4:10 30 aoû

Championnats du monde 2014 - En direct de Chelyabinsk

Vivez la 6e journée en direct commenté

En direct de la Traktor Ice Arena de Chelyabinsk (Russie) - 5e journée
Le programme du jour : +78kg féminins / -100kg et +100kg masculins
(Rappel : 4h de décalage horaire entre Paris et Chelyabinsk,
soit 12h en Russie = 8h à Paris)

Revivez la 5e journée (-70kg, -78kg et -90kg) et la finale d'Audrey Tcheuméo ici
Revivez la 4e journée (-63kg et -81kg), le titre de Clarisse Agbegnenou et le bronze de Loïc Pietri ici
Revivez la 3e journée (-57kg et -73kg) et la médaille d'Automne Pavia ici
Revivez la 2e journée (-52kg et -66kg) et la colère de Loïc Korval
Revivez la 1re journée (-60kg et -48kg) et la médaille d'Amandine Buchard ici

PENSEZ À RAFRAÎCHIR LA PAGE RÉGULIÈREMENT POUR AVOIR LES DERNIÈRES INFOS

+100kg : Riner au 7ème ciel !
Si Riner monte une nouvelle fois sur la plus haute marche du podium, pour ce qui est donc son 7ème titre mondial (il égale R. Tamura-Tani), c'est un drôle de sentiment qui se dégage après cette finale gagnée face à R. Shichinohe.
Teddy Riner l'emporte par 3 pénalités mais ce qu'on retiendra aussi c'est qu'il a été mis en danger à la toute fin d'un combat où le Japonais aura quand même terriblement souffert dès que le Français installait son kumi-kata. Mais Shichinohe, contrairement aux autres adversaires du Français (surtout R. Silva) aura joué crânement sa chance, utilisant son "spécial", un o-uchi-gari qui a fait mouche toute la journée. A tel point, qu'il a failli marquer un yuko au champion olympique à 30 secondes de la fin.
Une grosse frayeur pour Riner qui contrôlera habilement la fin du combat pour ne pas être à nouveau mis en difficulté.
Mais l'essentiel est là ! La médaille d'or est bien autour du cou du Français.

+78kg : Ortiz satellise Altheman et conserve son titre.
Elle a connu une saison un peu compliquée, Idalys Ortiz. Mais aujourd'hui elle a montré qu'elle était encore et toujours la patronne.
En effet, il lui faut moins d'une minute pour déraciner Altheman sur un ura-nage d'école.
Ippon et blessure (visiblement au genou ?) pour la Brésilienne.
Ronaldo pouvait exulter. Sa combattante est à nouveau sur le toit du monde.

+78kg : Andéol va arracher le bronze !
Que ce fût dur. Mais cela ne rend la victoire que plus belle pour Emilie Andéol. En effet, après un bon début de combat où elle faisait pénalmisée son adversaire, la Française commençait à baisser sérieusement de régime. Les mains sur les genoux, cherchant un deuxième souffle, elle prenait même un shido pour essayer de gagner du temps en ne serrant pas suffisamment fort sa ceinture. L'Allemande Franziska Konitz, 3ème aux Europe (et battue déjà par Andéol), semblait donc la mieux partie alors que le golden score commençait. Pourtant, sur son spécial (un o-uchi en collant le bras droit), la Française projetait Konitz, qui s'était relâchée coupablement.
Une médaille de bronze qu'Andéol aura été chercher avec les tripes.

 

-100kg, Krpalek, champion du monde
Dans un combat qui pouvait "dégoupiller" à tout moment debout, entre les sode du Cubain et les ashi-guruma du Tchèque, c'est au sol que tout allait se jouer. Un premier passage pour Krpalek, énorme en ne-waza, avant un deuxième, puis un troisième où il tentait juji-gatame, le quatrième fut celui où il prenait Armenteros en osae-komi quelques secondes… Le Cubain en réchappait mais, sur une de ses attaques quasi sans préparation pour un seoi à genoux, Krpalek enchaînait pour dégager finalement la jambe et l'immobiliser. Après deux médailles de bronze mondiales, le double champion d'Europe touche de l'or ce soir. Un magnifique champion du monde.

