7:59 03 nov

CF 1re division seniors 2019 - Le direct du deuxième jour

-63kg, -70kg, -78kg, +78kg, -90kg, -100kg, +100kg

(Pensez à rafraîchir régulièrement la page pour lire les dernières informations)

Dimanche 03 novembre 2019 : -63kg, -70kg, -78kg, +78kg, -90kg, -100kg, +100kg

17h55. +78kg. Tolofua, après 2017 
Dans un duel de championne d'Europe juniors entre Léa Fontaine (sacrée en 2019) et Julia Tolofua (titrée en 2016), c'est cette dernière qui s'impose, remportant ainsi son second titre national après 2017. Une victoire aux pénalités. Plus active avec des tentatives de o-soto-gari, l'Orléanaise se montre plus active et dangereuse. Troisième titre orléanais féminin ce dimanche ! 

17h35. +100kg. Terhec, troisième ! 
Tirant en +100kg, Joseph Terhec s'offre son troisième titre senior après ceux obtenus en -100kg en 2014 et 2015. En finale, il bat le Niçois Emre Sanal, revenu à la compétition après plusieurs années d'arrêt (il a été champion de France juniors en 2013) sur deux ippon seoi-nage à gauche, l'un debout l'autre à genou. 

17h20. -78kg. Posvite aux pénalités
Voilà une finale qui ne laisserait pas un souvenir impérissable. En effet, cette victoire a été décidée aux pénalités, tombées très rapidement dans ce combat entre Audrey Tcheuméo et Fanny-Estelle Posvite. En fait tout s'est joué "sur les mains", sans vraie attaque forte. Si la Limougeaude est pénalisée la première, Tcheuméo l'est ensuite deux fois puis vient une double pénalisation synonyme de hansokumake pour l'Orléanaise. Premier titre dans sa nouvelle catégorie pour Posvite. 

17h05. -100kg. Olivar sur sa lancée des Jeux mondiaux militaires 
Duel entre deux judokas essonniens dans cette catégorie : d'un côté Cédric Olivar (SGS Judo), récent 2e aux Jeux mondiaux militaires en Chine et Clément Delvert (FLAM 91), déjà cinq médailles lors des France 1re div dont deux médailles d'argent en 2012, 2016 et 2017. C'est le premier qui s'impose grâce à deux makkikomi à droite alors que Delvert cherchait la faille sur son sumi-gaeshi. Une victoire qui confirme pour Cédric Olivar son excellente dynamique actuelle. 

16h50. -70kg. Heleine, les larmes de joie
Double vice-championne de France 2016 et 2017, médaillée mondiale juniors 2014, Melissa Heleine a vaincu le signe indien et est désormais championne de France senior. Dans un duel de droitières avec Clémence Emé, elle aussi médaillée mondiale juniors mais en 2017 et 3e l'année dernière à Rouen, Heleine place son spécial au sol, un sankaku-jime inversé qui lui offre la victoire. Ne pouvant contenir son émotion, cette dernière verse quelques fines larmes de joie au moment du salut final. Second titre féminin pour l'US Orléans de la journée. Et ce n'est peut-être pas fini puisqu'il reste Audrey Tcheuméo et Julia Tolofua. 

16h35. -90kg. Diesse en quatrième vitesse
Cela restera sans doute comme la finale la plus rapide du week-end : quinze secondes ! Quinze secondes pour qu'Aurélien Diesse s'offre son premier titre senior, battant sur un contre d'o-soto-gari (à la manière du Go No Sen) un tentative très forte lancée sur la première séquence par Alexis Mathieu, 3e l'année dernière à Rouen et vice-champion de France juniors 2019. Ippon et victoire pour un Aurélien Diesse très efficient tout au long de ce dimanche : moins d'attaques mais plus efficaces, retour à ses fondamentaux, plus de patience, le judoka de l'ES Blanc Mesnil a montré un très beau visage aujourd'hui. 

