18:39 20 aoû

Championnats du monde 2014 – Ils partirent dix-huit …

Sur les 120 nations représentées en Russie, 8 d’entre elles afficheront complet

Alors que vous avez déjà pu retrouver ces dernières semaines sur notre site les sélections des nations majeures du judo mondial (Japon, Brésil, Corée du Sud, Russie et France) pour les championnats du monde de Chelyabinsk qui débuteront lundi prochain, nous vous proposons, à l’approche de la compétition, quelques coups de projecteurs sur les autres pays qui devraient également faire parler d’eux lors de cette édition russe.

Mis à part le Japon, le Brésil, la Russie et la France qui, en conformité avec leur densité de combattants de tout premier plan, se présenteront à Chelyabinsk avec dix-huit compétiteurs pour les épreuves individuelles (mais pas forcément dans toutes les catégories : le Japon n'a pas de -100 kg), quatre autres nations débarqueront également dans l’Oural avec neuf féminines et neuf masculins pour tenter d’inscrire leurs noms au palmarès 2014.

 

Mongolie – Attention à la horde

© DR - L'Esprit du Judo / Depuis sa victoire à Rio, Munkhbat est attendue au tournant à chacune de ses sorties.

L’an passé, Urantsetseg Munkhbat (-48kg) devenait à Rio la première Mongole de l’histoire à s’adjuger le titre de championne du monde, rejoignant ainsi Tsagaanbaatar Khashbaatar (-73kg), sacré pour sa part en 2009 à Rotterdam chez les -66kg. Sans la vista du lutin Takato en finale à Rio, ils auraient même pu être trois dans ce cercle très fermé des champions du monde mongols avec Amartuvshin Dashdavaa (-60kg). Ces trois-là seront bien en Russie, avec de sérieuses chances de podium pour les deux finalistes de l’édition 2013, qui avaient permis à leur nation d’intégrer le top 5 mondial pour la première fois.

Derrière, il faudra aussi compter sur la « doyenne » Bundmaa Munkhbaatar, 28 ans, en bronze à Tokyo en 2010 et septième à Paris et Düsseldorf en début d’année, mais aussi les trois malheureux qui ont échoué au pied du podium carioca il y a douze mois, le vainqueur de Paris Boldbaatar Ganbat (-60kg), Nyam-Ochir Sainjargal (-73kg) et Uuganbaatar Otgonbaatar (-81kg).  Le champion olympique 2008 et finaliste en 2012 Tuvshinbayar Naidan (-100kg) est dans le peloton de tête des favoris avec les Mammadov, Krpalek, Grol, Peters et Maret, tandis que Tumurkhuleg Davaadorj (-66kg), troisième à Düsseldorf et septième à Paris cette saison, sera à l’affût de toute opportunité.

Une équipe remarquable par sa densité, dans laquelle sont parfaitement intégrées des jeunes louves aux dents longues comme la finaliste de Düsseldorf  Sumiya Dorjsuren (-57kg), 23 ans, Tsolmon Adiyasambuu (-52kg), 21 ans et six podiums internationaux en 2013, ou Naranjargal Tsend-Ayush (-70kg), championne d’Asie juniors 2010 et victorieuse du Grand Prix d’Oulan-Bator début juillet. Méfiance.

La sélection mongole

Féminines
-48 kg : MUNKHBAT Urantsetseg                                  
-48 kg : GALBADRAKH Otgontsetseg                                   
-52 kg : MUNKHBAATAR Bundmaa                                  
-52 kg : ADIYASAMBUU Tsolmon                                               
-57 kg : DORJSUREN Sumiya                                    
-63 kg : BALDORJ Mungunchimeg                                                           
-63 kg : TSEND-AYUSH Tserennadmid                                  
-70 kg : TSEND AYUSH Naranjargal                      
-78 kg : BATTULGA Munkhtuya                                            
Masculins
-60 kg : GANBAT Boldbaatar                       
-60 kg : DASHDAVAA Amartuvshin           
-66 kg : ADIYA Batsuuri
-66 kg : DAVAADORJ Tumurkhuleg                                  
-73 kg : KHASHBAATAR Tsagaanbaatar                                  
-73 kg : SAINJARGAL Nyam-Ochir          
-81 kg : OTGONBAATAR Uuganbaatar
-90 kg : LKHAGVASUREN Otgonbaatar
-100 kg : NAIDAN Tuvshinbayar                                               

---------------------------------------------------------------------------

Allemagne – Une Mannschaft bien compacte

© DR - L'Esprit du Judo / Finaliste mondiale et continentale la saison passée, Laura Vargas Koch ne serait pas contre un peu d'or en Russie.

