9:26 25 avr

Championnats d'Europe 2014 - En direct de l'Aréna, 2e jour

Au programme : -63kg, -70kg / -73kg, -81kg, -90kg

En direct du Park&Suite Arena de Montpellier - 2e journée
Revivez la première journée en intégralité ici

 

18h20. Piétri succombe au mouvement de hanche de Tchrikrishvili
La finale attendue entre les deux hommes forts de l’Europe… quel moment ! Il y avait de la tension et de l’envie – Pietri se trompant même de côté pour son entrée, gentiment renvoyé dans son camp par le Géorgien lui-même. Comme à son habitude, le Français partait à fond, tentant de déstabiliser le Géorgien ou d’obtenir au moins un décalage de pénalité. Mais Tchrikrishvili est un roc et il contrôlait avec une forme d’arrogance toutes les attaques de son adversaire, cherchant ensuite à le tracter pour montrer son contrôle de la situation et obtenir éventuellement la pénalité pour fausse-attaque. Peu actif, mais terrible rien que par sa posture, il finissait même par obtenir le décalage des pénalités dans la dernière partie du combat… avant que la table centrale rétablisse vite la parité légitime sous la bronca du public français. Loic Pietri était manifestement épuisé à l’entrée de la dernière minute et le combat s’ouvrait totalement. Quelques tentatives sporadiques de Loic, tandis que le Géorgien continuait son travail de sape. Plaqué contre la hanche du Géorgien, Loic Pietri tente de passer derrière pour l’un de ses grands spéciaux, ura-nage… mais Avtandil Tchrikrishvili le ramène vers l’avant dans un ample mouvement de bascule qui finit en un hallucinant harai-goshi. Un mouvement d’anthologie dans un combat de géants ! 

18h10. Finale -70kg, énorme Polling
Elle a fait tomber Lucie Décosse de son piedestal il y a quelques mois, elle a encore été énorme ici à Montpellier : la Néerlandaise Kim Polling a mis huit secondes pour hisser la vice championne du monde allemande Laura Vargas Koch sur son utsuri-goshi pour une tôle monumentale.  

18h. -70kg, pas de médaille pour Posvite
Battue sur un contre de son o-uchi-gari par l'Autrichienne Barbara Graf, la Française Fanny-Estelle Posvite termine 5e de ces championnats d'Europe après un combat où elle n'a jamais paru trouver la solution.

17h50. Finale -73kg, Legrand battu, Elmont superbe !
La bête noire d'Ugo Legrand lui a encore joué un mauvais tour ! Vite pénalisés, les deux combattants lançaient pourtant bien le combat et on sentait qu'il y aurait du judo durant ces cinq minutes… Sur une attaque en o-soto-gari en reprise de garde de l'Orléanais, Elmont tournait le dos pour un contre en ippon-seoi-nage. D'abord annoncé waza-ari, l'arbitre donnait finalement ippon au Néerlandais, finaliste en 2009 et qui décroche là son premier titre continental. Battu, Legrand décrochait tout de même une nouvelle médaille internationale. L'homme des grands rendez-vous.

17h25. Finale -63kg, Agbe, ça décoiffe !
La vice championne du monde ne paraissait pas pouvoir être battue aujourd'hui et si la Slovène Tina Trstenjak a été solide elle aussi et qu'elle n'est pas montée dans les cintres, c'est un okuri-ashi-barai en reprise de garde pour yuko qui venait la cueillir rapidement. La tentative de juji-gatame enchaîné ne donnait rien, mais la Française ne laisserait le soin à personne de lui prendre son titre aujourd'hui et elle gérait tranquillement jusqu'au bout du temps. Au-dessus, comme Automne Pavia hier. 

17h15. -81kg, Piétri, génial !
Le champion du monde est au niveau, et le combat contre Sven Maresch qui vient de s'achever fut un régal. Piétri menait rapidement waza-ari d'abord sur sode, mais Maresch mettait lui aussi waza-ari sur un très joli ko-uchi-gari. Un combat sur des bases très élevées qui n'allait pas faiblir : le sumi-gaeshi (sans contrôle) de Loïc lui apportait un yuko d'avance. Mais il en voulait encore Loïc Piétri et tentait un juji-gatame à la volée alors qu'il restait encore deux minutes de combat. Le meilleur, pourtant, était à venir : après une première tentative de sode, il lançait son morote pour waza-ari awasete ippon.

