5:49 24 sep

CM Bakou 2018 - Le direct du cinquième jour

Marie-Eve Gahié en argent et Axel Clerget en bronze ce lundi

CHAMPIONNATS DU MONDE 2018
BAKOU (AZERBAÏDJAN)
20-27 SEPTEMBRE 2018

(Pensez à rafraîchir régulièrement pour lire les dernières informations)

Lundi 24 septembre 2018 : -70kg F et -90kg M au programme

16h15. (-90kg) Sherazadishvili, premier champion du monde espagnol. Un titre de champion du monde, ça ne se donne pas, ça se prend. L'Espagnol Nikoloz Sherazadishvili savait aussi, pour avoir perdu deux finales mondiales juniors en 2024 et 2015, que vice, ce n'est pas champion. Il est allé chercher ce titre après deux minutes et dix-sept secondes d'un golden score qui semblait une éternité, son adversaire cubain Silva Morales (médaillé mondial juniors 2015) ne lâchant rien, toujours prompt à contrer, ce qu'il failli bien réussir. Mais le uchi-mata de la victoire était pour l'Espagnol qui réussit un très très gros coup aujourd'hui.

16h15. (-90kg) Nagasawa est allé la chercher. Très gros combat entre Toth et le Japonais pour la place de troisième. Un uchi-mata avec la main posée au sol pour Nagasawa, mais qui ratait l'osae-komi, un ko-soto du Hongrois pour revenir à la marque (un waza-ari partout), et alors qu'il était pénalisé par deux fois, le contre du Japonais après 3'34 de golden score lui offrait le bronze. Treizième médaille japonaise dans l'escarcelle… pour treize engagés. Pas mal.

15h55. (-90kg) Clerget, la médaille d'une vie. Il s'est fait peur le Français, contré d'abord sur o-soto-makikomi à l'entrée de la troisième minute. Mais ce Clerget là avait su se remobiliser et sur une liaison debout-sol qu'il aime tant (et qu'il a sans doute bossé encore cet été avec Frédéric Demontfaucon), venait étrangler Eduard Trippel. La médaille planétaire de tout une carrière, la première pour l'équipe de France masculine qui vient apporter un peu de baume au coeur.

15h35. (-70kg) Arai championne du monde. Quel combat fou dans l'intensité : prise de garde, uchi-mata presque enclenché par la gauchère japonaise… aussitôt contré par Marie-Eve Gahié, waza-ari ! La Française rentrait clairement dans la Japonaise, avec deux autres attaques en tani-otoshi puis uchi-mata. Arai était acculée et subissait un pressing fou pendant une minute trente… réflexe de survie et geste de classe, elle lançait uchi-mata pour waza-ari et suivait au sol pour l'osae-komi. Ippon… Marie-Eve Gahié est en argent.

15h25. (-70kg) Yoko One brise le rêve de Perez. Revenir en place de troisième est déjà un exploit pour la Portoricaine, médaillée en 2017. Mais la Japonaise Ono voulait aussi cette médaille et gérait Perez aux pénalités, qui montaient jusqu'au hansokumake. Perez était en pleurs…

15h05. (-70kg) Pas de médaille pour Niang. Menée waza-ari au tour de repêchage précédent par la Canadienne Zupancic avant de revenir puis de l'emporter, la triple championne du monde et double médaillée olympique colombienne Yuri Alvear a encore frappé : quelques premières séquences pour faire pénaliser son adversaire par deux fois, puis ce o-soto-gari fulgurant sur un déplacement d'Asma Niang, ippon. Terriblement frustrant pour la Marocaine. 

15h05. (-90kg) Signé Sherazadishvili ! Supporté par le clan espagnol mais aussi par le petit kop géorgien dont le lourd Tushishvili qui briguera le titre des lourds mercredi, l'Espagnol Nikoloz Sherazadishvili et son grand gabarit ont pris d'abord la mesure du rusé Krisztian Toth en le faisant pénaliser deux fois avant ce contre au bout de deux minutes dans le golden score sur un  seoi trop faiblard du Hongrois, plaqué sur le dos. Quino Ruiz, son coach, pouvait exulter. Il est le premier Espagnol depuis Sugoi Uriarte (-66kg, en 2009) à rejoindre une finale mondiale, le troisième avec Uriarte et… Quino Ruiz lui-même en 1991 (-71kg).