Cinquième nation l’année dernière en termes de médailles (l’argent pour Laura Vargas-Koch en -70kg, le bronze pour Mareen Kraeh en -52kg, Miryam Roper en -57kg, Dimitri Peters en -100kg et Andreas Toelzer en lourds), mais seulement treizième par manque d’or, l’Allemagne s’avance une nouvelle fois conquérante sur ces championnats du monde. Seul Toelzer a quitté le navire pour couler une retraite paisible, suppléé depuis par un André Breitbarth, sur le podium continental à Montpellier. Membres de l’équipe qui s’invita sur le podium à Rio, Sebastian Seidl (-66kg), Sven Maresch (-81kg) et Marc Odenthal (-90kg) pourraient tout aussi bien nourrir quelques ambitions. Au même titre que les lourdes Franziska Konitz et Jasmin Kuelbs, en bronze dans l’Hérault, ou d’Iljana Marzok (-70kg) qui est beaucoup moins sortie que lors des dernières saisons (plus de 130 combats officiels entre 2010 et 2013 !) et qui reste sur une victoire au Grand Prix de Hongrie.

La sélection allemande

Féminines
-52 kg : KRAEH Mareen
-52 kg : TARANGUL Romy
-57 kg : ROPER Miryam
-63 kg : TRAJDOS Martyna
-70 kg : VARGAS KOCH Laura
-70 kg : MARZOK Iljana
-78 kg : MALZAHN Luise
+78 kg : KONITZ Franziska                                  
+78 kg : KUELBS Jasmin     
Masculins
-66 kg : SEIDL Sebastian
-66 kg : SCHNEIDER Rene
-73 kg : VOELK Christopher
-81 kg : MARESCH Sven
-81 kg : WIECZERZAK Alexander
-90 kg : ODENTHAL Marc
-100 kg : FREY Karl-Richard
-100 kg : PETERS Dimitri
+100 kg : BREITBARTH Andre          

---------------------------------------------------------------------------

Chine – L’Empire du Milieu toujours dans l’inconnu

Sans véritable tête d’affiche depuis la fin de carrière de la septuple championne du monde et championne olympique Wen Tong en lourdes, la Chine n'est plus vraiment elle-même depuis que cette dernière a démontré qu'elle était bien en dessous du niveau qu'elle avait affiché avant sa suspension pour dopage. A Rio, pas un de ses combattants n’est parvenu à se glisser dans les sept premiers. Et depuis, on ne voit rien de mirobolant venir. Surtout quand les mieux classés à la ranking list mondiale, comme les lourds Sisi Ma (+78kg) ou Lei Zhang (+100kg), ne sont même pas sélectionnés. Les garçons alignés en Russie arriveront donc sans réelle référence internationale, comme d'habitude – la plupart se contentant de places d’honneur au Grand Prix local de Qingdao –. Du côté féminin, les quelques féminines à avoir été sorties hors des frontières ont eu beau signer quelques succès, comme Yingnan Ma (-52kg) du côté de Rome ou Zehui Zhang (-78kg) à Taipei, cela risque d’être juste face au gratin mondial.

La sélection chinoise

Féminines
-48 kg : XIE Shishi
-52 kg : MA Yingnan
-57 kg : LIU Yang
-63 kg : ZHANG Wen
-70 kg : LIU Hongyan
-70 kg : ZHOU Chao
-78 kg : ZHANG Zhehui
+78 kg : GAO Man
+78 kg : LI Yang                       
Masculins
-60 kg : HE Yunlong
-66 kg : MA Duanbin
-73 kg : SAI Yinjirigala
-81 kg : ZHANG Wentao
-90 kg : CHENG Xunzhao          
-100 kg : HU Mingchao
-100 kg : ZHANG Jun
+100kg : LIU Jian
+100 kg : SHEN Zhuhong                                   

---------------------------------------------------------------------------

Cameroun – Débloquer le compteur

La tâche s’annonce une nouvelle fois immense pour le Cameroun, qui court toujours après une première médaille planétaire en judo. Avec six de ses sept médaillés continentaux de Port-Louis, il faudra être dans un très bon jour pour toucher le métal à Chelyabinsk. Il faut dire que la mieux classée au classement mondial est Hortence Mballa Atangana, seulement 38e en -78kg.