16h20. -63kg. Devitry impériale ! 
Sortie des juniors dans la catégorie des -70kg, Agathe Devitry a décidé en début de saison de changer de catégorie. Non pas vers le haut mais vers la catégorie inférieure. Et bien le pari s'avère clairement gagnant. Vainqueur de l'Open du Luxembourg, l'Orléanaise s'offre son premier titre national senior après une journée où elle se sera montrée efficace, appliquée maximisant ses points forts : des ashi-waza rapides et un ne-waza, à base d'étranglement (koshi-jime surtout). En finale, face à Cloé Yvin, 3e l'année dernière, Devitry marque un waza-ari décisif à vingt secondes de la fin d'un combat droitière/gauchère où le contrôle de la manche était la clé de tout. Sur la troisième marche on retrouvera Yasmine Horlaville et Alexia Caillon. 

15h00. Les finales du jour

Masculins 
-90kg : Alexis Mathieu/Aurélien Diesse
-100kg : Cédric Olivar/Clément Delvert
+100kg : Emre Sanal/Joseph Terhec

Féminines
-63kg : Agathe Devitry/Cloé Yvin
-70kg : Melissa Heleine/Clémence Emé
-78kg : Fanny-Estelle Posvite/Audrey Tcheuméo
+78kg : Julia Tolofua/Léa Fontaine

14h15. Toutes les demi-finales ont rendu leur verdict !
En -78kg, Fanny-Estelle Posvite s'expliqueront pour la victoire finale. Victoire identique pour la Limougeaude et l'Orléanaise : imposant leur puissance physique et donc première dans les initiatives, elles faisaient monter les pénalités contre respectivement Vanessa Dureau et Sawa Camara.
En +78kg, Léa Fontaine rejoint Tolofua non sans avoir souffert contre Valentine Marchand, la championne de France en titre de l'AJA Paris XX. Son premier waza-ari, assez confus, fait suite à un yoko-guruma alors que Marchand avait lancé un o-uchi-gari qui semblait avoir déséquilibré la Génofévaine. Par contre, aucune contestation possible sur le second waza-ari et une poussée sur le dos de son adversaire. 
En -90kg, finale entre les deux premières têtes de série, Alexis Mathieu et Aurélien Diesse. Le premier trouve la faille avec rage contre Maxime Aminot sur un ippon-seoi-nage à gauche qu'il pousse finalement sur l'arrière alors que le combat était en golden score et que chaque combattant avait deux shidos contre lui. Un combat marqué par une interruption pour blessure à l'arcade d'Aminot suite à une tentative de contre de Mathieu qui finissait dans la chaise de Thierry Dibert, le coach du combattant de l'ES Blanc Mesnil. 
Dans l'autre demi-finale, Aurélien Diesse fait preuve d'une remarquable concentration et constance ce dimanche. Moins volubile, plus efficient, le champion d'Europe juniors 2017 reste "focus" contre Anthony Joubert avant de lancer son spécial, o-soto-makkikomi pour ippon.
En +100kg, la finale opposera Joseph Terhec et Emre Sanal, auteur d'un très fort o-soto-otoshi sur Nabil Zalagh. Un vrai beau mouvement de judo. 

13h40. -63kg. Devitry, ne-waza fatal
A peine la victoire de Tolofua actée qu'Anthony Rodriguez passait sur le tapis d'à côté pour coacher Agathe Devitry. Une judokate descendue de catégorie depuis le début de l'année (elle avait été championne de France juniors 2017 en -70kg). Vainqueur de l'Open du Luxembourg début septembre, Agathe Devitry s'est une nouvelle fois montrée efficace au sol, plaçant un koshi-jime fatal à Alexia Caillon. Ne-waza + ashi-waza. C'est pour l'instant la formule gagnante pour la judokate de l'US Orléans qui combattra pour son premier titre national senior. 

