Club de la semaine

Show-alliance_scorff
20.02.13

Judo Club Alliance Scorff (Morbihan)

Le JCAS, phare du judo breton

350 licenciés pour 35 000 habitants -  Président : Ludovic Prigent  - Professeur : Roberto Prigent.

« Ensemble et pour tous », la devise de la ville de Lanester, irait comme un gant au Judo Club Alliance Scorff, né en 1990 sous l’impulsion de Roberto Prigent. Figure emblématique du judo breton, il est également le principal instigateur du tournoi international de Lanester, qui soufflera ses dix ans en décembre 2013.

Quand le Nordiste Roberto Prigent débarqua en 1972 sur les bords du Blavet, il ne s’attendait pas à devenir, en l’espace de quarante années de bons et loyaux services, un acteur reconnu du judo armoricain. Le plongeur professionnel fréquente alors le Celtic, quartier général du Foyer Laïque de Lanester. « Un jour, les dirigeants m’ont proposé de passer mon Brevet d’Etat. Et tout est parti de là. » En plus d’entraîner les jeunes lanestériens, il dispense également son expertise à Quéven. Lors d’une compétition à la fin des années 80, deux de ses combattants, représentant chacun un club, se retrouvent face à face en tout début de  compétition. Un dilemme. « C’était ridicule car les gars se connaissaient par coeur. » Le JCAS est né de ce combat. « Les présidents, qui se côtoyaient déjà, ont immédiatement accédé à ma demande, pour faire un regroupement profitable à tous. » Depuis, le JC Pont-Scorff (2006) et le JC Nostang (2008) ont rallié l’Alliance, qui perdure « à la bonne franquette, pour satisfaire tout le monde dans la tradition du club d’antan. »

Un tournoi international populaire et réputé

Roberto Prigent fait avec les moyens du bord, qui reposent en grande partie sur les cotisations, et peut se targuer d’avoir déjà formé plus de 380 ceintures noires. « Ad vitam aeternam, je vivrai pour ma passion. Même si ça me conduit à faire des concessions, notamment sur le plan familial. » Et quand Laurent Commanay et Yvon Cleguer, responsables du judo breton, se posent au début des années 2000 autour d’une table pour implanter un tournoi d’envergure dans la région, c’est tout naturellement qu’ils s’adressent au Valenciennois d’origine. « Aussitôt, je me suis dit : « C’est parti ! » Si je réussis mon office, la ville de Lanester et la Bretagne auront une vitrine digne de ce nom. »

Une première édition qui accueillera 600 judokas, minimes et cadets, grâce à une communication efficiente et au bouche à oreille. « De suite, il y a eu une ébullition et la ville a embrayé immédiatement. Sportivement, ce tournoi a servi et sert encore de base pour le recrutement du pôle espoirs de Rennes. » Un succès sans cesse grandissant, qui a permis de tendre la main aux seniors, pour ainsi atteindre les mille participants lors des dernières éditions. « En marge des tournois, on s’aperçoit qu’il y a une multiplication d’échanges avec des clubs étrangers, qui apportent leur propre culture, pour des partenariats ou des actions ponctuelles. Nina Cutro-Kelly, une Américaine licenciée à Rennes, a par exemple réussi à faire venir une sélection de jeunes de son pays. Le judo sert aussi à ça », se félicite le gardien du phare, qui peut être serein quant à l’avenir du rayonnement de son œuvre sur la Bretagne.

A.F.

Original-web-encartedj310x310-181017
Original-mizuno
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-original-310_militaires
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_pp_judo
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-creps_2018
Original-stage_judo_1-4_page
Original-abonnement_sensei_10_ans_60_numeros