Cho Guham et Varlam Liparteliani. S'appuyant sur son special, un uchi-mata très hanché, "Lipo" ne trouvait pas la solution, le Coréen sentant parfaitement le danger en baissant son centre de gravité. Même problème pour le Coréen, spécialiste de morote-seoi-nage qui ne trouvait pas non plus la faille, le vice-champion du monde 2017 esquivant parfaitement chaque tentative. Mais le temps passant, le Coréen se montrait le plus dangereux, sur un sasae ici, sur un ko-uchi makkikomi à gauche là. Finalement c'est avec son spécial (morote) que Cho va faire craquer Liparteliani pour waza-ari après plusieurs minutes de golden score. Premier titre mondial pour le Coréen qui finalise de la plus belle des manières une saison remarquable (1er à Tokyo, 2à Paris, 1er à Hohhot et 2aux Jeux d'Asie). Liparteliani, lui, s'adjuge cet après-midi sa cinquième médaille mondiale, dans deux catégories différentes. Une troisième médaille d'argent consécutive dans un grand évènement pour le capitaine de l'équipe géorgienne après Rio en 2016 et Budapest en 2017. 

16h00. (-100kg) Lkhagvasuren et Ilyasov sur le podium
Il est le premier Japonais à ne pas être sur un podium depuis jeudi dernier. Aaron Wolf, champion du monde en titre, s'incline face au Mongol Otgonbaatar Lkhagvasuren. Rien n'est marqué pendant trois minutes mais sur une action où les deux combattants sont ancrés au sol, le Mongol, contrôlant fortement l'épaule droite du gaucher nippon lance un coup du volant vers sa droite qui fait tourner l'ancien étudiant de l'université de Tokai sur le dos.
Sur la troisième marche du podium avec lui, le Russe Ilyasov, qui après quatre minutes de golden score, place un tani-otoshi pour contrer une tentative d'uchi-mata de l'Egyptien Ramadan Darwish. Deux combattants allés au bout d'eux-mêmes. Seconde médaille du jour pour la Russie, après Babintseva, et pour l'équipe masculine du pays des Tsars.  

VIDEO - La réaction d'Audrey Tcheuméo après son élimination et de sa coach, Lucie Decosse.


 

15h35. (-78kg) Premier titre pour Shori Hamada
C'est aux pénalités que la Japonaise Hamada remporte son premier titre mondial après un golden score de 5'30. Plus fraîche et donc plus lucide que son adversaire hollandaise, Guujse Steenhuis. Rien n'est marqué pendant les quatre premières minutes où les deux combattantes cherchent à faire tomber sur leur uchi-mata. Arrive le golden score et la Hollandaise commençait à donner des signes clairs de fatigue. Une première pénalité pour défense excessive puis deux autres pour sortie de tapis. Vainqueur à Tokyo, 3à Paris, Hamada amène le quatrième titre féminin au Pays du Soleil-Levant. 

15h20. (-78kg) Babintseva et Verkerk en bronze
Superbe journée de la combattante russe Aleksandra Babintseva qui va chercher sa première médaille mondiale sur un très beau travail en juji-gatame contre la Chinoise Ma. Menée sur un uchi-mata makkikomi, celle qui n'a eu comme résultat qu'une 5place au Grand Chelem d'Allemagne en février cette saison (elle est 40mondiale), déplie le bras de l'Asiatique, elle aussi une des surprises de la journée dans cette catégorie. Un travail dont on se dit que Patrick Roux et Jean-Pierre Gibert ne sont sans doute pas étrangers.
L'autre médaille de bronze ira autour du cou de la Hollandaise Marhinde Verkerk qui place un magnifique ippon-seoit-nage debout à droite sur l'Anglaise Yeatsbrown qui fait l'erreur de trop avancer.

15h00. (-100kg) Cho/Liparteliani pour le titre mondial
Cela sera sans doute une maigre consolation mais Alexandre Iddir et Cyrille Maret pourront se dire qu'ils ont perdu contre les deux finalistes du jour. Liparteliani, porté par la délégation de supporters géorgiens, se défait à quinze secondes de la fin du Mongol Lkhagvasuren sur une action en bordure : tenant la manche de son adversaire, Lipo lance un makkikomi qui surprend son adversaire, un peu relaché qui tombe d'abord fesses puis côté. Auparavant, le combat se sera résumé à une neutralisation de l'adversaire au niveau du kumikata.
Le Coréen Cho, de son côté, doit attendre le golden score pour trouver enfin l'occasion de lancer son morote-seoi-nage à droite pour waza-ari. Jusque-là le Russe Ilyasov, conscient du danger, avait les efforts nécessaires pour gêner le Coréen voire même le mettre en danger grâce à son ko-soto-gari. Une occaz' franche, une valeur. Le très haut-niveau. 

