16:51 11 avr

Quel judo voulez-vous pour demain ? - les résultats de la consultation

Un questionnaire qui fait réagir plus de 2000 professeurs

C’est un raz-de-marée auquel le discret, distancié et toujours posé champion du monde 2001 et médaillé olympique de Sydney, excellent technicien,professeur de club depuis de nombreuses années maintenant, chez lui dans le Tarn-et-Garonne et personnalité respectée ne s’attendait sans doute pas. Sans ambition politique, cet amoureux sincère du judo qui voit « son évolution qui inquiète, la grogne, les contestations et les insatisfactions croître », a lancé, en février dernier, un questionnaire invitant les professeurs à se positionner sur le judo qu’ils veulent pour demain.

Des propositions destinées à être remises à l’Assemblée Générale fédérale du 14 avril 2018. C’est très clair : cette consultation aussi constructive que disruptive, a créé de l’engouement ! Le questionnaire sur cet état des lieux du judo français a ainsi obtenu 2578 réponses dont celles de quelque 2000 professeurs (en plus des 14% de dirigeants, 12% de pratiquants, 1% d’arbitres et de commissaires sportifs, 1% autres). Un pavé dans la marre, pour une corporation qui semble s’unir comme jamais sans doute auparavant, que n’a pas goûté la FFJudo, qui a mis en garde l’ensemble des présidents de ligues et de comités dans un courriel déroutant signé par Jean-René Girardot, secrétaire général de la Fédération, comme un repli sur soi devant une initiative pourtant ouverte : « Au-delà de notre étonnement concernant la diffusion de cette prétendue « enquête », avec accès aux adresses de messagerie des présidents de ligues, comités, CTF et délégués nationaux (disponibles en accès libre sur internet pour leur grande majorité, NDLR), sans sollicitation préalable du siège fédéral, il est bien évident que la Fédération n’en cautionne aucunement le contenu et pas davantage le procédé d’utilisation des fichiers fédéraux, dépourvu de toute forme de politesse et de respect vis-à-vis de notre institution. Cette « enquête » privée n’a aucun caractère officiel et ne correspond pas à notre processus de consultation et de concertation avec les délégués, élus à cet effet, et les dirigeants des OTD.  Je vous remercie de nous tenir informés de tout ce qui pourrait concerner cet envoi. » À l’heure où le judo français se cherche un nouveau souffle – dans son haut niveau, dans son enseignement, dans son modèle avec une baisse de licences attendus et un sport français qui va devoir se réformer dans les années à venir, mais aussi du côté des dirigeants dont toute une génération ne se représentera pas après 2020 –, il semble pourtant judicieux, et plus pertinent qu’une politique de l’autruche, de prendre en compte le résultat de cette consultation pour préparer le judo français de demain, c’est-à-dire ce qui compte vraiment au-delà des hommes et des femmes en place.
Les propositions ne manquent pas pour exprimer le ras le bol général sur les changements incessants des règles, la demande est claire de la part des enseignants pour une fédération plus à l'écoute des grands mais aussi des petits clubs, moins tournée vers le haut niveau et la compétition, davantage centrée sur les valeurs éducatives et techniques. Les professeurs expriment aussi l’inquiétude de revaloriser leur métier en redonnant de la qualité aux formations et aux diplômes et en les remettant au cœur des discussions techniques et pédagogiques. 

Les résultats de l’enquête point par point :

Compétitions.
89% des sondés désirent revenir à des saisons sportives calquées sur les années scolaires, soit de septembre à juin, et non plus de janvier à décembre.

65% des sondés désirent un retour à un système de compétitions par palier : championnats départementaux (ou multi-départementaux suivant le nombre de licenciés), qualificatifs pour les régionaux, qualificatifs pour les inter-régions, qualificatifs pour les nationaux 1re, 2e et 3e divisions. Les principaux problèmes relevés du système actuel (départementaux, ½ finales et nationaux) sont la grande différence observable dès le premier échelon de compétition, la difficulté de situer réellement son niveau et la démotivation des jeunes qui ne peuvent s’exprimer au leur.

