7:59 04 nov

CF seniors 1re division 2018 - Le direct commenté du deuxième jour

-63kg, -70kg, -78kg, +78kg F, -90kg, -100kg, +100kg M au programme

CHAMPIONNATS DE FRANCE SENIORS PREMIÈRE DIVISION 
ROUEN (Kindarena)
03-04 NOVEMBRE 2018



(Pensez à rafraîchir régulièrement pour lire les dernières informations)

Dimanche 4 septembre 2018  
Féminines : -63kg, -70kg, -78kg, +78kg
Masculins : -90kg, -100kg, +100kg

17h50. +100kg. Katanga l'or après l'argent
Vice-champion de France l'année dernière derrière Cyrille Maret, Messie Katanga (RSC Montreuil) monte d'une marche et remporte son premier titre seniors. Face à Nabil Zalagh (AM Saint-Gratien), les deux adversaires ne se livrent pas trop mais, dans la dernière minute, Katanga lance son spécial, une espèce de toupie qui fait vriller Zalagh et l'envoie sur le dos pour ippon. 

17h35. +78kg. Marchand dompte Tolofua
Championne de France en 2017, Julia Tolofua, désormais à l'US Orléans, avait la possibilité de réaliser le doublé. Mais c'était sans compter sur Valentine Marchand (AJA Paris XX). Dominée par la puissance de la championne d'Europe juniors 2016, Marchand trouve la solution en passant dessous sur un soudain ippon-seoi-nage à gauche. Malgré deux shidos contre elle, Marchand tient le coup et s'impose ! 

17h15. -78kg. Pierret, après 2016 
Le combat aura été court entre Julie Pierret et Chloé Dollin, médaillée européenne juniors 2017, puisque, sur la première vraie séquence, la Couronnaise lance un fort o-soto-otoshi à gauche qu'elle suit au sol en ude-gesa-gatame pour la victoire. Second titre national seniors pour Julie Pierret. On retrouve en bronze Vanessa Dureau (SGS Judo) et Sama Hawa Camara (RSC Champigny). 

17h00. -100kg. Iddir plus entreprenant
Dans une finale face au local de l'étape, Joseph Terhec, Alexandre Iddir remporte son troisième titre consécutif. Toujours le premier sur l'attaque, avec notamment un ippon-seoi-nage à droite au départ donné waza-ari puis retiré, Alexandre Iddir fait monter doucement mais sûrement les pénalités contre le Normand, visiblement gêné par la main gauche du Marseillais au col. Un, puis deux, puis trois shidos contre Terhec. Sur la troisième marche du podium se présentent Nell Ariano Rebouka (US Orléans), qui contre magnifiquement Clément Delvert sur o-soto-gari, et Cédric Olivar (SGS Judo). 

16h50. -70kg. Pinot... et de trois
Remontée en -70kg la saison dernière, la combattante de l'Étoile Sportive Blanc-Mesnil Judo remporte ce dimanche son troisième titre national, le second dans cette catégorie. Opposée à Gwenaëlle Viard (SGS), celle qui gagnait lundi dernier le Grand Chelem d'Abou Dhabi fait un sans-faute ajourd'hui. À mi-combat, Pinot trouve la solution sur un ko-uchi-makikomi à gauche. Waza-ari. Un avantage qu'elle conserve assez sereinement jusqu'à la fin du combat, malgré les tentatives d'uchi-mata à gauche de la Génofévaine. Médailles de bronze pour Clémence Emé (RSC Champigny), médaillée mondiale juniors en 2017 en -63kg, et Fanny-Estelle Posvite (AJ Limoges). 

16h30. -90kg. Première pour Kermarrec
Une jolie finale entre Loris Tassier et Julian Kermarrec. Le premier se montre le plus dangereux avec un sasae-tsuri-komi-ashi qui faillit bien marquer, et des tentatives de corps-à-corps où on le sentait à l'aise. Mais Kermarrec, pourtant dominé jusque là, trouve finalement la solution sur un kubi-nage à gauche qu'il a le mérite de pousse jusqu'au bout pour ippon. 

16h.15 -63kg. Quadruplé pour Di Cintio ! 
Déjà victorieuse en 2011, 2014 et 2017, l'Orléanaise Maelle Di Cintio s'offre son quatrième titre national. Dominatrice, elle place un premier mouvement d'épaule à Inès Prevot avant de finir en beauté sur un joli morote-seoi-nage à gauche ! 
Tout sourire, elle montre quatre doigts à ses proches dans les tribunes. Di Cintio est bien la n°2 française dans cette catégorie derrière Clarisse Agbegnenou. Le bronze revient pour Yasmine Horlaville et Cloé Yvin. 