14h20. (-78kg) Une finale Steenhuis/Hamada
Face à la Chinoise Ma, la Hollandaise Steenhuis a continué sur sa lancée de la matinée : uchi-mata à gauche que la Chinoise essayait de contrer. Mais la n°1 mondiale poussait avec les bras droit devant et mettait son adversaire sur le toit. Dans l'autre demi-finale, la Japonaise Hamada, après une bonne minute d'observation, plaçait un o-uchi-gari ken-ken sur plusieurs mètres à l'autre Hollandaise du jour, Marhinde Verkerk qui ne pouvait que constater les dégâts. 

14h05. (-78kg) Yeatsbrown punit Malonga
Premier combat de repêchage de cette journée pour Madeleine Malonga face à l'Anglaise Yeatsbrown, l'une des surprises de la catégorie. Fidèle à son schéma, la Française attaque très fort pour lancer son uchi-mata. Mais la Britannique rentre dans le jeu de la Tricolore et la contre sur sukashi pour enchaîner immédiatement en shime-waza. La Française voit mille chandelles et abandonne. Septième place donc pour Madeleine Malonga. 

VIDEO - Les réactions des deux -100kg français, Alexandre Iddir et Cyrille Maret, éliminés lors de leur deuxième combat


Les demi-finales du jour 
-78kg

STEENHUIS Guusje (NED)/MA ZhenZhao (CHN)
HAMADA Shori (JPN)/VERKERK Marhinde (NED)

-100kg
LIPARTELIANI Varlam(GEO)/LKHAGVASUREN Otgonbaatar (MGL)
CHO Guham (KOR)/ILYASOV Niyaz (RUS)

VIDEO - Les réactions des deux médaillés d'hier, Marie-Eve Gahié, vice-championne du monde en -70kg,  et Axel Clerget, médaillé de bronze en -90kg 


10h15. (-78kg) Steenjhuis et Hamada c'est solide
Numéro un mondiale, la Hollandaise Steenhuis, finaliste à Paris, traverse sa compétition à grand coup d'uchi-mata à gauche. La Japonaise Hamada, elle, se sort du piège Apotekar, en quart de finale, utilisant parfaitement ses qualités en ne-waza.

10h15. (-78kg) Malonga en repêchages 
Elle pourrait être l'une des surprises du jour. La Chinoise Zhenzhao Ma, 7au GP de Chine et 3il y a mois lors des championnats d'Asie et 2(tout de même) en 2017, après avoir éliminé la Brésilienne Aguiar a mis fin aux illusions de titre mondial de Madeleine Malonga. Dans une configuration droitière/droitère, la Française cherchait, comme à son habitude à aller cherche loin dans le dos. Mais le combat se faisait de plus en plus âpre au kumikata. Et dans une phase d'attente, la Chinoise lançait un makkikomi qui enroulait la championne d'Europe, puis la gardait au sol dix secondes, obtenant un waza-ari/awasete ippon. Direction donc les repêchages pour Malonga, qui rencontrera l'Anglaise Yeatsbrown.

 

Retrouvez notre bilan de la cinquième journée, avec les médailles de Marie-Eve Gahié et Axel Clerget intitulé "De si belles premières fois"

10h00 (-100kg) Ilyasov, c'est très fort
Très gros combat entre le Japonais Aaron Wolf et le Russe Ilyasov. Un affrontement de haut niveau entre deux combattants cherchant le coup dur mais sans prendre d'énormes risques. Arrive la dernière minute. Dominé par un Wolf, plus dangeureux que lui en garde installée avec son uchi-mata, Ilyasov adoptait alors la même tactique que face à Kentaro Iida lors du GP de Croatie, pour le même résultat gagnant : une attaque en reprise de garde lancée à 150% en ko-soto-gake. Le Japonais était complètement surpris et placardé sur le dos. Ilyasov est en demi-finale contre le Coréen Cho, vainqueur du Hollandais sur un morote inversé. 