14h45. (-90kg) Clerget, la tuile. Il paraissait bien dans ce combat, le Français. 2'30 au tableau d'affichage, une séquence généralement forte pour Axel Clerget. O-uchi-gari pour créer le déplacement, et lancer yoko-tomoe nage… anticipé par le Cubain qui le pousse sur le dos. Ippon accordé après la vidéo. Quelle désillusion après pareille journée ! Désormais, il faut rester mobilisé pour aller chercher le bronze.

14h35. (-70kg) Gahié en finale ! C'est ce qu'on appelle passer un cap : en laissant passer l'orage promis par Asma Niang à, l'image de cet prise de l'ours de début de combat, Marie-Eve Gahié a parfaitement géré sa demie, exploitant, tout en mobilité et en opportunisme, le sumi-gaeshi de la plus Française des Marocaines pour la fixer au sol. Osae-komi, ippon et première finale mondiale pour la combattante du Flam91.

14h30. (-70kg) Arai domine Perez. La première qualifiée pour la finale des -70kg est la Japonaise Chizuru Arai, qui met un joli enchaînement uchi-mata / o-uchi-gari pour ippon à l'entame des dernières soixante secondes.

Les demi-finales du jour
-70kg
PEREZ Maria (PUR) - ARAI Chizuru (JPN)
GAHIE Marie Eve (FRA) - NIANG Asma (MAR)

​-90kg
SILVA MORALES Ivan Felipe (CUB) - CLERGET Axel (FRA) 
TOTH Krisztian (HUN) - SHERAZADISHVILI Nikoloz (ESP)

VIDEO - La réaction à chaud d'Aurélien Diesse (-90kg), éliminé au troisième tour par le Cubain Asley Gonzalez

11h45. (-90kg) Clerget parfait. Il doit y croire, car c'est peut-être son jour : Axel Clerget a parfaitement géré son quart contre le Tadjik Ustopiriyon, avec ce hairai-makikomi enchaîné en immobilisation pour le compte. Voici le judoka de Marnaval en demi-finale mondiale. Il y a un truc à jouer aujourd'hui.

11h40. (-90kg) Incroyable Sherazadishvili. Opposé au Cubain Gonzalez tombeur d’Aurélien Diesse un peu plus tôt, l’Espagnol n’a pas fait dans le détail. Un premier waza-ari sur uchi-mata en tout début de combat et un sode-tsuri-komi-goshi dans la troisième minute. Waza-ari awazaté ippon. Il sera opposé en demi-finale au Hongrois Krisztian Toth.

11h40. (-90kg) Nagasawa battu. À deux pénalités partout et après trois minutes et trente secondes de golden score, le Japonais Nagasawa lance une attaque très mal préparée. Pire, se laisse tomber à terre. Troisième shido et une victoire qu'il laisse au Cubain Silva Morales.

11h35. (-70kg) Niang bat Ono ! Très forte, on vous le dit depuis ce matin, Asma Niang vient d'ipponiser la Japonaise Ono sur un tani-otoshi. Trop avancée sur ses appuis, la Japonaise subit la foudre de Niang qui s'invite en demi-finale mondiale en faisant très grosse impression. et ce sera contre Marie-Eve Gahié. Gare.

11h35. (-90kg) C’est fini pour Trippel. C'est un combat ou le Hongrois Toth a beaucoup lancé. Mais l’Allemand Trippel, très solide depuis le début de la journée, ne tombait pas. Il aura fallu attendre presque quatre minutes de golden score pour voir l’Allemand se faire pénaliser une troisième fois par le corps arbitral après une énième tentative de Toth. Le Hongrois est en demi-finale.  