13h35. +78kg. Tolofua, 2019 après 2017 ? 
Première demi-finale des +78kf entre Julia Tolofua et Marine Erb. Un duel de droitière où la seconde marquait la première sur un o-soto-makkikomi très fort. Plus précise au kumikata, Marine Erb gérait bien et dominait les débats. Mais sur une attaque un peu faible, Tolofua la contrait sur un tani-otoshi sur lequel la combattante du RSC Montreuil se blessait au genou. Récente médaillée de bronze au Grand Chelem du Brésil, Julia Tolofua peut espérer un second titre national après 2017. 

12h50. Les demi-finales féminines
-63kg : Agathe Devitry (US Orléans Loiret)/Alexia Caillon (JC Maisons-Alfort)
            Cloé Yvin (SGS Judo)/Yasmine Horlaville (Eure Judo)

-70kg : Melissa Heleine (US Orléans Loiret)/Audrey Fels (SMC Marnaval)
            Clémence Emé (RSC Champigny)/Alisson Linon (US Orléans Loiret)

-78kg : Sawa Camara (RSC Champigny)/Audrey Tcheuméo (US Orléans Loiret)
            Vanessa Dureau (SGS Judo)/Fanny-Estelle Posvite (AJ Limoges)

+78kg : Valentine Marchand (AJA Paris XX)/Léa Fontaine (SGS Judo)
              Marine Erb (RSC Montreuil)/Julia Tolofua (US Orléans Loiret)

12h45. Les demi-finales masculines
-90kg : Alexis Mathieu (JC Chilly-Mazarin)/Maxime Aminot (ES Blanc Mesnil Judo)
             Anthony Joubert (COS Judo)/Aurélien Diesse (ES Blanc Mesnil Judo)

-100kg : Cédric Olivar (SGS Judo)/Nicolas Pavlovski (AJA Paris XX)
              Pierre-Louis Guerin (JC Sarrebourg)/Clément Delvert (FLAM 91)

+100kg : Emre Sanal (Nice Judo)/Nabil Zalagh (AM Saint Gratien)
               Joseph Terhec (Sucy Judo)/Adrien Geoffroy (JC Sarrebourg)

12h35. +78kg. Fontaine écarte Bisseni
Dans le quart de finale de la mort, Léa Fontaine, junior 1re année, affrontait Eva Bisseni, son aîné de 19 ans ! Cette dernière se montrait la première en action très souvent, ce qui avait pour conséquence de faire pénaliser la judokate de Sainte Geneviève. Mais Fontaine se montrait patiente et trouvait finalement la solution avec son harai-goshi. Une action à 20 secondes de la fin qui scellait ce combat et avait pour conséquence de ne pas repêcher Romane Dicko. 

12h20. -78kg Tcheuméo/Camara pour une place en finale
Tranquilles vainqueurs toutes les deux, l'Orléanaise et la Campinoise offriront la première demi-finale de la catégorie des -78kg. La première place un ko-uchi-gari pour waza-ari avant de voir les pénalités monter très vite contre son adversaire Wendy Lavenette. La seconde place à un o-soto-otoshi à Mélanie Castaing. Dans l'autre demi-tableau, la Génofévaine Vanessa Dureau plaque Chloé Dollin, vice-championne de France en titre, sur le dos sur une action en corps-à-corps. 

12h00. +78kg Bisseni en  1/4 de finale, Tolofua en demi-finale
Dans un combat excitant sur le papier, Eva Bisseni bat Romane Dicko, visiblement à court de sensations. Deux waza-ari dont le second en contre et voilà la championne d'Europe battue mais possiblement repêchée si l'Orléanaise remporte son 1/4 de finale contre Léa Fontaine.
Dans l'autre demi-tableau, Tolofua domine nettement Emma Saudrais avec, entre autre, un superbe de-ashi-barai. La demi-finale l'opposera à Marine Erb, très en forme elle aussi. 