17h -70kg : Pas de finale pour Posvite
Laura Vargas-Koch, vice championne du monde en titre, était favorite. Pourtant, Fanny-Estelle Posvite pourra nourrir quelques regrets : dans un combat assez équilibré où chacune attaquait, c'est l'Allemande qui trouvait l'ouverture sur un o-cuhi-gari pour yuko à quinze secondes de la fin.

16h45 -73kg : Legrand somptueux
Opposé au champion d'Europe en titre, Ugo Legrand faisait autorité dès le début de combat à la garde. Mais la tactique de Draksic était claire : attaquer sans cesse, ne pas laisser respirer. Emboîtés, les deux combattants se livraient une grosse bagarre, jusqu'à ce coup de génie de Legrand : o-soto-gari en rotation. Ippon ! Splendide. En finale, il prendra le Néerlandais Dex Elmont qui l'avait notamment battu aux Jeux olympiques. Une grosse finale en perspective.

16h30 -63kg : Agbegnenou satellise Van Emden
La Néerlandaise Anicka Van Emden, vice championne d’Europe 2011 n’a rien pu faire : un premier o-goshi pour yuko, puis une satellisation sur ura-nage pour ippon à quinze secondes de la fin. La boss, c’est Agbe !

14h, les demi-finales du jour (à partir de 16h15)
-63kg
Agata Ozdoba (POL) / Tina Trstenjak
Clarisse Agbegnenou (FRA) / Anicka Van Emden (NED)
-70kg
Fanny Posvite (FRA) / Laura Vargas-Koch (GER)
Kim Polling (NED) / Maria Bernabeu (ESP)

-73kg
Ugo Legrand (FRA) / Rok Draksic (SLO)
Dex Elmont (NED) / Miklos Ungvari (HUN)
-81kg 
Sven Maresch (GER) / Loïc Piétri (FRA)
Advantil Tchrikishvili (GEO) / Aliaksandr Stsiashenka (BLR)

13h15. -73kg : Et Legrand ? En demie bien sûr !
Dans un combat qui s’annonçait âpre face au Géorgien Tatalashvili, le Français a encore été à la hauteur pour filer en demi-finales. Alors qu’il était mené d’un shido et mis en danger sur les grands o-soto de son adversaire, lors d’une reprise de garde, Legrand lançait un ko-soto-gake fulgurant compté waza-ari. Après cela, il ne lui restait qu’à gérer sur les mains pendant les 45 dernières secondes. L’ambiance est montée de plusieurs degrés d’un coup. En demie, le vice champion du monde retrouvera le rugueux et infatigable slovène Draksic.

12h55. -81 kg : Piétri continue sans trembler et file en demie (bis) !
Face au Hongrois Kriszan, le Français a encore parfaitement géré les choses : ippon-seoi nage d’entrée à droite compté waza-ari puis une gestion toute en attaques subtiles en alternant mouvements d’épaule et ko-uchi-gari. Et alors que Piétri sent le Hongrois faiblir, il finit très joliment le travail sur un morote : waza-ari, awasete-ippon. Du bel ouvrage.
Avant de possiblement retrouver Tchrikishvili pour une finale que tout le monde attend, il faudra d’abord passer l’obstacle allemand Maresch.

12h50. -70kg : Posvite au forceps face à Conway mais en demi-finales
Sally Conway, c’était le premier vrai test de la journée pour la Limougeaude. Et force est de constater que si cela fut dur, le test est passé. Face à une combattante solide et agressive sur les mains, la Française trouvait la solution en toute fin de combat sur une action en bordure où elle marquait yuko. Suffisant pour filer en demie où elle sera opposée à l’Allemande Vargas-Koch, 3e à Rio.