La sélection camerounaise

Féminines
-48 kg : MEDZA EFFA Marie Madeleine
-48 kg : MONABANG Marcelle Yvana
-57 kg : SITCHEPING Paule
-63 kg : WEZEU DOMBEU Hélène
-63 kg : FOPA Bibiene
-70 kg : NDANGA NANA Fabiola
-78 kg : MBALLA ATANGANA Hortence Vanessa
+78 kg : NGONO NGOLO Marie Leopoldine
+78 kg : WETIE DIODJO Nadine
Masculins
-60 kg : TSALA TSALA Bernadin
-66 kg : NAMA Etoga Dieudonne
-73 kg : HELL BAPOU Joseph
-81 kg : OMGBA FOUDA Erick Jean Sebastien
-90 kg : OMBIONGNO Stephane
-90 kg : DOLASSEM Dieudonne
-100 kg : MONGUE Tieuni Ferid
-100 kg : NJI MOULUH Seidou
+100 kg : MENGANG NGEDE Aurelien Bebey                                   

---------------------------------------------------------------------------

A une combattante près, l’Ukraine et le Kazakhstan aurait pu figurer dans cette présentation. Deux nations qui seront une nouvelle fois portées par leurs champions du monde 2009, Georgii Zantaraia (-66kg) côté ukrainien et Maxim Rakov (-100kg) côté kazakh, dont voici ci-dessous les sélections complètes, ainsi que par de dangereux combattants tels Serhiy Drebot (Ukraine, -73kg) ou Sergey Lim (Kazakhstan, -66kg).

 

La sélection ukrainienne

© Paco Lozano - L'Esprit du Judo / Comme à Paris en février dernier, l'Ukrainien Zantaraia devrait assurer le spectacle en -66kg.

Féminines
-48 kg : CHERNIAK Maryna
-52 kg : LEVYTSKA Tetiana
-52 kg : STARKOVA Oleksandra
-57 kg : HEVONDIAN Shushana
-78 kg : TURKS Victoriia
-78 kg : TURCHYN Anastasiya
+78 kg : IAROMKA Svitlana
+78 kg : KINDZERSKA Iryna
Masculins
-60 kg : BILICHENKO Denys
-60 kg : HEVORHYAN Hevorh
-66 kg : ZANTARAIA Georgii                        
-73 kg : DREBOT Serhiy
-90 kg : NHABALI Quedjau            
-90 kg : SYNYAVSKY Vadym
-100 kg : BEREZHNYI Dmytro
-100 kg : BLOSHENKO Artem
+100 kg : BONDARENKO Stanislav                       

A ce sujet : Retrouvez ici la vidéo du Dojo du monde consacré à l'Ukraine dans l'EDJ n°49

 

La sélection kazakhe

© Emmanuel Charlot - L'Esprit du Judo / Maxim Rakov, champion du monde 2009, énième prétendant au podium dans très relevée catégorie des -100kg.

Féminines
-48 kg : IMANGALIYEVA Meruyert
-52 kg : KUTSENKO Olessya
-57 kg : NISHANBAYEVA Sevara
-63 kg : FAIZOLLANOVA Zamzagul
-70 kg : UMIRALIYEVA Dilbar
-78 kg : AMANGELDIYEVA Albina
-78 kg : RAIFOVA Zarina
+78 kg : ABDRASSULOVA Zarina
Masculins
-60 kg : IMASHEV Aibek
-60 kg : KOSSAYEV Yerkebulan
-66 kg : LIM Sergey
-66 kg : SMAGULOV Zhansay           
-73 kg : TORENOV Yertugan            
-81 kg : IBRAGIMOV Rinat
-90 kg : YESSEN Samat
-100 kg : RAKOV Maxim                                  
-100 kg : KOZYBAYEV Adilkhan

Les autres actualités similaires

Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-pav%c3%a9_310
Original-fly-abo_sensei