15:19 29 jun

CE cadets 2017 (J-1) : La sélection commentée

Vingt judokas français seront en lice

C'est donc demain que débuteront les championnats d'Europe cadets 2017, à Kaunas (Lituanie). Une compétition pour laquelle le nouveau staff national, dirigé par Cathy Fleury, a sélectionné vingt combattants à parité : dix filles, dix garçons. Un championnat continental auquel la France avait fini à une excellente deuxième place en 2016, avec cinq médailles dont deux titres pour Charlène Quilghini (-40kg) et Romane Dicko (+70kg), Justine Gaubert finissant en argent (-44kg), Hugo Metifiot (-73kg) et Eniel Caroly (-81kg) en bronze.
Avant que cette édition 2017 commence, quel bilan tirer des compétitions internationales (Croatie, Allemagne, Pologne) ? Quelles sont les meilleures chances de médailles ? Notre point de vue.

Féminines
Elles sont six championnes de France à avoir été sélectionnées : Coralie Gilly (-44kg, EC Charron), Faiza Mokdar (-52kg, JC Chilly Mazarin Morangis), Estelle Courtat (-57kg, Calvados Judo), Lucie Jarrot (-63kg, AJBD 21-25), Morgane Féréol (AJ 61) et Tahina Durand (+70kg, JC Franc Moisins Saint Denis).
Lors des trois tournois internationaux, les féminines françaises ont récolté dix médailles : six à Zagreb (Croatie), deux à Berlin (Allemagneà et deux à Bielsko Biala (Pologne).
Sur ces dix médailles, quatre sont en or : Morgane Féréol et Ophélie Vellozzi (-52kg, OM Judo) en Croatie et Faiza Mokdar en Allemagne et en Pologne; deux sont argent : Léa Metrot (-40kg, US Verneuil sur Seine) et Liza Gateau (-44kg, JC Baudimont); quatre sont en bronze : Faiza Mokdar et Laura Fuseau (+70kg, JC Pechbonnieu) en Croatie, Morgane Féréol encore en Allemagne et Anaïs Perrot (-48kg, USY La Queue les Yvelines) en Pologne. Parmi toutes les médaillées internationales cette saison, seule Ophélie Vellozzi ne sera pas titulaire à Kaunas. 
Un groupe féminin qui a donc ramené au minimum deux médailles de chaque sortie à l'étranger. Des signes très encourageant pour ce week-end. 
Un nom sort toutefois du lot : celui de Faiza Mokdar. Vainqueur des très relevés tournois d'Allemagne et de Pologne, la championne de France sera la favorite des -52kg. Non seulement parce qu'elle est la seule féminine à avoir réalisé ce doublé (seulement deux autres combattants l'ont fait, deux judokas russes). Mais plus que cela, elle fait montre d'une solidité impressionnante puisqu'elle n'a pris aucune marque lors de ces deux évènements. Mokdar a donc clairement toutes les armes pour aller chercher ce titre européen.
Parmi les autres féminines tricolores, Morgane Féréol s'est aussi distinguée avec une médaille à chaque sortie. Cette année seule l'Allemande Marlène Galandi (médaille d'or chez elle en Allemagne) a fait trébucher la judokate de l'AJ 61. Pour une revanche en finale samedi ?
De même Anaïs Perrot, avec sa médaille de bronze obtenue en Pologne, est sur une dynamique positive qui fait d'elle une prétendante au podium en Lituanie. Enfin, on suivra d'un oeil attentif les autres féminines : non médaillées sur leur dernière sortie mais pas loin du podium, ces jeunes filles ont les moyens d'aller décrocher une récompense européenne. 

Masculins
Chez les garçons, les choses sont claires : tous les champions de France sont alignés. Les deux catégories doublées sont les -81kg, avec Serge Villeneuve Daville (JC Noyon) et les +90kg avec Vincent Hutin (US Orléans Loiret JJJ). Sans doute que les prestations à l'international et leur présence sur le podium national a convaincu le staff. Serge Villeneuve Daville finit deux fois 9e (en Croatie et en Pologne, où il sort le combattant japonais) et vice-champion de France. Vincent Hutin, lui, finit 5e en Croatie et 3e à Ceyrat lors du championnat national. 
Autre constat clair, mais plus inquiétant en perspective de ces championnats d'Europe :  aucune médaille remportée lors des trois sorties internationales du côté des garçons. Seulement deux cinquième place, Hutin donc, et Yhonice Goueffon (-55kg, Stade Bordelais ASPTT) et trois septième place : Tizie Gnamien (-73kg, JC Monaco) et Yanis Alouane (+90kg, Blanc Mesnil Sport Judo) à Berlin et Vincent Jourdan (-50kg, GHBC) à Bielsko Biala. Faudra-t-il boire cette année le calice jusqu'à la lie ? Il faudra être dans un excellent jour pour aller chercher une médaille, laquelle serait une le dessert imprévu d'une saison sans trop de goût. Il y a tout de même une vraie possibilité de voir un ou plusieurs de ces garçons sur le podium : les catégories seront beaucoup moins denses qu'à Zagreb et Berlin puisque la catégorie la plus fournie sera celle des -66kg (37 combattants). À eux de jouer.

La sélection officielle dans son intégralité

Les autres actualités similaires

Original-mizuno
Original-judocanada_gp_ad_310x310
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-fly-abo_sensei
Original-pav%c3%a9_310