18:40 07 nov

Championnats de France seniors 1re div. 2013 : Mat' is Back !

Une journée avec… Matthieu Dafreville, qui monte en -100kg

Prêt à en découdre avec les France 1ère Division, Mat’ is back ! Souvenez-vous de ce beau mec bagarreur et râleur en compétition, 5e aux Jeux olympiques de Pékin, n°1 mondial en 2009 chez les -90kg, de ce Réunionnais aux sumi-gaeshi victorieux, de ce judoka, absent deux ans des tatamis, traînant de lourdes blessures… Aujourd’hui, il est de retour ! « Nouvelle caté, nouveau club, nouveau challenge ». Rencontre avec Matthieu Dafreville, un mercredi soir d’automne…

Par Sarah Sudre

Matthieu Dafreville ? Une histoire avec un passé, un présent et un futur… mais « restons sur le présent pour l’instant ». Une nouvelle philosophie, dite « carpe diem » qui va bien à l’homme, âgé de 31 ans. « Penser et agir autrement pour un nouveau départ dans ma carrière de haut-niveau », explique le dernier arrivant chez les -100kg. Et parce qu’il est lié à son kimono « pour le meilleur et pour le pire », Matthieu Dafreville s’est relevé de ses blessures, début septembre, avec la volonté de « pouvoir refaire les choses mieux ». « J’ai appris à avoir du recul sur mon judo et mes entraînements. Je me connais mieux maintenant », raconte le nouveau pensionnaire du Sucy Judo. L’expérience, la maturité, l’âge, « l’envie de se faire plaisir en randori », autant de facteurs qui font de lui, sa nouvelle force. Sans oublier, Automne Pavia, son amour depuis plus de 5 ans, « qui y est pour beaucoup, presque tout », dans son retour au dojo.

Une heure passée déjà entre échanges, anecdotes, confidences autour d’un verre… D’ailleurs, saviez-vous qu’il s’énervait très vite quand il avait faim, tel un bulldog ? Qu’il devenait « fou » quand on lui prononçait le mot « régime »… (Rires)
C’est donc pour ça, la nouvelle catégorie ? « Démasqué ! Plus sérieusement, je suis monté en -100kg après de longues discussions avec mes proches, coachs et Yann Morisseau, préparateur physique à l’Insep. On en a convenu que j’étais plus fragile en -90kg et que je stagnais au niveau des résultats. Passer au-dessus ? C’est un nouveau challenge. Gagner en masse musculaire et en poids étaient la solution pour me refaire une santé », détaille le judoka, originaire de l’Île de la Réunion.

Dafreville, Auduc et Sucy
Ce soir, au regroupement « élite » du club, Dafre’, comme l’appellent ses potes, reçoit un kimono tout neuf, signé « Sucy Judo ». La pose s’impose, l’analyse aussi : « Le poids, ce n’est pas un souci, je suis à 101kg. Par contre, moi qui avais l’habitude de profiter de ma taille en -90kg, là je vais être le plus petit de la catégorie ! » Il est vrai qu’1m85, ce n’est pas bien grand… Un judo qu’il va devoir adapter à ses nouveaux concurrents, lui qui avait tendance à « mettre la main dans le dos pour plier l’adversaire. Ça va être plus intense aussi. C’est pour ça que Sucy m’a mis en place une préparation physique et cardio individualisée. Je dois tenir les 5 minutes », explique t-il avec détermination.

Et techniquement parlant ? « Matthieu est un très bon judoka avec une technique bien aiguisée. Depuis son arrivée, on travaille sur la mise à distance. Se mettre en position d’attente pour attaquer plus judicieusement. Sinon, son ura-nage est de plus en plus fort », se permet de répondre avec précision son entraîneur de club, Stéphane Auduc. Les adversaires sont prévenus ! Travail technique, travail relationnel également. « Il y a eu un bon feeling entre Stéphane et moi. Je le connaissais depuis mes débuts et je savais que c’était un professeur rigoureux et droit. J’ai besoin d’un coach qui me cadre, même à 31 ans », explique avec franchise Matthieu. Un duo qui a fait ses preuves dès la première sortie de Dafreville, en -100kg, en Slovaquie (3e) puis avec sa victoire aux France 2e division. « Stéphane arrive à capter mon attention en compétition. Il sait trouver les mots pour me booster. Avant, j’étais incontrôlable. J’étais dans une bulle de stress que personne n’arrivait à percer », ajoute t-il.

Ce week-end, après une semaine d’examen pour l’étudiant en première année de kinésithérapie, direction Marseille, donc, et les championnats de France 1re division avec neuf autres judokas de Sucy. « Je suis compétiteur, j’y vais pour gagner ». Pour faire ses preuves aussi. « Je suis en fin de carrière, certes, mais je n’ai pas dit mon dernier mot », conclut Yves-Matthieu, de son vrai prénom, qui a quitté son île, sa famille et ses cinq frères et sœurs, à l’âge de 18 ans, pour devenir champion. « Je suis très proche de ma famille alors tant que je ne serais pas satisfait de mon parcours, je serai là. J’ai fait un énorme sacrifice en partant de Saint-Denis ».  De la force, du caractère, et Automne Pavia à ses côtés, pour tenter de se faire une place dorée en -100kg . Jusqu’à Rio 2016 ? « C’est possible ». C’est dit, alors Welcome Back !

Stéphane Auduc, Clément Delvert, Automne Pavia… Comment ils voient Matthieu, c'est ici !

Les autres actualités similaires

Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_regions
Original-page_81
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-pav%c3%a9_310__code