Club de la semaine

Show-la_saussaye
20.02.13

Judo Club de La Saussaye (Eure)

L’insertion comme principal mot d’ordre

290 licenciés pour 2500 habitants - Président : Olivier Gantier - Directeur technique et Professeur : Déborah Dorival - Budget : 100 000€.

Le JCLS a été créé en 1965 à La Saussaye, petite contrée située au nord de la France entre Rouen et Elbeuf, sous l’impulsion de son premier professeur, René Berrier. La structure compte actuellement 287 licenciés, ce qui lui permet de prendre, pour sa 48e saison, la seconde place du département et la 6e à l’échelle régionale pour une commune qui ne possède que 2500 habitants. Un bel exploit justifié par « un budget solide, une belle diversité d’activités judo et extra judo et la promotion de la pratique dans les cantons voisins durant les mois de septembre et d’octobre », raconte Olivier Gantier, président et principal promoteur de ce club qu’il qualifie « d’hyperactif ». En effet, outre le taïso, cours de self-défense, et autre baby judo, le JCLS propose a ses adhérents, pour la plupart jeunes de -18 ans (200 contre 87 adultes), une multitude d’activités allant de la simple compétition en interne aux stages à thèmes ou en immersion alliant hébergement et activités nautiques. Mais en réalité, sur quoi repose cette énergie débordante ? 

« Une ambiance conviviale, l’écoute des adhérents, la diversité des activités et la participation commune des valides et handicapés aux entraînements. Voici ce qui caractérise le Judo Club de La Saussaye », explique Déborah Dorival, l’unique professeur du club qui est passée du statut de présidente (1999-2004) à celui de professeur. Issue d’une filière STAPS, Déborah fait partie de ces étudiants qui, à défaut d’obtenir leur CAPEPS, ont brillamment réussi en obtenant un Brevet d’État Judo option handicap, permettant, dans son cas, d’enseigner sa passion et d’instaurer un projet portant sur l’insertion des handicapés grâce au judo. Aujourd’hui, l’ex-présidente du club intervient auprès de 4 structures spécialisées à raison de trois créneaux d’une heure par semaine (IME La Rivière Thibouville, IMP Pro d’Évreux et 2 foyers de la région). Nombre de ses élèves ont d’ailleurs franchi la porte de la salle Jean Bréant, participant ainsi aux séances dispensées aux licenciés par Deborah. En effet, un mot d’ordre règne en maître : l’insertion. « Faire abstraction du handicap est vraiment le meilleur moyen de faire progresser les deux publics auxquels j’enseigne », précise celle qui se réjouit de voir que le club a récemment embauché une personne en situation de handicap physique pour remplir les tâches administratives. 

En 2011, le groupe Ferrero a lancé un appel à projets entraînant une réponse quasi immédiate du Judo Club de la Saussaye. Résultat : le projet d’insertion initié depuis l’année 2004 s’est vu récompensé par un partenariat liant les deux structures pour une période de 3 ans. « Jusqu’en 2014, nous allons bénéficier d’un apport de 10 000 € par an. Une aide non négligeable qui profite aux adhérents et que nous avons récemment utilisée pour assister aux jeux paralympiques de Londres durant toute une journée. Nous avons profité de la proximité pour partir à 40, c’était inoubliable », explique ce président étonné, mais en même temps ravi de lister autant d’actions organisées par le club. « Fin mars, nous comptons nous rendre à Rouen pour les championnats de France de Judo Sport Adapté qui se dérouleront au Kindarena les 24 et 25 mars prochains. On y va pour faire du bruit et encourager nos licenciés qui participeront à la compétition. »

T.B.

Original-web-encartedj310x310-181017
Original-mizuno
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-original-310_militaires
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-pav%c3%a9_pp_judo
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-creps_2018
Original-stage_judo_1-4_page
Original-abonnement_sensei_10_ans_60_numeros