12h45.-73kg : Legrand au forceps
​Face au jeune et puissant Belge Chouchi, Legrand l’emporte d’un souffle. En effet, dans un combat qui aura essentiuellement consisté à mettre le premier les mains sur le kimono de l’autre, l’expérience du vice champion du monde aura fait la différence. Plus précis, plus efficace, Legrand arrivait à faire le décalage au niveau des pénalités et l’emportait au final d’un shido.

12h35. -81kg : Piétri c’est tout bon
Face au Letton Ovchinnikovs, le champion du monde aura régalé, techniquement et tactiquement. Hormis une tentative de juji-gatame sur laquelle le Français défendait parfaitement (et poussait l’arbitre à donner matte), Piétri a su se montrer patient. C’est ainsi qu’à une minute trente de la fin, il trouvait l’ouverture sur un très bel enchaînement ippon-seoi-nage/ko-uchi-gari. Waza-ari. Il ne lui restait plus qu’à gérer jusqu’à la fin du combat. 

12h30. -63kg : Agbegnenou c’est très costaud
Dans son style caractéristique, la licenciée du JC Escales Argenteuil s’imposait en patronne contre l’Italienne Gwend. Alors que cette dernière l’attendait en contre, la Française, toujours sur l’initiative, réussissait à marquer un très joli tai-otoshi compté waza-ari. Insatiable, elle continuait sur sa lancée et lançait un ippon-seoi-nage à droite comptée yuko. Jamais mise en difficulté, la Française retrouvera la Néerlandaise Van Emden en demi-finales.

12h20, -63kg, Agbegnenou facile
À croire que Loïc Piétri a inspiré le clan français. Il n'a fallu que 15 secondes à la sociétaire du JC Escales Argenteuil pour monter au plafond la Grecque Telstidou sur un gros ura-nage pour ippon. Efficace et spectaculaire. 

12h15, -70kg, Polling, ça déménage sec
Après deux minutes d'observation et de prises de marque, la Hollandaise, tenante du titre et 3ème à Rio, incrustait l'Italienne Ferrari dans le tatami sur un incroyable ura-nage. Les prochaines adversaires sont prévenues.

12H, -81kg, Piétri expéditif ! 
Moins de 30 secondes. C'est le temps qu'il aura fallu au champion du monde pour ipponiser magnifiquement sur morote-seoi-nage le pauvre autrichien Kuciara. Une entrée en matière idéale. 

11h47, -81kg, Schmitt sorti d'entrée
Alors qu'on le sentait bien entré dans son combat et plus entreprenant que son adversaire, le Suédois Pacek, le Levalloisien lançait un ko-uchi un peu lent dans l'avant-dernière minute et se faisait cueillir par un superbe retour de l'hirondelle pour ippon. Cruel. 

11h35, -73kg, Legrand est dans la place
Une première alerte après une minute de combat pour Ugo legrand et sa barbe blanche qui prenait yuko sur un makikomi en bordure du Bosnien Mrdic et qui lui valait un nez en sang. Mais le champion français ne paniquait pas. Encouragé par le public, il lançait un premier tani-otoshi puis enchaînait au sol où il faillit bien entrer en osae-komi. C'est finalement sur un magnifique o-uchi-gari ken-ken qu'il plantait quelques secondes plus tard le 7e des Europe 2008. Non, mais ! Au prochain tour, se sera le Belge Chouchi. 
A noter dans le même 1/4 de tableau la victoire expéditive (et superbe) du géorgien Tatalashvili sur l'Allemand Wieczerczak. 

11h25, -70kg, Emane, le coup de froid d'entrée !
Opposée à la Polonaise Klys, vice championne d'Europe surprise en 2012, Gévrise Emane trouvait d'abord l'ouverture sur son mouvement d'épaule pour yuko… Mais, quelques secondes plus tard, alors que l'arbitre semblait avoir donné matte, le harai-goshi de Klys venait la piquer en bordure… Ippon ! Coup de froid dans l'Arena. Martine Dupond demandait bien un arbitrage vidéo, mais les arbitres restaient étonnement sur leur décision. Gévrise Emane est sortie dès le 1er tour !

Les autres actualités similaires

Original-mizuno
Original-judocanada_gp_ad_310x310
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-fly-abo_sensei
Original-pav%c3%a9_310