Les finales du jour 
-100kg : Lukas Krpalek (RTC) / Jose Armenteros (CUB)
+100kg : Teddy Riner (FRA) / Ryu Shichinohe (JPN)
+78kg : Idalys Ortiz Bocourt (CUB) / Maria Suelen Altheman (BRA)

+100kg. Teddy en finale… Silva ridicule. Qu'a fait Rafael Silva ? Si Teddy Riner rime avec exceptionnel, perdre sur étranglement de cette façon (un peu comme à Paris, il était donc prévenu) alors que le Brésilien avait le temps de tout verrouiller après s'être mis à plat ventre sur son attaque en seoi, laisse croire qu'il a lâché le combat sans se battre. Ippon en quarante secondes pour Riner à qui l'on ne peut évidemment rien reprocher… Si des adversaires de 166,9kg (le poids de Silva ce matin) commencent à fuir de cette manière, Teddy Riner va se sentir bien seul à vouloir faire du judo.
Il affrontera le Japonais Shichinohe en finale, vainqueur d'un autre Brésilien David Moura. Moura avait débloqué le tableau de marque avec son seoi-nage (waza-ari), mais le Japonais plaçait son spécial, o-uchi-gari par deux fois pour waza-ari puis ippon.

+78kg. Andéol s'incline au golden score. La championne olympique cubaine Idalys Ortiz n'a pas eu la partie facile et Emilie Andéol a encore montré ses progrès : après sa victoire sur la Japonaise en demie, elle a bien failli refaire le coup, ce qui aurait été le casse du jour. Emboîtées et latéralisées, les deux combattantes ne donnaient pas beaucoup à voir, mais la championne d'Europe appliquait son schéma sans erreur, gardant la manche droite de la Cubaine, balançant quelques coups de pattes… Trois shido partout, et c'est au golden score sur une attaque de hanche d'Andéol qu'Ortiz anticipait pour placer l'étranglement. Andéol devait taper, ippon. Il reste le bronze à aller chercher et ce sera face à l'Allemande Konitz, qui a planté la Tunisienne lors du combat de repêchages. Toutes les raisons d'y croire.
Quant à la Cubaine Ortiz, elle aura pour adversaire la Brésilienne Altheman qui a battu la Japonaise Tachimoto, passive durant ces quatre minutes, d'un shido. 

-100kg. Finale Armenteros-Krpalek. Sans doute un peu au-dessus du champion olympique, le Tchèque Lukas Krpalek l'emportait sur un petit shido face à Tagir Khaybulaev. Un combat qui est allé jusqu'au bout des cinq minutes… Ce qui ne fut pas le cas dans l'autre demie : le Cubain Armenteros satellisait l'Emirati Remarenco en 34 petites secondes sur morote-seoi-nage.

-100kg. Pas le jour de Maret. Sanctionné d'un shido pour saisie irrégulière, Cyrille Maret abordait néanmoins les premières minutes de ce combat de repêchages avec des arguments. Il se méfiait des contres de l'Allemand Frey, l'un des hommes en forme du jour, un combattant de la génération 1991, 5e des derniers championnats d'Europe à Montpellier... battu par lui-même. Progressivement, il le faisait pénaliser par trois fois. Un manque de vigilance de Maret après deux minutes ? Un contre surtout bien joué de Frey pour yuko sur un mouvement initié sans assez de conviction par le Français, et tout d'un coup, c'était grave. Maret tentait de revenir, mais il s'embarquait dans une séquence au sol qui gaspillait les dernières secondes. Le Français termine 7e de ces chamionnats du monde.

