21:12 13 oct

Championnats de France 2e division 2013, 2e journée

Dimanche, Matthieu Dafreville a encore envie

L'ancien international et n°1 mondial Matthieu Dafreville gagne la 2e division en -100 kg.

En ce deuxième jour, celui des catégories les plus lourdes, l'Institut National du Judo se sera montré plus calme que la veille, qui avait vu briller d'anciens grands champions de 1e division dans de nombreuses catégories.
Ce n'était pas le cas de Youness Boussetta en +100 kg, un "vétéran" de la catégorie (il a d'ailleurs fait 3e des championnats d'Europe dans la catégorie 35-39 ans cette année), professeur à l'ASPTT Nice qui a déjà gagné ce championnat en 2010, mais n'avait pas pu se présenter en 1e division. Ce championnat bien maîtrisé lui donnera peut-être des envies de combat au niveau supérieur. En finale, il domine par ippon l'ancien champion de France UNSS juniors 2006 Sylvestre Kangah.
Ce n'est pas le cas non plus en -90 kg d'Anthony Semain, qui impressionnait néanmoins en marquant tout le tableau ou presque à tous ses adversaires avec un judo remarqué. En finale, le champion de France juniors 2011 de la catégorie Ichem Bentot y avait droit comme les autres. À 24 ans, Anthony Semain a peut-être quelque chose à faire en 1e division. Un nom à suivre ?

Dafreville repart au combat
C'était tout à fait le cas en revanche en -100 kg avec le retour de l'ancien international et n°1 mondial, Matthieu Dafreville. Touché par une grave blessure, le vainqueur du tournoi de Paris et d'Allemagne en 2009 n''est jamais revenu à son meilleur niveau. Pourtant, à 31 ans, et désormais sous les couleurs de Sucy Judo (qui a aussi accueilli Frédéric Floret, vainqueur samedi en -73 kg), le titulaire des Jeux olympiques 2008 n'est pas lassé de lancer son sumi-gaeshi. Le voilà de retour en 1e division avec son arme maîtresse. Si il bat par ippon Romain Joffin du Sporting Marnaval en finale, ce ne fut pas si facile que cela en demi-finale contre le jeune Emaic Makayilly, 3e des "France" juniors 2011 en -90 kg qui prenait pourtant deux sumi-gaeshi. Marseille attend avec plaisir le guerrier Dafreville.

 

La détermination de Safiya
Rude bataille en -70 kg où Lucille Perrotte, 3e du championnat de France 2010 en 1e division, se voit barrée pour l'or (mais pas pour la montée) par la toujours solide Augustine Ejiofor, d'un waza-ari contre un yuko.
C'est une belle journée pour la Lilloise Mélanie Bonte, qui écarte en demi-finale la combattante de Marnaval Céline Bison par hansokumake, et qui domine la très jeune Safiya Tabet en finale. Désormais licenciée à Sainte Geneviève, Safiya Tabet était championne de France cadette l'année dernière. Battue cette année en juniors par deux ténors de cette catégorie d'âge, Marine Erb et Morgane Duchene, Safiya Tabet trouve le moyen de se faire remarquer et de tenter sa chance sans attendre au meilleur niveau seniors. Un beau signe de détermination.
En +78 kg, Hélène Buck fut l'une des meilleures juniors autour de 2006-2008. Discrète depuis, elle a gagné l'année dernière trois combats en 1e division pour finir à la septième place nationale. La voici en position de retenter sa chance cette année. En finale, elle bat par ippon Manon Delaunay, dans les sept meilleures juniors en 2011.
Des noms et des destins à retrouver dans moins d'un mois à Marseille en 1e division.

 

Les autres actualités similaires

Original-original-310_militaires
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_veterans
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310