21:51 26 sep

CM Bakou 2018 - Jour 8/8 - À suivre ce jeudi

Place à l'épreuve par équipes mixtes

ÉPREUVE PAR ÉQUIPES MIXTES. Avancé d’une heure par rapport aux épreuves individuelles, le coup d’envoi sera donné à 09 h 00 heure locale (07 h 00 heure française). Qui pour succéder à l’ogre japonais, vainqueur sans coup férir de l’édition 2017, la première du genre organisée au dernier jour des mondiaux de Budapest ? Dix-neuf équipes sont engagées et, d’ores et déjà, deux faits notables sont à relever. Le premier concerne l’absence remarquée de l’équipe géorgienne du nouveau héros des +100kg, Guram Tushishvili. Faute de combattantes, les hommes forts du Caucase, habituels grands animateurs de cette journée finale, ne pourront s’aligner. Depuis la retraite de leur -70kg Esther Stam, vice championne d'Europe 2016 et néerlandaise d'origine, l leur faudra sans doute encore du temps pour négocier le délicat passage d’une approche strictement virile de l’effort collectif à une composition d’équipe plus en phase avec le voeu formulé par l’IJF de présenter cette épreuve mixte aux JO de Tokyo dans deux ans.

L’autre fait notable est la présence dans le tableau d’une équipe inédite, celle des deux Corées réunifiées. Représentée par un dossard « COR » et un drapeau détachant en bleu les deux pays sur fond blanc, l’équipe est supposée panacher des combattants des deux nations. Selon An Changrim, champion du monde des -73kg samedi dernier sous les couleurs de la Corée du Sud, il s’agit « du sixième sport à proposer ce geste symbolique de rapprochement entre nos deux nations voisines qui ne se parlaient pas il y a quelques mois encore ». Un moment d’histoire, donc. Il s’effectuera ce jeudi matin soit face à la Roumanie, soit face à la Turquie, qui s’affronteront en tour préliminaire.

L’équipe de France ? Forte de trois de ses quatre médaillés individuels – Clarisse Agbegnenou et Marie-Ève Gahié en -70kg, Axel Clerget en -90kg -, elle tentera de faire au moins aussi bien qu’en 2017 (3e). Pour ce faire, elle devra comme à Budapest se défaire de l’équipe de Hongrie des Karakas, Ungvari et Toth, puis faire face soit au Brésil des lourds Altheman, Sousa, Silva et Moura (2e en 2017), soit à la Chine ou soit au Cuba d'Ortiz, Gonzales et Silva Morales, avant une éventuelle demi-finale face à l’Allemagne, l’Ukraine, une Russie revancharde, le Kazakhstan ou la Grande-Bretagne.

Dans le haut du tableau, une demie Japon-Corée semble plus qu’envisageable. Les premiers devront pour cela passer la Mongolie puis le vainqueur d’Autriche-Azerbaïdjan, tandis que les seconds, après avoir débuté face au vainqueur de Roumanie-Turquie, devraient ensuite combattre le rescapé d’Ouzbékistan-Pays-Bas.

 

La composition de l’équipe de France

-57kg : Hélène Receveaux (n°8 à la ranking) et Priscilla Gneto (n°37) ;
-73kg : Benjamin Axus (n°36) et Guillaume Chaine (n°68) ;
-70kg : Clarisse Agbegnenou (n°1 à la ranking des -63kg) et Marie-Eve Gahié (n°2 des -70kg) ;
-90kg : Axel Clerget (n°16) et Aurélien Diesse (n°90) ;
+70kg : Audrey Tcheuméo (n°3 des -78kg) et Anne-Fatoumata M’Bairo (n°17 des +78kg) ;
+90kg : Cyrille Maret (n°16 mondial des -100kg) et Alexandre Iddir (n°40).

 

Quelques points utiles de règlement à connaître

- un total de douze athlètes peut être inscrit, avec un maximum de deux athlètes par catégorie ;
- en cas de blessures ou de maladie durant la compétition, une équipe ne pourra combattre que si elle présente au moins quatre combattants ;
- deux entraîneurs sont autorisés sur la chaise, à tour de rôle ;
- au premier tour, les -73kg débuteront. Les tours suivant débuteront par les -70kg puis les -90kg. Les repêchages et les demi-finales commenceront par les +70kg. Les matches pour le bronze et l’or commenceront par les +90kg ;
- l’épreuve sera à élimination directe avec repêchage à partir des quarts de finale ;
- les athlètes ayant combattu en individuel ont droit à deux kilos de tolérance au moment de la pesée. Ceux qui ont combattu le jour de la pesée par équipes (mercredi, soit les +78kg et les +100kg) sont exemptés de pesée. Les athlètes ne participant qu’à l’épreuve par équipes sont tenus d’être au poids requis ;
- pour le premier tour les compositions d’équipe doivent être rendues aux officiels au moins trente minutes avant le premier combat. Pour les tours suivants, la feuille devra être rendue au plus tard cinq minutes après qu’elle ait été remise aux équipes par les organisateurs. Ceci fait, la composition d’équipe est réputée définitive ;
- la première équipe à atteindre la majorité de quatre victoires est déclarée vainqueur. Les combats restants ne seront pas disputés ;
- en cas d’égalité à trois victoires partout, un tirage au sort est effectué en fonction des catégories où l’équipe à un combattant ou non (si aucune des deux équipes n’a de combattants engagés sur une même catégorie, cette dernière ne sera pas inscrite au tirage au sort). Les athlètes de la catégorie tirée au sort effectueront un combat de golden score.

 

 

Téléchargements associés à l'actualité

/files/original/missing.png

Les autres actualités similaires

Original-mizuno
Original-judocanada_gp_ad_310x310
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-fly-abo_sensei
Original-pav%c3%a9_310