09h55. (-78kg) Tcheuméo out ! 
Le début de combat, tout en puissance et en maitrise d'Audrey Tcheuméo laissait penser à une combat gagné avec autorité. Dominant physiquement la Russe Babintseva, la Française plaçait avant la mi-combat un joli ko-uchi-gari pour waza-ari. Jamais mise en danger jusque-là, Tcheuméo laissait pourtant la Russe placer sa jambe gauche entre les siennes. Cette dernière poussait jusqu'au bout son idée d'uchi-mata pour waza-ari. Sur la séquence qui suivait, la Russe, encouragée par son coach Vladimir Morozov, récidivait. Cette fois-ci, la tentative était plus nette, plus pure et mettait la Français sur le dos. Ippon ! Elimination d'Audrey Tcheuméo. Enorme désillusion. 
Sur le tapis d'à côté, autre grosse surprise avec l'élimination de la Brésilienne Aguiar, battue par la Chinoise Ma. 

09h50. (-78kg) Malonga oppurtuniste
Opposée à la Kazakh Raifova, la combattante de l'ES Blanc Mesnil Judo débute, comme à son habitude, très fort, montant son bras loin dans le dos pour ses tentatives d'o-uchi-gari. Mais son adversaire, 5des Jeux d'Asie fin août, gêne la Française par la suite en se focalisant sur la manche droite de la championne d'Europe. Mais sur une tentative d'o-uchi de son adversaire, Malonga contrôle bien l'attaque de Raifova, la contrant presque en o-uchi-gaeshi pour finalement l'immobiliser pour le compte. 

09h40. (-100kg) Un explosif Wolf/Ilyasov en 1/4 !
Cela aurait pu être sans aucun doute une finale. Mais c'est pour une place en demi que le Japonais et le Russe se retrouveront. Le premier élimine l'Allemand Frey sur son uchi-mata à dix secondes de la fin. Le second, dans un combat très fermé, profite d'une tentative prévisible de sumi-gaeshi pour surpasser l'attaque du Biélorruse Sviryd pour l'immobiliser.
Wolf/Ilyasov, un combat à ne pas rater. 

09h20. (-78kg) Aguiar a pris son temps, Verkerk s'arrache
Face à la Sud-Africaine Snyman, la championne du monde brésilienne doit attendre la mi-combat pour lancer un sumi-gaeshi parfaitement collé qui lui permet de suivre en yoko-shio-gatame. 
La Hollandaise Marhinde Verkerk (vainqueur du Masters cette saison), dans le quart de tableau d'Audrey Tcheuméo, dans un combat aux couteaux contre l'Allemande Malzahn, trouve finalement la solution sur un makkikomi après une minute de golden score. Une combattante, triple médaillée mondiale (elle a été championne du monde à domicile en... 2009) que "Tchoumi" pourrait retrouver en 1/4 de finale. 

09h15. (-78kg) Malonga et Tcheuméo au petit trot
Après Iddir et Maret, c'est Madeleine Malonga, championne d'Europe en titre et Audrey Tcheuméo, vice-championne d'Europe et double médaillée olympique qui combattaient simultanément. La seconde met quinze secondes à propulser la Sénégalaise N'Diaye sur tai-otoshi. La première, met vingt secondes de plus pour combiner o-soto-gari/immobilisation face à l'Allemande Wagner. Une entrée en matière sans temps perdu ni fioritures. 

08h55. (-100kg) Il n'y a plus de Français en course
Combattant au même moment sur les tapis 1 et 2, Alexandre Iddir et Cyrille Maret ont malheureusement connu tous les deux la défaite. Le premier, opposé au n°1 mondial et vice-champion du monde, le Géorgien Liparteliani (on entendait les "Lipo, Lipo" venant des tribunes) dans un combat animé, subissait à mi-combat un kata-guruma terrible du capitaine de l'équipe géorgienne. Cherchant à revenir au score, Iddir était près d'y réussir avec un superbe uchi-mata à gauche à une minute de la fin, dont Lipo se sauvait tout aussi superbement. Ce dernier gérait bien jusqu'à la fin du combat malgré une tentative en seoi-nage à droite du Tricolore. 
Sur le tapis 2, Cyrille Maret subissait un ko-uchi-gari du Coréen Cho Gunham compté comme ippon à une minute de la fin. Une action un poil confuse puisque le vice-champion d'Europe avait placé la main droite et son corps pour un sumi-gaeshi. Mais aucune hésitation de l'arbitre central, rapidement confirmé par les arbitres vidéos. Un combat lors duquel le Français avait failli subir d'entrée le morote-soi-nage de l'Asiatique. Les deux derniers masculins en lice sont donc éliminés. L'équipe de France masculine restera à une médaille de bronze. 

