16:39 07 nov

Championnats de France seniors 1re div. 2013 : La revue d’effectif

Vincent Massimino seul vainqueur de 2012 à ne pas défendre son titre

Alors que certains combattants peaufinent leur préparation et perdent leurs derniers hectogrammes en vue des championnats de France seniors 1re division de ce week-end à Marseille (retrouvez ici le programme), d’autres ont d’ores et déjà annoncé leur forfait. État des lieux à la veille des tirages au sort des tableaux.

©Patrick Urvoy - L'Esprit du Judo / Vincent Massimino sera le seul tenant du titre masculin à ne pouvoir tenter de préserver son bien.

Parmi les mondialistes de cet été, ils ne seront pas légion à fouler les tatamis phocéens. Chez les masculins, les quatre médaillés de Rio (Ugo Legrand, Loïc Piétri, Alain Schmitt et Teddy Riner) ne seront pas sur le pont à Marseille, tandis que David Larose (-66kg, Sainte-Geneviève Sports), victime d’un accident domestique il y a trois semaines (en savoir plus ici), et Axel Clerget (-90kg, Sporting Marnaval), victime d’une fracture du scaphoïde, ont été contraints de stopper leur préparation. Le Génovéfain Ludovic Gobert (-90kg) et les Levalloisiens Dimitri Dragin (-66kg), Pierre Duprat (-73kg) et Cyrille Maret (qui combattra en +100kg pour ces championnats) seront les quatre titulaires en individuels à débarquer dans le Sud, les deux derniers partant à la défense de leur médaille d’or glanée en 2012.

Parmi les autres vainqueurs de Montpellier, Issam Nour (-60kg, RSC Montreuil) et Kilian Le Blouch (-66Kg, FLAM 91) viseront bien évidemment le doublé alors que les deux Boulonnais Aurélien Leroy (-81kg) et Pierre-Alexandre Robin (+100kg) figureront parmi les meilleurs candidats à leur propre succession. Ce à quoi ne pourra prétendre Vincent Massimino (-90kg, CO Sartrouville), souffrant d’un problème musculaire au biceps.

On déplorera par ailleurs les absences de Jordan Amoros (-73kg, RSC Montreuil), sacré en 2007 et septième à Montpellier, dont la victoire lors de l’European Cup de Boras (Suède) n’aura pas suffi à effacer ses championnats de France 2e division manqués (défaite d’une pénalité contre Geoffrey Rollin, du FLAM 91, en quarts de finale, NDLR). Une catégorie décimée par forfaits des Essonniens Florent Urani (Sainte-Geneviève Sports), finaliste l’an passé qui se remet toujours de son opération des ligaments croisés, et Nils Deret (JC Chilly-Mazarin Morangis), retenu par des obligations professionnelles. C’est pour le même motif que le public marseillais ne pourra redécouvrir Frédéric Floret (-81kg, Sucy Judo), 36 ans et finaliste de l’édition 2001, qui aurait pu s’offrir là l’occasion de conclure en beauté sa carrière après sa remarquable victoire aux France 2e division. Chez les lourds, le jeune Messie Katanga (+100kg, FLAM 91), victime dernièrement d’une entorse du genou, ne viendra pas non plus se frotter aux Maret, Robin, Bataille et autres Pin et Bonvoisin. À noter que la suspension des 13 juniors de l’équipe de France, pris la main dans le sac lors d’une affaire de vol en marge d’un stage au Japon il y a tout juste un an, ne sera levée qu’au lendemain de ces championnats.

©Patrick Urvoy - L'Esprit du Judo / Emilie Andéol, vainqueur de Rebecca Ramanich l'an passé, visera le doublé à Marseille.

Chez les féminines, parmi les titulaires de Rio en individuels, Lucie Louette (-78kg, FLAM 91), Audrey Tcheuméo (-78kg, Villemomble Sports) et Emilie Andéol (+78kg, Red Star Champigny) seront de la partie chez les féminines, Clarisse Agbegnenou (-63kg, JCE Argenteuil) se réservant un temps de réflexion (en savoir plus ici). Appelées en renfort pour le tournoi par équipes, Lucile Duport (-52kg, ACS Peugeot Mulhouse) et Fanny-Estelle Posvite (-70kg, AJ Limoges) seront également présentes, au contraire d’Hélène Receveaux (-57kg, ADJ 21), blessée au dos.

Parmi les tenantes du titre, Amandine Buchard (-48kg), médaillée mondiale juniors il y a deux semaines, et Lucie Louette (-78kg)  essaieront de récidiver sous leurs nouvelles couleurs, le Red Star Champigny pour Buchard et la FLAM 91 pour Louette. Deux autres Campinoises, Delphine Delsalle (-52kg) et Emilie Andéol (+78kg), auront également leur couronne à protéger, tout comme la Mulhousienne Cindy Huber (-57kg), cinquième à Rome en octobre, Karine Berger (-70kg), victorieuse à Noisy-le-Grand il y a un mois.

Plusieurs catégories risquent en revanche d’être bien dégarnies. En moins de 48kg, trois classées du cru héraultais ne prendront part à la présente édition (Aurore Climence, de Sainte-Geneviève Sports, et Scarlett Gabrielli, du JC Pontault-Combault, pour des pépins physiques et la Rennaise Sonia Benabdelouahed, non qualifiée), ainsi que la titulaire en équipe de France Laëtitia Payet (Villemomble Sports), touchéeà un genou. Chez les moins de 57kg, outre Hélène Receveaux (ADJ 21, dos), Automne Pavia (US Orléans, reprise), Soizic Bartau (FLAM 91), Véronique Mandeng (AJ Limoges, cheville) feront également défection, de même que Clémentine Louchez (JC Chilly-Mazarin Morangis, luxation du pied), Sarah Loko (JC Maisons-Alfort) et Marielle Pruvost (Villemomble Sports, rupture des ligaments croisés du genou) dans la catégorie supérieure. Opérée pour la même blessure, Priscilla Gneto (-52kg, Levallois SC) et sa camarade de club Gévrise Emane (-63kg, reprise) ne seront pas du voyage, pas plus que Marjorie Ulrich (-78kg, ACS Peugeot Mulhouse), qui s’est fracturée le pied à l’entraînement. Un taux d’absentéisme qui pourrait bien faire les affaires des juniors, vice championnes du monde par équipes à Ljubjana il y a quinze jours.

Les autres actualités similaires

Original-original-310_cjuniors
Original-pub_3
Original-original-310_cadets
Original-original-310_militaires
Original-carre%cc%81_ff
Original-original-310_veterans
Original-original-310_para_judo
Original-page_81
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_regions