19:03 02 mar

CF juniors 2019 (J1) – Boukli et Metifiot exacts au rendez-vous

Beaucoup de premiers médaillés juniors ce samedi

Premier acte des championnats de France juniors ce samedi au Grand Dôme de Villebon. Une journée rondement menée, avec un bloc final qui débutait à 14h sous les yeux de Teddy Riner. Huit catégories au programme (-44kg, -48kg, -52kg -57kg pour les féminines, -55kg, -60kg, -66kg, -73kg pour les masculins). Que retenir de ce premier jour de compétition ? Un large renouvellement, des favoris qui ne se dégonflent pas et, comme toujours, quelques surprises.

Boukli la plus forte
Avec l'absence de Faiza Mokdar (PSG Judo), la triple championne de France et double championne d'Europe 2018 et la montée en seniors de plusieurs des leaders de l'année dernière (Blandine Pont, Mélanie Vieu, Coraline Marcus-Tabellion, Sarah-Léonie Cysique, Maryline Louis-Sidney, Gaétane Deberdt, Anaïs Mosdier), les jeux étaient ouverts dans trois des quatre catégories féminines : -44kg, -52kg et -57kg. L'exception ? Les -48kg. À cause de la présence de Shirine Boukli et Julie Weill dit Morey. Juniors 3e année, ces deux filles étaient, habituées du haut niveau international (juniors et seniors), les deux grandes prétendantes au titre : la seconde (ESBM Judo) est championne de France juniors en titre alors que la première (FLAM 91) a remporté les championnats de France seniors à Rouen début novembre. Deux Insepiennes pour une finale tactique finalement remportée par Boukli. Fixant systématiquement la manche droite en bas de Weill dit Morey, l'empêchant ainsi de lancer ses mouvements d'épaule (morote-seoi-nage et sode-tsuri-komi-goshi). Plus active avec ses tentatives d'o-goshi et de sasae, Boukli faisait monter les pénalités jusqu'au hansokumake, remportant le titre pour son ultime compétition nationale juniors. Une finale dont se dégageait un vrai niveau international (ce qui n'a pas été forcément le cas ce samedi) entre deux judokates dont on peut penser que leur sélection pour les échéances continentales et mondiales fera, normalement, peu de doute. 


Shirine Boukli, l'or en juniors après le titre seniors de 2018. Crédit Photo : Aurélien Brandenburger / L'Esprit du Judo

En -44kg, Léa Metrot (US Verneuil-sur-Seine) montre sa supériorité d'entrée face à Anouk Deschamps (GUC-JC Grenoble) avec un uchi-mata immédiatement suivi en immobilisation. Junior 1re année, elle était la championne de France de la catégorie en cadettes en 2018. Une combattante qui a fait le tournoi d'Aix en Provence en -48kg mais est redescendue en -44kg pour ce championnat. Une catégorie, qui rappelons-le, n'existe plus à l'international depuis peu. 
En -52kg, Laura Espadinha (OM Judo) contre deux fois Léonie Gonzalez (Stade Bordelais ASPTT Judo) et son uchi-mata à gauche. Une surprise puisque la Marseillaise n'avait fini que 7e à Aix-en-Provence, le tournoi de référence de cette catégorie d'âge.
En -57kg, Ambra Saba (AJ Limoges) offre un nouveau titre à la formation « made in Limoges » d'Adil Fikri. Une catégorie qui réussit plutôt bien à ce club « élite », composé uniquement de judokates formées en Limousin, après le titre de Véronique Mandeng en 2016. Dominée par Fatiha Moussa (ESBM Judo) sur les premières séquences, Saba surprend son adversaire sur un tani-otoshi qu'elle suit judicieusement en koshi-jime.

Au final, quatre catégories féminines en plein renouvellement puisque sur les seize médaillées du jour, seulement deux (Shirine Boukli et Julie Weill dit Morey) l'étaient l'année dernière. Significatif.

Metifiot, c'est logique
Cinquième aux championnats de France seniors 1re division, vainqueur des championnats par équipes juniors avec ses potes du PSG Judo, Hugo Metifiot clôt sa saison nationale (la dernière en juniors) par un titre franchement mérité. Lucide, tranchant, sur l'attaque, le vice-champion de France 2018, clairement gêné par la puissance garde à gauche du Marseillais Bilel Yousfi, trouvait son salut sur un joli enchaînement sasae-tsuri-komi-ashi/ashi-guruma. Waza-ari à une minute de la fin pour ensuite gérer sereinement son avance. Premier titre national pour Metifiot qui s'impose comme le patron de la catégorie. Reste maintenant à convertir ce leadership au niveau international pour celui qui a déjà été titulaire aux championnats du monde juniors 2017 (7e). Les choses « sérieuses » commenceront à la coupe européenne du Portugal (16 et 17 mars, Coimbra).


Le Parisien Hugo Metifiot l'emporte avec autorité en -73kg. Crédit Photo : Aurélien Brandenburger / L'Esprit du Judo

En -55kg, victoire nette et sans bavure du cadet Driss Masson Jbilou (Judo Sud Gironde). Un premier waza-ari sur tomoe-nage et un second sur un vif ko-uchi-makikomi à gauche. Masson Jbilou ? Un judoka à suivre d'autant qu'il est plutôt (très) rare qu'un cadet masculin emporte un titre national en junior. 
En -60kg, Adel Khaldoune (Montpellier Judo) ne laisse aucune chance à Ahmed-Yakoub Belkahla (JC Chilly-Mazarin Morangis) sur un o-uchi-gari de buffle.
En -66kg, finale 100% parisienne entre Benjamin Gomes (AJA Paris XX) et Israil Dakayev (PSG Judo). Ce dernier, qui avait traversé jusque-là son tableau avec des combats rondement menés et gagnés, se montrait impuissant face à l'élève d'Alexandre Borderieux : outre un manque de caisse très préjudiciable (il n'a repris l'entraînement que mercredi après s'être blessé au genou au stage de Mittersill), Gomes proposait un schéma de mains (une garde coréenne) face auquel Dakayev ne trouvera jamais la solution. Mieux, Gomes arrivait à placer son koshi-guruma à gauche qui lui assurait une victoire indiscutable. Très bon chez les cadets, on attendait l'éclosion de Benjamin Gomes en juniors. La voici.
Chez les garçons, ils sont cinq judokas (Ahmed-Yakoub Belkahla, Yhonice Goueffon, Adel Khaldoune, Valentin Romet, Hugo Metifiot) à glaner une médaille ici-même en 2018 et 2019.

Au niveau des clubs, l'OM Judo vire en tête avec un titre et deux médailles d'argent, juste devant le PSG Judo (un titre, une médaille d'argent, une médaille de bronze) et le FLAM 91, l'AJ Limoges et Judo Sud Gironde (un titre et une médaille de bronze).

Les autres actualités similaires

Original-mizuno
Original-judocanada_gp_ad_310x310
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-fly-abo_sensei
Original-pav%c3%a9_310