Les demi-finales du jour 
-100kg

Lukas Krpalek (RTC) / Tagir Khaybulaev (RUS)
Jose Armenteros (CUB) / Ivan Remarenco (UAE)

+100kg
Teddy Riner (FRA) / Rafael Silva (BRA)
Ryu Shichinohe (JPN) / David Moura (BRA)

+78kg
Emilie Andéol (FRA) / Idalys Ortiz Bocourt (CUB)
Maria Suelen Altheman (BRA) / Megumi Tachimoto (JPN)

-100kg - Pas de demie pour Maret ! Appliqué contre cet Emirati blond issu de l'école Moldave et naturalisé il y a quelques mois, Remarenco a fait des dégâts depuis ce matin… Méfiance. Cyrille Maret marquait le premier sur o-soto pour yuko, mais Remarenco, c'est vraiment très costaud aujourd'hui. Il lançait un très fort o-soto-gari : ippon ! Quelle déception…

-100kg - Krpalek et Khaybulaev en demie. Quelle tôle du champion olympique Tagir Khaybulaev sur Henk Grol ! Déjà mené yuko, le Néerlandais faisait l'erreur d'avancer sur le Russe qui lui mettait un uki-goshi de folie. Ippon ! Il retrouvera le Tchèque Lukas Krpalek, très au-dessus du Suédois Pacek. Une demi-finale de très très haut niveau en perspective.

-100kg - Maret passe, avec une petite alerte. Opposé au Portugais Fonseca, un bon technicien, encore jeune -il a 21 ans, Cyrille Maret se faisait un peu peur, d'abord catapulté sur morote-seoi-nage pour yuko à mi combat, avant d'étrangler (koshi-jime) Fonseca quarante secondes plus tard. Prochain tour contre l'Emirati Remarenco, qui a sorti le Canadien Reyes puis le Mongol Naidan en contre à l'instant. Gare à lui !

+100kg - Riner a réglé la question Saidov
Battre Saidov, mais plus encore devant son public, un challenge qui a du plaire à Teddy Riner. Mobile, en rythme, il mettait immédiatement la pression sur le Russe, obligé de se mettre à genoux. Mais l'attaque est venue là où il ne l'attendait pas : le champion français a lancé sa technique de sacrifice pour waza-ari et piqué Saydov au sol en une minute trente. Ippon. Trop fort, tout simplement.

EN VIDÉO - À l'échauffement avec Teddy Riner !
Tout le monde attend le sacre de Teddy Riner aujourd'hui. la Français s'est échauffé avec Cyrille Maret et Alexandre Iddir ce matin. Les images en exclu !

À l'échauffement avec Teddy Riner par lespritdujudo

-100kg : Maret facile
Bénéficiant d'un tour blanc, C. Maret retrouvait un Vénézuélien, Anthoni Pena. Sur la 1ère attaque le Français lançait kata-guruma...tout en suivant au sol. Un travail d'école en ne-waza pour une victoire en moins d'une minute. Une entrée dans la compétition idéale.

+100kg - Riner distributeur de ippon
Après Sasson, c'était au tour du Tchèque Horak de se faire inscruster dans les tatamis de la Traktor Arena. Le temps de poser le kumi-kata, Riner lançait un uchi-mata qui faisait mouche. Tout cela en 30 secondes.
En 1/4 de finale, se sera le Russe Saidov et son spécial "yoko-tomoe/juji-gatame" dans une salle qui s'annonce bouillante. En effet, le combattant local a battu Kamikawa d'un waza-ari sur un contre.

+78kg - Andéol sort Yamabe ! Kanae Yamabe a tout raflé cette année : tournoi de Paris, championnats du Japon, Master… mais la Française a sorti le match parfait en contrôlant parfaitement la Japonaise. Pénalisée d'un shido à un peu curieux en début de combat, elle plaçait ko-uchi-gari alors que Yamabe pensait contrôler l'attaque de la championne de France. Résultat ? Yuko à mi-combat. Avec difficulté mais aussi courage E. Andéol tenait le coup jusqu'au terme des 4 minutes en prenant deux autres pénalités. Prochain tour contre la championne du monde et olympique cubaine Idalys Ortiz… Il faudra rééditer l'exploit pour rêver de finale.

EN VIDÉO - Juan Carlos Barcos "Arbitrer davantage dans l'esprit"
Le directeur mondial de l'arbitrage de la Fédération Internationale fait le point sur les directives données aux arbitres pour ces championnats du monde.

