14:50 22 aoû

CM 2014 – L’Azerbaïdjan durablement parmi les grands ?

La patrie d’Elkhan Mammadov apparaît une nouvelle fois bien armée

Alors que vous avez déjà pu retrouver ces dernières semaines sur notre site les sélections des nations majeures du judo mondial (Japon, Brésil, Corée du Sud, Russie et France) pour les championnats du monde de Chelyabinsk qui débuteront lundi prochain, nous vous proposons, à l’approche de la compétition, quelques coups de projecteurs sur les autres pays qui devraient également faire parler d’eux lors de cette édition russe.

© Emmanuel Charlot - L'Esprit du Judo / Il y a un an, Mammadov exultait après sa victoire en finale des mondiaux sur le Néerlandais Grol.

Avec le titre d’Elkhan Mammadov en -100kg et le bronze d’Orkhan Safarov chez les légers, l’Azerbaïdjan a réalisé lors des mondiaux de Rio sa meilleure prestation en grands championnats (6e nation mondiale) depuis les Jeux de Pékin, où Elnur Mammadli (-73kg) était allé glaner à tout juste vingt ans le premier titre olympique de l’histoire de son pays avant que Movlud Miraliyev, de quatorze ans son aîné, n’empoche le bronze en -100kg.

Entre temps, trois médailles de bronze planétaires tomberont dans l’escarcelle azérie, par Mammadov et Ramila Yusubova (-63kg) à Tokyo ainsi que par Ilgar Mushkiyev (-60kg) à Paris, avant une olympiade londonienne où seuls Tarlan Karimov (-66kg) et Elmar Gasimov (-100kg) parviendront à se glisser de justesse dans les sept premières places.

© DR - L'Esprit du Judo / Neuf ans après sa médaille obtenue au Caire, Shikhalizada demeure toujours un sérieux client chez les -66kg.

Rio a donc sonné comme un nouveau départ pour les Caucasiens, qui seront neuf à se rendre chez le voisin russe la semaine prochaine. Avec son tenant du titre Mammadov comme porte-drapeau bien sûr, mais sans son champion olympique Mammadli, qui a décidé en avril de prendre sa retraite à seulement 25 ans. Néanmoins, ils seront tout de même cinq combattants avec déjà une médaille planétaire au compteur. Outre Mammadov, Safarov et Mushkiyev, Kifayat Gasimova (-57kg) avait en effet conquis le bronze à Rotterdam en 2009  tandis qu’il faut remonter en 2005 au Caire pour retrouver Nijat Shikhalizada (-66kg) sur la troisième marche du podium. Un ratio pour le moins prometteur que les jeunes Garhamanov (-90kg) et Orujov (-73kg), au pied du podium continental à Montpellier en avril, mais aussi et surtout Gasimov, battu en finale dans l’Hérault par Krpalek mais vainqueur du Grand Slam de Tuymen début juillet devant le Canadien Reyes, ne demandent qu’à améliorer à Chelyabinsk.

 

La sélection azérie

Féminine

-57kg : GASIMOVA Kifayat
Masculins
-60kg : MUSHKIYEV Ilgar
-60kg : SAFAROV Orkhan
-66kg : SHIKHALIZADA Nijat
-73kg : ORUJOV Rustam
-81kg : SAFGULIYEV Tural
-90kg : GAHRAMANOV Shahin
-100kg : MAMMADOV Elkhan
-100kg : GASIMOV Elmar

 

Les autres actualités similaires

Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-pav%c3%a9_310
Original-fly-abo_sensei