21:54 11 jan

CF par équipes juniors fem. 2014 : Sainte Geneviève s'installe

Le club Essonnien emporte son 2e titre juniors d'affilée chez les filles

Océane Richard Boucey pour Sainte-Geneviève conclut la journée contre Margaux Charmet du JO Grand Lyon / Emmanuel Charlot - Esprit du Judo

A vrai dire, du côté du Président de Sainte-Geneviève Sports, la vraie émotion du jour, c'était la sortie précoce de ses garçons et devant son rival n°1 en Essonne, le FLAM91. Parce que du côté des filles, la crainte n'était pas vraiment de mise. Avec le groupe qu'a su construire ces dernières années le club de Sainte-Geneviève, le patron pouvait voir loin et faire le pari du doublé. C'est en effet Sainte-Geneviève, avec quasiment le même groupe que celui qui l'avait emporté l'année dernière. Avec Marie-Eva Gahié (-70 kg), championne de France individuelle, Gwennaelle Viard (-63 kg) et Chloé Yvin - nouvelle recrue venue du CPB Rennes - toutes les deux vice-championnes de France, Océane Richard Boucey, qui a été médaillée en 2011, mais aussi Safiya Tabet (+70 kg), championne de France cadette 2012, il n'y avait guère de point faible !

Le frisson PassionJudo35
Pourtant, si les premiers tours contre Colomiers et l'ASBTP Nice étaient sans angoisse, les Bretonnes du PassionJudo35 allaient en susciter quelques unes : alors que Sainte Gen' menait déjà par 2-0 grâce à Tabet et Richard Boucey, Chloé Yvin et Gwennaelle Viard laissait revenir les Rennaises grâce à Mathilde Briant et Lisa Marchese - la quadruple championne de France cadette 2011 et 2012 - mais Sainte Geneviève disposait encore de son suprême atout : Marie-Eve Gahié, qui lui offrait l'accession en demi-finale. Malgré sa solidité Les filles de Guillaume Avril, La Couronne CA Judo, s'inclinaient par quatre ippons successifs et Sainte-Geneviève étaient, comme prévu, en finale.

Naissance du JO Grand Lyon
Ce serait contre les combattantes du "JO Grand Lyon". Une appelation à laquelle nous étions encore pas familiarisé. "En fait, c'est le groupe de St Didier Limonest" explique l'entraîneur Rodolphe Perret. "Cela faisait longtemps que j'y pensais. Pour accéder à d'autres budgets, il faut une appelation plus flatteuse. Et puis c'est l'esprit de notre travail déjà. Nous formons une alliance avec Givors, Judo 42 et d'autres. Autant le montrer de façon plus clair". Le nom ne fait pas tout. Concentrées et combattives, efficaces sur les points forts de l'école, les seoi-nage, les contres, les filles de "Grand Lyon" ont fait le ménage toute la journée. "Quand on a vu le tirage, on a compris que ce serait dur, alors elles se sont senties concernées d'entrée. On a fait une très belle journée" appréciait l'entraîneur.
En effet. Le CPB Rennes en entrée, l'ASCPA Pessac d'Angélique Dodeman en plat de résistance, l'AS Limoges d'Heloise Combeau  et de Laury Posvite et  pour le fromage, l'OM Judo de Marie Orsini et Chloé Nicoud en dessert... de quoi trouver Sainte-Geneviève un peu indigeste comme cinquième duel du jour.

Marie-Eve Gahié battue
Gwen Viard ouvrait les débats pour le club francilien et apportait le premier point et le ippon contre l'un des points forts du Grand Lyon, Laura Matussière. Mais la redoutable Dzenana Jusic, septième du championnat de France individuel en -70 kg, d'abord malmenée par une Marie-Eve Gahié sûre d'elle, parvenait à contrer la championne de France, qui donnait le ippon de la parité à Lyon et sortait du tapis en se tenant l'épaule.
Ce serait la dernière péripétie pour Sainte Geneviève. Tabet poussait Laura Chapuis sur le dos en +70 kg et Océane Richard Boucey réussissait un beau sankaku-osae-komi contre Margaux Charmet. Sainte Geneviève est bien installée.
 

Les autres actualités similaires

Original-original-310_cjuniors
Original-pub_3
Original-original-310_cadets
Original-original-310_militaires
Original-carre%cc%81_ff
Original-original-310_veterans
Original-original-310_para_judo
Original-page_81
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_regions