10:29 03 oct

Trois questions à... Sébastien Girardey, CTR de la ligue Grand-Est 

"Les initiatives transfrontalières sont un axe essentiel de la ligue"

Conseiller technique régional de la ligue Grand Est, Sébastien Girardey nous parle du stage multi-frontières juniors organisé à Strasbourg début octobre. Et, au-delà, des initiatives transfrontalières prises par la Ligue. L'objectif ? Créer une dynamique de partage et d'enrichissement entre Français et étrangers.

La ligue organise depuis plusieurs années un stage international juniors, au succès récurrent. Quelle en est la genèse ? Comment expliquez-vous cette réussite ?
Ce stage a été mis en place il y a une douzaine d'années par Jacky Baumgartner, qui avait des contacts avec un club suisse de Weinfelden et allemands des Länder Rhénanie-Palatinat et Bade-Wurtemberg. L'idée ? Organiser un stage de préparation pour les juniors en vue des championnats du monde et offrir, à nos jeunes du pôle France, l'expérience d'un stage international avec des judokas venus d'autres pays, avec différentes méthodes d'entraînement. Au départ, nous l'organisions deux fois par an : une fois à Strasbourg, une fois en Suisse. Mais la position géographique et les structures offertes ici à Strasbourg ont convaincu les participants de ne rester que sur un seul stage annuel. Peu à peu, les autres pôles France se sont greffés dessus, tout comme l'équipe de France juniors et d'autres délégations étrangères. Cette année, le stage sera organisé du 4 au 7 octobre, avec neuf nations de la partie : Allemagne, Suisse, Autriche, Belgique (fédérations wallonne et flamande), Écosse, Grande-Bretagne, Luxembourg et Pays-Bas. S'y ajoutent les trois autres pôles France (Orléans, Marseille et Bordeaux), une délégation de Bade-Wurtemberg et les meilleurs éléments du pôle espoirs de Strasbourg. En tout, cela représente 228 judokas (105 féminines et 123 masculins) et 24 coaches sur le tapis, à raison de deux entraînements par jour.

Existe-t-il d'autres initiatives transfrontalières ?
Bien sûr ! Il y a ce qu'on appelle « l'inter-reg » qui regroupe la ligue du Grand Est, le Luxembourg et trois länder allemands : la Sarre, Rhénanie-Palatinat et Bade-Wurtemberg.
C'est un championnat par équipes organisé en trois temps : du 19 au 21 octobre dans la ligue Grand Est (nous ne savons pas encore le lieu précis), le 25 novembre à Spire en Rhénanie-Palatinat, et le 8 décembre au Luxembourg. Au départ, il ne concernait que pour les seniors mais, cette année, il y aura des cadets et des juniors en plus. C'est le pays hôte qui décide des catégories de poids, l'équipe comportant trois féminines et trois masculins. Cet événement est financé à 60% par un fond européen, à la seule condition que ce genre d'initiative regroupe au moins deux entités sur trois (Grand Est, Luxembourg, Land).

Pour quelle dynamique créée ?
Géographiquement, notre ligue est positionnée de façon optimale au niveau européen. Nous voyons notre proximité avec au moins trois pays limitrophes – Belgique, Luxembourg, Allemagne – comme un atout. En effet, cela permet à nos judokas de se confronter à des formes très diversifiées de pratique. Ces rassemblements sont un enrichissement culturel, fondé sur une passion commune. Un dernier exemple : il arrive très régulièrement que nous accueillons des judokas allemands et luxembourgeois lors des entraînements du pôle France des mardis et jeudis soir. Pour une plus grande densité et adversité plus variée dont tout le monde profite.

 

Les autres actualités similaires

Original-web-encartedj310x310-181017
Original-mizuno
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-original-310_militaires
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_pp_judo
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-creps_2018
Original-stage_judo_1-4_page
Original-abonnement_sensei_10_ans_60_numeros