11h35. (-70kg) Gahié en demi-finale ! Une claque : tani-otoshi, liaison debout-sol, dégagement de jambe et immobilisation. Il aura fallu moins d'une minute à Marie-Eve Gahié pour battre Sally Conway, médaillée olympique.

11h25. (-70kg) Niang expéditive. La Marocaine n'a pas de temps à perdre : sumi-gaeshi au bout d'une minute sur la Chinoise Yan. Ippon. Elle prendra la Japonaise Yoko Ono en quart de finale.

11h25. (-90kg) Clerget poursuit la série… Voici le Français en quart de finale après sa victoire tout en maîtrise contre le Russe Khusen Khalmurzaev, le frère du champion olympique des -81kg, double médaillé européen en titre. Le combat s'engageait avec une grosse bagarre au kumikata, où l'arbitre pénalisait d'ailleurs le Français, mais toujours très concentré, le combattant de Sucy mettait un ko-uchi limpide à mi-combat. Waza-ari. S'il ne parvenait pas à enchaîner en juji-gatame, il restait un danger pour le Russe et gérait son avantage jusqu'au bout. Le voici en quart contre le Tadjik Ustopiriyon, double champion d'Asie. 

11h20. (-90kg) Gonzalez est bien là. En dedans toute la première partie du combat, le Cubain se retrouve dos au mur à l’entame du golden score avec deux pénalités. Mais il ne lâche rien, et lançe un harai-goshi où il tire la manche jusqu’au bout. Il retrouvera l’Espagnol Sherazadishvili en quart de finale.

11h15. (-70kg) Perez rêve d'unn nouveau podium mondial. Un quart de finale au parfum de combat pour la médaille : l'opposition Zupancic/Perez a tourné à l'avantage de la médaillée mondiale porto-ricaine sur un morote qui lui ouvre la porte des demi-finales.

11h05. (-90kg) Shezazadishvili déroule… L’Espagnol est très en forme aujourd’hui. Après avoir battu Igolnikov au tour précédent, c’est au tour du vice champion du monde 2017 de tomber. Une première pénalité pour fausse attaque contre le Turc Ozerler (qui n'est autre que Miael Zgank, vice champion du monde 2017 pour la Slovénie) et un ippon sur o-uchi-gari. Sherazadishvili est en quart de finale.   

11h. (-90kg) Nagasawa passe en quarts sans vraiment convaincre. On attend beaucoup de chaque combattant nippon, alors forcément… Opposé au Géorgien Margiani, Kenta Nagasawa, vainqueur du Grand Chelem de Tokyo 2017 et que l'on avait vu au pied du podium à Paris, mais qui a remporté les championnats du Japon en avril dernier, passe ce tour contre le Géorgien Margiani, médaillé mondial en 2017 à Budapest, mais sans vraiment convaincre puisqu'il gagne aux pénalités après avoir déjà passé un tour contre un combattant des Seychelles, puis écarté le Mongol Gantulga. Le voici en quarts contre le Cubain Silva Morales.

10h55. (-90kg) Trippel régale. Il aura fallu moins de deux minutes à l’Allemand pour se qualifier pour les quarts de finale. Le Néerlandais Van t End tente de lancer un yoko-tomoe-nage que Trippel anticipe parfaitement avec un o-uchi-gari. Le médaillé de bronze des derniers championnat du monde juniors est en forme. 

10h55. (-70kg) Gahié dans la douleur. Pas facile ce combat contre la Canadienne Burt, modeste troisième de l'Open de Lisbonne cette année, mais très accrocheuse et qui cherchait systématiquement le contre. C'est finalement après un peu plus d'une minute dans le golden score et après appel à la vidéo, que la Française Marie-Eve gahié se voyait récompensée sur un o-soto-gari un peu confus. 

10h50. (-90kg) Diesse battu. Visiblement émoussé par son premier combat et un golden score de plus de six minutes contre le champion du monde en titre serbe Majdov, Aurélien Diesse n’à pas trouvé la solution face à Gonzalez. Le champion du monde 2013, s’applique à prendre la manche droite du Français pendant tout le combat. Deux pénalités à une à l’entame du golden score. Une minute et trente secondes plus tard, Diesse lance un o-soto-gari contré par le Cubain. Waza-ari. C'est fini pour le combattant de l’ES Blanc-Mesnil.