Juan Carlos Barcos "Arbitrer davantage dans l... par lespritdujudo

+78kg - Andéol aux pénalités… Une victoire trois pénalités à deux pour ce premier combat contre la Lituanienne Pakenite. Pas beaucoup de mouvement dans ce combat, mais la Française, championne d'Europe en titre  et sans doute un peu en dedans avec la pression, sait qu'elle doit prendre combat par combat avec rigueur. La clé pour une médaille aujourd'hui.

+100kg - Sasson sait chuter… Heureusement pour lui, parce que Teddy Riner vient de mystifier l'Israëlien de 24 ans, sans référence en 2014 mais qui avait fait quelques podiums en World Cups et en Grand Prix mais en -100kg, sur un o-soto-gari monumental. Ippon en 50 secondes pour commencer.

EN VIDÉO - Antoine Valois-Fortier "Pietri, mon combat le plus dur"
Le Canadien, médaillé olympique 2012, est désormais vice champion du monde des -81kg. Une nouvelle preuve de la progression de ce combattant intelligent et discret. Retour sur sa journée de jeudi.

Antoine Valois Fortier "Pietri, mon combat le... par lespritdujudo

Les engagés français du jour
+78kg. Emilie Andéol (RSC Champigny)

 Si la championne d'Europe française des +78 kg doit pouvoir passer la solide Ukrainienne Kindzerska, le tour suivant sera très difficile contre la jeune Japonaise Yamabe, victorieuse du tournoi de Paris et 6e mondiale en peu de temps. À moins que l'inconnue chinoise Man Gao ne surprenne la Japonaise entre temps. En cas d'exploit, la demie-finale l'opposerait alors sans doute à la championne olympique cubaine Idalys Ortiz Bocourt.

-100kg. Cyrille Maret (Levallois SC)
Un Ivoirien ou un Vénézuélien pour s'échauffer, un Tadjik, un Ukrainien ou un Portugais pour monter en rythme avant de prendre le sortant d'un duel à trois entre l'ancien champion du monde kazakh Maxim Rakov, le redoutable Canadien d'origine japonaise Kyle Reyes ou le vieux champion olympique 2008, le Mongol Naidan Tuvshin Bayar... Avant d'affronter éventuellement en demi l'inattendu champion du monde azéri Mammadov. Somme toute une belle partie à jouer pour Cyrille Maret en -100 kg, d'autant que le Néerlandais Grol, le Tchèque Krpalek et le champion olympique Khaibualev sont dans l'autre tableau. Et si c'était son année ? 

EN VIDÉO - "J'ai eu des chocobons"
Pour son anniversaire, Cyrille Maret a été gâté. Les secrets de son régime et de son entraînement ? C'est ici !

JUDO "J'ai eu des chocobons" Cyrille MARET... par levalloisport

+100kg. Teddy Riner (Levallois SC)
Teddy Riner n'aura même pas le plaisir de prendre le tableau le plus consistant de cette catégorie poids lourds car certains des ses plus forts adversaires habituels sont dans l'autre tableau comme le Géorgien Okroashvili, le Japonais Shichinohe, le Tunisien Jaballah, médaillé mondial et véritable outsider, le Cubain Bryson, ou même son vieil adversaire des Jeux de Pékin, l'Ouzbek Tangriev, de retour d'une longue suspension pour prise de cannabis. Mais il lui reste, après un premier tour contre l'Israélien Sasson (qu'il n'a rencontré qu'une fois, et battu, en 2012), à se méfier tout de même d'un troisième tour délicat contre le Russe Saidov, un géant passé maître dans l'art de placer des clés de bras à la volée, ou contre le Japonais Daiki Kamikawa, un judoka d'exception capable du meilleur comme du pire, mais qui reste le dernier combattant à avoir battu Teddy Riner dans un championnat du monde. C'était en 2010 à Tokyo. 

EN VIDÉO - "On est une bande de potes"
Avant le championnat du monde de judo de Chebyalinsk, Teddy Riner parle de son club de Levallois, de ses copains et… de la malbouffe !


Judo "On est une bande de potes"TEDDY RINER... par levalloisport

 

Les autres actualités similaires

Original-mizuno
Original-judocanada_gp_ad_310x310
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-fly-abo_sensei
Original-pav%c3%a9_310