14h40. +78kg. Tolofua/Marchand se disputeront l'or
Montée de catégorie, Valentine Marchand (AJA Paris XX) s'offre la médaillée d'argent du Grand Chelem d'Abou Dhabi, Anne-Fatoumata M'Bairo (RSC Champigny). Elle marque deux waza-ari dont le second en restant bien à l'intérieur sur un o-uchi-gari.
Championne de France 2017, Julia Tolofua (US Orléans Loiret) ipponise à mi-combat Laura Fuseau (FLAM 91), récente médaillée mondiale juniors. 

14h30. -78kg.  À qui le titre entre Pierret et Dollin ?
Julie Pierret (La Couronne Grand-Angoulême Judo) est la première qualifiée pour la finale. Si elle subit rapidement un o-soto-otoshi de Sama Camara (RSC Champigny), sur une action de cette dernière, la Couronnaise enchaîne tout de suite en koshi-jime. L'arbitre central donne ippon. Camara proteste en disant qu'elle n'a pas tapé. Un revisionnage est effectué par les arbitres à la table qui confirme la décision de leur collègue. De l'autre côté, Chloé Dollin (US Orléans Loiret JJJ) va en finale après deux minutes de golden score face à Vanessa Dureau (SGS Judo). L'Orléanaise s'impose trois shidos à deux. 

14h20. -100kg. Iddir/Terhec pour la gagne
Joseph Terhec, soutenu par un colonie de supporters dans les tribunes de la Kindarena, se fait malmener au début de combat par Clément Delvert (FLAM 91). Mais sur une action au sol en bordure, il pique le vice-champion de France 2017 en hon-gesa-gatame et ne le lâche plus.
Sur le tapis 4, Alexandre Iddir, désormais à l'OM Judo, place un premier ippon-seoi à droite à Cédric Olivar (SGS Judo) puis un mouvement de hanche à gauche pour finir le travail. 

14h10. -70kg. Pinot et Viard se disputeront la victoire finale
Gwenaelle Viard (SGS Judo), face à Lucie Perrot (RSC Montreuil), s'offre une place en finale grâce à un uchi-mata en bordure. Rien n'avait été marqué jusque-là.
Dans l'autre demi-finale, Margaux Pinot, en or il y a une semaine au Grand Chelem d'Abou Dhabi, se défait de Fanny-Estelle Posvite (AJ Limoges). Dans un combat très tactique, elle trouve la solution sur un morote classique en bordure pour ippon. 

14h00. -90kg. Kermarrec/Tassier pour le titre
Victoire de Julian Kermarrec (SGS Judo) face à Benoit Collin (Club Hauts de France Judo) avec son arme favorite : le ne-waza. Il pique le Nordiste en yoko-shiho-gatame. Sur le tapis n°2, Loris Tassier (CO Sartrouville) contre Nicolas Brisson dans la première minute en gaeshi. Un avantage qu'il garde jusqu'à la fin malgré les tentatives de harai-goshi et de kubi-nage du combattant de l'ACBB Judo. 

13h45. -63kg. Une finale Prevot/Di Cintio 
Inès Prevot se qualifie pour la finale en battant Yasmine Horlaville. Une histoire de pénalités (3 à 2). 
Dans l'autre demi-finale, Di Cintio, championne de France en titre, trouve la solution à une minute de la fin sur un joli uchi-mata à droite face à Cloé Yvin. 

12h00. Zalagh solide, Brisson avec style
Nabil Zalagh, l'un des favoris chez les +100kg, ne traîne pas. Face à Xavier Fievet (OJA 62), le judoka de l'AM Saint-Gratien se montre patient avant de contrer le Nordiste sur un yoko-guruma pour ippon.
En -90kg, Nicolas Brisson (ACBB Judo) montre que son uchi-mata peut toujours faire mal en le plaçant à 15 secondes de la fin à Guillaume Riou (JC Maisons-Alfort). Bel appel du pied pour un uchi-mata direct comptabilisé waza-ari. 

