0:07 03 mai

CE cadets de Pologne 2017 : La sélection commentée

Quels enjeux pour ce tournoi de Bielsko Biala ?

Elle sera la dernière compétition internationale pour l'équipe de France cadets avant les championnats d'Europe en Lituanie (Kaunas, 30 juin-02 juillet). Une ultime revue d'effectif pour le staff dirigé par Cathy Fleury, qui a choisi d'envoyer en Pologne, à Bielsko Biala (20-21 mai), le même nombre de combattants qu'à Berlin. Une liste constituée, semble-t-il, selon plusieurs hypothèses :
-permettre à des judokas, dont la titularisation aux championnats d'Europe semble probable, parce qu'ils ont dominé leur catégorie aux championnats de France (et pour certains durant toute la saison) ou/et parce qu'ils ont été convaincants à l'international, de s'éprouver encore vis-à-vis de la concurrence internationale.
-(re)voir à l'international des combattants dans des catégories où le leadership ne se dégage pas clairement.
-voir des combattants dans des catégories où la hiérarchie est assurée (ou presque) mais dont un bon résultat de leur part pourrait les voir accompagner le (la) n°1 sur les championnats d'Europe.  

1re hypothèse
Chez les féminines, la titularisation de Coralie Gilly (-44kg, EC Charron), 7e à Berlin, Léonie Gonzalez (-48kg, Stade Bordelais ASPTT), également 7e en Allemagne, Faiza Mokdar (-52kg, JC Chilly Mazarin Morangis), vainqueur samedi dernier, Krystal Garcia (Dojo Béglais) qui finit à une très encourageante 5e place ce dimanche, pourraient aller dans ce sens. Chez les masculins, le choix de Maxime Sonilhac (-50kg, Ecole Judo Réolaise), absent ce week-end mais vainqueur à Brême en mars, Yhonice Goueffon (-55kg, Stade Bordelais ASPTT), Orlando Cazorla (-60kg, OM Judo), Enzo Gibelli (-66kg, Judo 83), Serge Villeneuve Daville (-81kg, JC Noyon), non retenu en Allemagne mais 9e en Croatie et 3e à Brême et Evan Courties (-90kg, PS PO Judo) accréditeraient cette idée.
On notera l'absence de Morgane Féréol (-70kg, AJ 61), de Tizie Gnamien (-73kg, JC Monaco), 7e à Berlin et de Yanis Alouane (+90kg, Blanc Mesnil Sport Judo), 7e également en Allemagne (meilleurs résultats masculins) qui seront eux aussi de façon quasi-certaine du voyage en Lituanie. En -40kg, Léa Métrot (US Verneuil) tient pour l'instant la corde, avec sa médaille en Croatie et sa 7e place en Allemagne. 

2e hypothèse
Une hypothèse qui semble particulièrement concerner les catégories féminines. En -40kg, deux combattantes autres que celles choisies pour Berlin seront en Pologne : Diane Inguimbert (JC Catalan) et Lilah Lagarde (AJ Loire), toutes les deux 3e à Ceyrat il y a deux semaines. En -57kg, le staff a décidé d'aligner Martha Fawaz (USJ 86), 1re année, 2e aux championnats de France après une journée très costaud et, surprise, Ophélie Vellozzi (OM Judo). Un choix (très) surprenant puisque la combattante marseillaise a combattu toute l'année en -52kg avec succès (3e à Cannes, vainqueur en Croatie, 3e à Bad Blankenburg). Mais n'ayant pu faire le poids pour des raisons rocambolesques le samedi matin des championnats de France, elle décida de combattre le lendemain en-57kg où elle finit 3e après une solide prestation. Une sélection  dans une catégorie qui n'est donc pas la sienne."Un choix dont le staff n'a pas voulu se justifier", regrette Alain Girodengo, l'un des entraîneurs du club marseillais. Mais une performance en Pologne et la Marseillaise pourrait bien être la titulaire imprévue d'une catégorie sans hiérarchie claire. Enfin en -63kg, le staff a décidé de sélectionner à nouveau Lucie Jarrot (AJBD 21-25) après Berlin. Non classée dimanche, la championne de France 2017 aura une nouvelle occasion de pouvoir prendre le leadership dans cette catégorie. 

3e hypothèse
Chez les garçons, le premier nom qui corroborerait ce postulat est celui de Vincent Hutin (+90kg, US Orléans Loiret JJJ). 5e en Croatie, le meilleur résultat masculin et 3e au CF. Une bonne performance en Pologne, qui confirmerait celle obtenue à Zagreb et alors ses chances d'être parmi l'une des catégories doublées se verraient croître. Dans la même idée, on trouve trois autres garçons, déjà sélectionnés à Berlin, qui pourraient eux aussi tirer les marrons du feu en cas de résultat à Bielsko Biala  : Vincent Jourdan (-50kg, GHBC), Hubby Anauel Confiac (-73kg, Budokan Guadeloupe) et Serge Damier (-81kg, FLAM 91). Non sélectionnés pour l'Allemagne, les derniers garçons retenus pour cette compétition auront tout à gagner pour la suite d'une prestation convaincante : Romain Philippe (-50kg, UST Hayange), Alexis Azema (-55kg, US Moulins), Léandre Luscap (-60kg, JJC Pouzageais), Alexandre Rubiano (Judo Club Reignacais), Benjamin Lelu (AM Saint Gratien) et Eric Dos Santos (Blanc Mesnil Sport judo). 
Chez les filles, cette situation d'une possible titularisation aux côtés de la numéro un, si résultat il y a, concernerait : Juliette Contini (-44kg, Val de l'Ognon) 2e à Cannes et 3e aux CF, Anaïs Perrot (-48kg, U.S.Y La Queue les Yvelines), 3e à Ceyrat, Lou-Ann Masson (-52kg, La Couronne Grand Angoulême Judo) 2e à Cannes et vice-championne de France. Laura Haberstock (-63kg, CJJ Pfafstatt) 5e au TDF et 3e aux France, Sana Boudemagh (-70kg, ACS Peugeot Mulhouse), 3e à Cannes et à Ceyrat, déjà sélectionnée en Allemagne, Léa Carrière (-70kg, JCJJ Lucciana), vice-championne de France et Luane Robles (+70kg, ARAM Judo), vice-championne de France également. 

Les autres actualités similaires

Original-mizuno
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-fly-abo_sensei