19:13 06 jan

Affaire Van Snick : la parole est au TAS

Le dernier recours de la Liégeoise pour éviter ses deux ans de suspension

Le combat continue pour Charline Van Snick. Quelques jours après le verdict de la FIJ la suspendant pour deux ans de toutes compétitions, la Liégeoise portera bien l'affaire devant le Tribunal Arbitral du Sport, comme l'a indiqué à nos confrères belges son avocat Maître Jean-Luc Flagothier cet après-midi. « A présent, comme avec beaucoup de fédérations sportives internationales, le degré d'appel de cette décision se fait devant le TAS, le Tribunal Arbitral du Sport, à Lausanne. A partir du moment de la notification de la décision, nous avons 21 jours pour introduire un recours. Soit le 24 janvier prochain. Un mémoire devra ensuite être rédigé dans les dix jours au TAS. »

Dans le même temps, l'enquête judiciaire qui fait suite à la plainte contre X déposée par la médaillée olympique des -48kg poursuit son cours. « Il n'y a rien de nouveau à ce stade de l'enquête » , a précisé son avocat. « La plainte au civil a été introduite au mois d'octobre et elle se poursuit. Ce qui est important, c'est qu'il est en effet précisé dans la notification de suspension rédigée par l'IJF que sa décision pourrait être revue si de nouveaux éléments venant étayer la thèse de l'empoisonnement ou de l'exposition involontaire sont révélés par le juge d'instruction. » Pour l'heure, la Belge de 23 ans a vu sa suspension prendre rétroactivement effet depuis le 15 octobre dernier. Ce qui pourrait lui laisser une étroite fenêtre d'à peine dix mois pour renouer avec la compétition dans l'espoir de se qualifier pour les Jeux olympiques de Rio 2016.

Les autres actualités similaires

Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-flyer
Original-pav%c3%a9_310
Original-fly-abo_sensei