08h45. (-100kg) Ilyasov tranquille
C'est l'autre Russe et avenir de la catégorie pour l'équipe d'Ezio Gamba. Niyaz Ilyasov, vainqueur du GC de Russie et au GP de Zagreb cette année. Face à l'Estonien Minaskin, il prend son temps pour d'abord dominer physiquement son adversaire avec son bras droit. Puis lance un sasae-tsuri-komi-ashi parfaitement suivi en hon-gesa-gatame. Propre. 

08h35.(-100kg) Wolf éteint Denisov
Premier "grosse"  baston de la journée entre Aaron Wolf et Kirill Denisov. Un bras de fer "gaucher/gaucher", chaque combattant cherchant la meilleure orientation possible pour lancer ses attaques de jambe. Un combat vivant, dynamique qui va se débloquer sur une tentative mal assurée de sasae de l'élégant russe. Punition immédiate : sumi-otoshi makkikomi du champion du monde 2017 et premier waza-ari. Denisov accélère alors nettement le rythme pour revenir au score mais sur une attaque où ce dernier tombe à genou, Wolf en profite pour l'étrangler. Ippon. 

08h20.(-100kg) Maret débute parfaitement
Face au Croate Kumric, le vice-champion d'Europe a fait un combat en mode "patron". Dominateur sur le kumikata, le rythme et les attaques (dont une tentative de tani-otoshi pas loin de valir waza-ari), le Français a fait exploser son adversaire. Certes, rien n'est marqué durant les quatre premières minutes mais au début du golden score, Kumric, 5eà Paris, avait déjà recolté deux pénalités et cherchait de l'air. Il ne suffisait que d'une minute à Maret pour placer un harai-makkikomi pour ippon. Au prochain tour, c'est le Coréen Cho, vainqueur du Français à Paris (en demi-finale). 

08h10.(-100kg). Kotsoiev déjà dehors ! Wolf lance la machine
Il est, avec Hidayat Heydarov, la nouvelle perle du judo azéri. Zelym Kotsoiev, champion d'Europe et du monde juniors 2017, déjà vainqueur du GP de Turquie il y a quelques mois était l'un des gros outsiders de la journée, devant son public. Si il commence dans de bonnes dispositions son combat contre le Suédois Dvarby, il lançait une tentative mal engagée de sumi-gaeshi. Son adversaire en profitait pour le surpasser et le clouer au sol en tate-shio-gatame. Grosse désillusion et première surprise de la journée. Sur le tapis 3, le champion du monde en titre, le Japonais Aaron Wof plaçait un uchi-mata des familles au Slovaque Hajas pour ippon. 

08h10.(-100kg). Iddir sans forcer.
Face au modeste Ivorien Kobena, Alexandre Iddir ouvrait le bal sur le tapis n°1 ce mardi. Un combat que le Français gérait sereinement, avec sa garde fondamentale à gauche. Un combat où la seule très grosse attaque sera l'oeuvre du Tricolore : un énorme seoi-nage à droite à mi-combat qui arrachait complètement son adversaire mais qui ne marquait pas. Aucune importance. Les pénalités tombaient logiquement et inexorablement pour passivité du côté de Kobena, 5des derniers championnats d'Afrique. Hansokumake et Iddir retrouvera bien Liparteliani pour un combat qui promet beaucoup. Au même moment il y a déjà une surprise dans la catégorie...

07h45. M-15 minutes avant le début de l'avant-dernier jour des individuels ! Alors qu'Alexandre Iddir va ouvrir les hostilités avec le premier combat des -100kg, retrouvez ici notre analyse des deux catégories du jour et le tirage au sort des quatre combattants français

Les autres actualités similaires

Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-pav%c3%a9_310
Original-fly-abo_sensei