11h50. -70kg. Première demi-finale : Fanny-Estelle Posvite (AJ Limoges)/Margaux Pinot (ESBM Judo)

11h45. La réaction en vidéo de Nicolas Chilard (JC Chilly Mazarin Morangis), vainqueur hier en -81kg

11h35. +78kg. M'Bairo sans combattre
L'affiche était excitante mais elle n'aura finalement pas lieu. Marine Erb (RSC Montreuil), médaillée de bronze l'année dernière à Saint-Quentin-en-Yvelines ne se présentant pas sur le tapis, sans doute pour cause de blessure. Anne-Fatoumata M'Bairo (RSC Champigny) est en demi-finale. 

11h25. En -78kg, les favorites sont là
Dans une catégorie où les podiums sont quasiment similaires depuis quatre-cinq ans, les prétendantes au titre 2018 ne tremblent pas : Julie Pierret (La Couronne Grand-Angoulême Judo) incruste Habi Magassa (PSG Judo) dans le tapis sur un o-soto-gari à gauche dès les premières secondes. Dans l'autre quart de finale, Sama Camara (RSC Champigny) bat Océane Oblin sur deux séquences : un mouvement d'épaule à gauche et un ko-soto-gari à droite. 

11h15. Retrouvez l'interview de Shirine Boukli (FLAM 91), championne de France, hier, en -48kg

11h15. Les demi-finales des -63kg
Maelle Di Cintio (US Orléans Loiret JJJ) / Cloé Yvin (SGS Judo)
Yasmine Horlaville (Eure Judo) / Inès Prevot (Étoile Sportive Blanc Mesnil Judo)

11h05. Pietri battu, Di Cintio et Horlaville en demi-finale
En -63kg, Maëlle Di Cintio est en demi-finale après sa victoire sur morote-seoi-nage à gauche contre Claire Pierret (La Couronne Grand-Angoulême Judo). Idem pour la judokate du cru, Yasmine Horlaville (Eure Judo) qui immobilise en yoko-shiho-gatame Alexia Caillon (RSC Champigny). Sur le tapis n°5, surprise en -90kg avec la défaite de Loïc Pietri face à Hugo Grandhaie au golden score. 

10h45. Delvert tranquille, Perricone dans la confusion
Deux vice-champions de France 2017 étaient sur les tatamis de la Kindarena au même moment.
Tapis n°1, Clément Delvert (FLAM 91) en -100kg, poursuit sereinement son parcours après sa victoire grâce à  un sumi-gaeshi latéral contre Sylvain Renson (Racing Judo Nice). 
Tapis n°4, Lorenzo Perricone (OM Judo) en -90kg se voyait mené d'un waza-ari par Lucas Huillet (AJA Paris XX) jusqu'à la dernière seconde des quatre minutes. Arrivait alors polémique et confusion. Perricone lançait une séquence où il marquait waza-ari tout en suivant en immobilisation. L'arbitre donnait alors "sonomama" pour savoir si l'action avait été lancée avant ou après la fin du temps réglementaire. Grosse discussion qui réunissait tous les arbitres du tapis. Après quelques minutes d'échanges, les arbitres estimaient que le Marseillais avait lancé avant la fin des quatre minutes. L'arbitre annonçait "yoshi" et Perricone tenait les dix secondes du waza-ari/awasete ippon.
Grosse colère du coach parisien et revisionnage des images par les arbitres pendant plus de cinq minutes. Finalement, le corps arbitral restait sur sa première décision et donnait Perricone vainqueur. 

09h30. Loïc Pietri se sort du piège Lamour
Pour ses premiers championnats de France seniors, le triplé médaillé mondial des -81kg avait un premier tour piégeux contre Antoine Lamour de Sainte-Geneviève Sports Judo. Voulant être le premier sur l'attaque, le combattant de l'OJ Nice tentait le coup dur sur son ippon-seoi-nage à gauche. Rien ne sera marqué durant les quatre minutes. Direction le golden score. Et c'est finalement sur son ippon seoi que Pietri trouvera la faille après 1'11 de temps additionnel. 

09h00. Début de la compétition
Deux championnes de France ouvraient le bal ce dimanche à la Kindarena qui se remplit gentiment et où le froid se fait (pour l'instant ?) moins sentir qu'hier.
En -70kg, Fanny-Estelle Posvite (AJ Limoges), après quelques secondes d'observation, lance un sode-tsuri-komi à gauche contre Carla N'Zossi Elecka qui met la judokate du PSG Judo sur le dos. 
Sur le tapis n°3, Maëlle Di Cintio (US Orléans Loiret JJJ), en -63kg, domine Virginie Chatel (Dojo Nantais) d'un waza-ari. 

Les autres actualités similaires

Original-mizuno
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-fly-abo_sensei