10h45. (-70kg) Arai au golden score. La Japonaise Chizuru Arai, championne du monde en titre, a dû s'employer face à l'Allemande Giovanna Scoccimaro. Une combattante de tout juste vingt ans qu'il faudra surveiller de très près : championne d'Europe cadettes, championne du monde juniors 2017 et vice championne d'Europe seniors la même année, elle ne cédait que sur de-ashi-barai de la Jappnaise au bout de treize secondes de golden score.

10h40. (-70kg) Zupancic et Alvear passent. La Canadienne vient ficeler au sol l'Espagnole Maria Bernabeu, double médaillée mondiale pour ippon. Quant à Yuri Alvear, c'est sur o-uchi-gari sur la Néerlandaise Sanne Van Dijke qu'elle met ippon en vingt secondes. Suivante !

10h30. (-90kg) Sherazadishvili sort Igolnikov ! Après quarante secondes de combat, l’Espagnol déclenche une merveille d’uchi mata compté waza-ari. Un avantage qu’il gardera jusqu’à la fin sans encaisser la moindre pénalité. Voila le champion d’Europe 2018 éliminé. C’est fort !

10h30. (-90kg) Oui, Axel Clerget ! Opposé au Coréen Donghan Gwak qui maîtrisait parfaitement sa manche gauche pendant près de trois minutes, Axel Clerget a su être patient et précis. Il lançait sumi-gaeshi en contrôlant parfaitement le bras droit du Coréen. Waza-ari. Le médaillé olympique et champion du monde 2015 n'avait d'autre choix que de se jeter… et se faisait satelliser sur ippon-seoi-nage dans les vingt dernières secondes. Superbe.

10h25. (-90kg) Toth trace son chemin. La posture du combattant local gênait le Hongrois pendant plus de quatre minutes. Mehdiyev cherchait à tout prix à faire pénaliser le vice champion du monde 2014. Deux pénalités partout à l’entame du golden score. Quinze secondes plus tard, Toth trouve l’ouverture sur ura nage. Le voila au quatrième tour, non sans avoir bataillé.  

10h20. (-70kg) Niang ça dépote. Un ko-soto sur laz Belge Taeymans en 1'45, la Marocaine lance sa journée avec de l'impact. Prochain tour contre la Chinoise Yan.

10h15. (-90kg) Elias confirme. Un kata-guruma en cinq secondes pour waza-ari puis un pion splendide à mi-combat sur seoi-otoshi contre l'Américain au nom de film "gangsta" Colton Brown, le Libanais Nacif Elias est on fire !

10h10. (-70kg) Araiet Ono, ça passe. Un uchi-mata pour waza-ari avant de conclure sur une séquence au sol pour le compte, la Japonaise Shimizu Arai, championne du monde en titre, passe tranquillement l'obstacle britannique Gemma Howell. L'autre Japonaise Yoko Ono s'en sort aussi contre la Suédoise Bernholm, mais après quatre minutes de golden score en l'amenant au sol.

9h55. (-70kg) Gahié punit Prokopenko ! Un harai-goshi à déraciner les arbres en trente secondes, c'était le petit-déjeuner proposé par Marie-Eve Gahié à la Russe Alena Prokopenko, ancienne médaillée européenne et juniors et double médaillée européenne -23 ans. Prochain tour contre la Canadienne Burt, alors que, dan ce quart de tableau, Sally Conway a écarté Elvismar Rodriguez.

9h50. (-90kg) Diesse fait craquer Majdov ! Un combat plus de dix minutes, une énorme baston à laquelle le champion du monde en titre, le Serbe Majdov ne s'attendait sans doute pas, lui qui a fini par craquer. Si les deux dernières minutes - qui ont fait suite à une coupure de cinq minutes pour un saignement à l'arcade du Serbe - auront montré la fatigue légitime des deux combattants, poussant l'arbitre à donner le troisième shido à Majdov, les huit précédentes auront été folles d'engagement. Il a manqué de la précision bien sûr, pour que le seoi du Serbe passe, pour que le contre de Diesse trouve l'appui décisif, mais le corps-à-coprs permanent, recherché par Aurélien Diesse, aura donné un mano a mano incroyable.

