14:07 11 avr

Bilan de l'assemblée générale fédérale 2019

J-C Senaud, directeur technique national, répond à nos questions

L'assemblée générale fédérale se tenait ce week-end à Metz. L'occasion pour le judo français d'évoquer la saison précédente, celle en cours et, surtout, d'évoquer la saison prochaine et les projets à long terme, comme l'achat du Grand Dôme de Villebon. Des sujets dont nous parle Jean-Claude Senaud, directeur technique national. 

Que retenez-vous de cette assemblée générale fédérale ?
D'abord et avant tout son excellent déroulement. Il y a eu une véritable reconnaissance du travail accompli puisque le bilan financier a été voté à l'unanimité. En outre, cette AG a été marquée par une intervention sur le tapis avec une photo de tous les participants en judogi. Nous étions près de 300 ! L'idée était de montrer, notamment au ministère des Sports, que les dirigeants du judo, à tout niveau, sont des pratiquants, au plus près de l'activité. L'image était importante, en ces temps de coupes budgétaires ministérielles. 

Quelles décisions ont été prises pour la saison prochaine ? 
La licence va être augmentée de deux euros : 1€ pour la fédération et 1€ pour les OTD (ligue et comités départementaux). Cette hausse a été décidée, entre autres raisons, pour compenser la baisse des crédits du CNDS (qui sont de 9,3% cette année) et la disparition des emplois aidés. 
De même, la fédération a décidé de mettre en place des dossards pour tous les licenciés. Ainsi, chacun de ces derniers, ou les clubs, pourront commander ce dossard, avec le nom du judoka et de son club. Le prix sera de 9,80€, dont 3€ iront au club du licencié. Il y aura, en outre, une place sur le dossard pour que club ou le judoka puisse y apposer un sponsor. L'idée est que les judokas puissent, quelque part, s'identifier aux grands champions français comme Clarisse Agbegnenou ou Teddy Riner. Et puis regardez au Japon : tous les enfants ont un dossard avec leur nom et celui de leur école. 
Enfin, à partir du mois de septembre, chaque changement de couleur de ceinture donnera dix points pour la ceinture noire. Je m'explique : lorsqu'un judoka passera un grade de couleur (blanche à jaune, ou jaune à orange par exemple), il se verra marquer dix points. Ainsi, il arrivera ceinture marron avec cinquante points déjà marqués pour sa ceinture noire. L'idée est de fidéliser les licenciés pour se diriger vers la ceinture noire, et bien sûr, au-delà. 

Et à plus long terme ? 
Le principal sujet fut évidemment Villebon. Le budget d'investissement a été arrêté. Il sera de l'ordre de vingt-cinq millions d'euros. Seront construits un gymnase, un dojo d'entraînement et un autre de formation, une salle de fitness, etc.
L'objectif est de "rapatrier" l'équipe de France de judo au Grand Dôme pour septembre 2021. Elle ne sera plus à l'INSEP et bénéficiera de l'équivalent d'un Clairefontaine du football ou d'un Marcoussis du rugby. 

Les autres actualités similaires

Original-mizuno
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-fly-abo_sensei