0:00 25 jun

Akimoto, salut l'artiste !

Le champion du monde 2010 annonce sa retraite

Hiroyuki Akimoto était devenu champion du monde en 2010 à Tokyo en -73 kg en battant de façon magistrale en demi-finale le double champion du monde en titre (et vice champion olympique en 2008), l'invincible Coréen Wang Ki-Chun. Deux mois plus tard, dans la foulée, il emportait aussi les Jeux d'Asie, en battant une nouvelle fois le Coréen en finale. Sa force ? Un sublime seoi-nage tout en fluidité et une arme absolue : un renversement au sol d'une phénoménale efficacité cette année-là, et qui depuis poste son nom dans tous les bons dojos du monde. 
Souvent blessé, il devra laisser le championnat du monde de Paris en 2011 à Riki Nakaya, qui le bat en en demi-finale, lequel sera aussi sélectionné pour les Jeux Olympiques de Londres en 2012 (2e). Le fantastique Shohei Ono gagnera le championnat du monde de 2013 et Riki Nakaya reviendra pour emporter à nouveau celui de 2014. En 2015, c'est Ono qui est à nouveau couronné. Mais Akimoto n'avait pas abdiqué et il emporte en 2015 le Grand Chelem de Paris en octobre, puis le Grand Chelem de Tokyo, faisant un temps penser qu'il pouvait reprendre le leadership à l'illustre Shohei Ono. Mais troisième "seulement" du Tournoi de Paris 2016, il n'est pas sélectionné aux Jeux de Rio. A trente ans, sixième mondial, il annonce sa retraite sportive. Il restera de lui le souvenir d'une attitude tout en retenue, d'une exceptionnelle élégance debout et d'une efficacité démoniaque au sol. 

Hiroyuki Akimoto, champion du monde 2010 en -73 kg. / Photo Emmanuel Charlot / L'Esprit du Judo

Les autres actualités similaires

Original-mizuno
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-pav%c3%a9_pp_judo
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-abonnement_sensei_10_ans_60_numeros