9h25. (-90kg) Grossklaus a bataillé. Le Suisse a du s'employer très fort pour trouver enfin l'espace pour son uchi-mata après trois minutes dans le golden score contre le modeste Camerounais Dollasem. Le Suisse est visiblement dans le dur…

9h15. (-90kg) Igolnikov règle la question en une minute. Parmi les favoris du jour, le Russe Mikhail Igolnikov lance un sasae après une minute de combat. Le Colombien Francisco Balanta ne que constater les dégâts. Ippon.

9h10. (-90kg) Kukolj battu par Elias ! Le Serbe, champion d'Europe 2017 a raté son combat contre l'expérimenté Nacif Elias. Le Libanais de 29 ans met d'abord un magnifique ko-uchi-gari pour waza-ari, avant de contrer Kukolj qui vient désespérément au corps-à corps. Pas de marque dit l'arbitre… une décision corrigée par la table. Ippon. Et Kukolj peut déjà refaire ses valises…

9h. (-90kg) Départ impeccable pour Clerget. Que ça fait plaisir de voir un judoka français s'exprimer ainsi ! Pas le combat parfait, mais un tomoe-nage fulgurant - un joli clin d'oeil au maître du genre, Frédéric Demontfaucon, champion du monde il y a 17 ans - sur ce déplacement qui clouait son adversaire du premier tour, le Biélorusse Yahor Varapayeu, double vice champion d'Europe -23 ans et finaliste au Grand Chelem d'Ekateribourg en mars, sur le dos à 1'23 du terme.

8h50. (-90kg) Toth s'en sort ! Le Hongrois Krisztian Toth, vice champion du monde 2014 et vice champion d'Europe 2016 a dû batailler pendant près de deux minutes dans le golden score avant de faire monter la dernière pénalité face au Kazakh Bosbayev, quatre fois médaillé aux championnats d'Asie. Un combat à l'image de la caté masculine du jour : costaud !

8h45. (-90kg) Van t End écarte Bobonov. Le Néerlandais Noël Van t End, souvent blessé mais qui avait remontré le bout de son nez en terminant cinquièlme des championnats d'Europe, est dans sa compétition. Une tôle sur l'Egyptien Hazem au premier tour avant de s'arracher pour aller chercher le shime-waza contre l'Ouzbèque Bobonov, un jeune combattant de 21 ans médaillé européen cadets 2014, au golden score. Solide.

8h45. (-90kg) Gviniashvili battu d'entrée ! C'est la bérézina côté Géorgie sur ce championnat. En effet, à part la troisième place d'Amiran Papinashvili jeudi, tous les leaders passent à côté de leur compétition, y compris aujourd'hui Beka Gviniashvili, contré comme un cadet alors qu'il tournait très maladroitement le dos et que l'Allemand Trippel - une équipe masculine visiblement très bien préparée - propulsait sur le dos. Ippon, merci et au revoir.

8h15. (-90kg) Diesse is "in" ! Opposé au Canadien Burt, déjà un danger pour ce premier tour, Aurélien Diesse a pris le combat par le bon bout, mettant tout de suite son adversaire dans l'étau. Bien relâché, bonne posture, il lance o-soto-gari pour ippon à 1'47 du terme. Bien lancé ! 

Bakou. Retrouvez ici notre analyse des deux tableaux, avec leurs enjeux, les athlètes à suivre et les chances des Français Marie-Eve Gahié, Aurélien Diesse et Axel Clerget. Début des combat à 8h heure française ce lundi… À tout de suite !

Les autres actualités similaires

Original-mizuno
Original-judocanada_gp_ad_310x310
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-fly-abo_sensei
Original-pav%c3%a9_310