11h00. -90kg. Diesse percutant
Duel de jeunes entre Aurélien Diesse, champion d'Europe juniors 2017 et Francis Damier, junior 1re année et titulaire aux championnats d'Europe et du monde de cette année. Diesse et son judo très en rythme place son spécial, un o-soto-gari makkikomi  - dont on se demande encore pourquoi il n'est pas valorisé ippon - pour suivre au sol en sankaku-jime inversé qui fait taper l'élève de Kilian Le Blouch. 

10h40. +78kg. Dicko is back ! 
Absente des tatamis de compétition depuis sa victoire aux championnats d'Europe 2018 en Israël, Romane Dicko fait son grand retour lors de ces championnats ! Un o-uchi-gari et un sumi-gaeshi plus tard, elle se qualifie pour les 1/8 où elle rencontrera Eva Bisseni, 38 ans, huit médailles nationales en seniors et 3e l'année dernière à Rouen. Un duel intéressant.
Sur le même tapis, Léa Fontaine, championne d'Europe juniors 2019 et 5e aux Monde juniors il y a deux semaines, place un joli harai-goshi sur la première séquence de combat. Propre. 

10h15. -78kg. Les favorites sereines
Dans la catégorie de la nouvelle championne du monde Madeleine Malonga, Audrey Tcheuméo, opposée à la jeune Parisienne Habi Magassa, imposait sa puissance à la judokate de Nicolas Mossion. Trois pénalités qui tombaient et la double médaillée olympique continue sa route. Sur le tapis n°2, Fanny-Estelle Posvite, une autre prétendante à la victoire ce dimanche, enroule Jade Keita pour suivre en immobilisation. 

09h50. -70kg. Eme solide
C'était l'un des duels les plus intéressants de ce premier jour. D'un côté, Clémence Emé, médaillée mondiale juniors 2017 et 3e l'année dernière à Rouen contre Assia Said Errhamani, vice-championne d'Europe juniors il y a quelques semaines en -78kg et descendue de catégorie pour ces championnats de France seniors. Un combat âpre, avec beaucoup de rythme et d'attaques mais qui ne marquaient pas. C'est donc aux pénalités que Clémence Emé, plus souvent la première à l'attaque, fait tomber la troisième pénalité pour son adversaire nordiste. 
Dans la même catégorie, Candice Lebreton, médaillée de bronze mondiale juniors l'année dernière gagne aisément son premier combat. Un gaeshi suivi au sol contre Maureen Pinto.

09h20. -90kg. Liveze battu, Livolsi sort vainqueur du duel parisien
Premier champion du monde français cadets, Kenny Liveze, l'ACBB Boy, était l'une des curiosités de cette seconde journée. Faceà  lui, Brice Albenque, un gaucher à la belle attitude. Plus puissant que Liveze, très gêné par la posture d'Albenque, Liveze cherchera le coup dur sur ses yoko-guruma en contre des tentatives d'uchi-mata de son adversaire. Mais plus le combat avançait et plus Albenque était le premier au kumikata, trouvant finalement l'ouverture sur o-soto-gari à vingt secondes de la fin du combat. 
Dans la même catégorie, combat entre "potes" avec Paul Livolsi (AJA Paris XX) et Eniel Caroly (PSG Judo). Deux copains de chambrée à l'Insep. C'est le premier qui s'impose dans ce duel de gauchers sur une projection de bras parfaitement suivie en kami-shiho-gatame. 

09h10. Déjà du monde dans les tribunes du Coliséum pour assiter à la victoire de Benoit Collin, médaillé de bronze en 2015 et judoka des Hauts de France. Collin s'impose en ne-waza, un domaine qu'il affectionne beaucoup contre Yanis Djeroro. Victoire tranquille des deux Orléanaises Agathe Devitry, l'une des favorites en -63kg et de Melissa Heleine en -70kg, double vice-championne de France en 2016 et 2017. 

9h00. Et c'est pour ce second jour des championnats de France seniors 1re division 2019 ! 

Les autres actualités similaires

Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-pav%c3%a9_310
Original-fly-abo_sensei