56% des sondés sont favorables à la création d’un championnat de France individuel pour les minimes.

Pôles.
64% des sondés ne sont pas satisfaits des orientations actuelles des pôles espoirs et pôles France. En général, ils attendent des pôles espoirs un enseignement des fondamentaux techniques et des katas, afin de favoriser la poursuite du judo pour ceux qui en sortent. En ce qui concerne les pôles France, ils doivent constituer de vraies structures de haut niveau, préparant uniquement à la compétition, sans pour autant dégoûter leurs pensionnaires. Plus de liens et de communication avec les clubs sont par ailleurs réclamés dans les deux cas par les sondés.

Grades.
Seuls 35% des sondés s’estiment satisfaits de la nouvelle réglementation des passages de grade, les autre militant pour un retour à l’ancienne formule au motif que la nouvelle est beaucoup trop contraignante et qu’il semble impossible de préparer convenablement les candidats.

Licences. 
77% des sondés sont favorables à une adaptation du prix de la licence en fonction des activités pratiquées (baby judo, taïso, judo loisir,…), pour licencier plus de monde sans diminuer les bénéfices. Partagés sur le principe de la double appartenance, les sondés ne sont, en revanche, majoritairement pas d’accord avec l’hypothèse d’un remplacement par une double licence payée par le club d’accueil en début de saison, y voyant là un moyen de faire encore payer les judokas et de favoriser les gros clubs qui auraient les moyens de régler cette double licence. Pour eux, la double appartenance doit être réservée aux petits clubs qui manquent d’athlètes.

Arbitrage.
97% des sondés ne sont pas satisfaits des changements de plus en plus rapides des règles d’arbitrage, prônant des tests en amont et des propositions à faire valider par l’ensemble de la communauté judo. Sans être forcément favorables (47% pour, 45% contre, 8% sans avis) à une adaptation des règles internationales sur le territoire.

77% désirent retrouver le judo originel, dans sa globalité, avec notamment un retour du travail en dessous de la ceinture.

70% aimeraient aussi voir le retour du koka et du yuko, contre 7% à réclamer a minima le retour du yuko. La majorité verrait également d’un bon œil le retour à un arbitrage à trois (un arbitre central et deux arbitres de coin), avec éventuellement un soutien vidéo en cas de gros litige.

Formation.
Sans se montrer particulièrement mécontents du système de formation des enseignants (38% insatisfaits, 30% satisfaits, 32% sans avis), les sondés souhaitent une formation technique continue, davantage de stages, de mises en situation sur le terrain, de moments d’échanges pédagogiques et techniques entre les enseignants, ainsi que la création d’une banque d’outils, de fichiers ressources et de supports pédagogiques diversifiés accessibles aux enseignants. Aujourd’hui, les sondés estiment que ces formations préparent des entraîneurs plutôt que des enseignants, avec des sélections pas assez élevées parmi les candidats qui dévalorisent le diplôme de professeur de judo, de même que le CQP.

Ces propositions ont été portées à la connaissance de la FFJDA pour discussion lors des groupes de travail de l’AG 2018 organisée à Montpellier, et doivent donner naissance à une association, l’ARPEJ - Association de Réflexion et de Partage des Enjeux du Judo afin de porter ces propositions.

Retrouvez le détail des résultats de ce questionnaire en téléchargeant le fichier .pdf disponible ci-dessous.

Téléchargements associés à l'actualité

Quel_judo_rêvez_vous_pour_demain-Résultats_questionnaire.pdf

Les autres actualités similaires

Original-web-encartedj310x310-181017
Original-mizuno
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-pav%c3%a9_pp_judo
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-offre_2_ans_-_adidas
Original-stage_judo_1-4_page
Original-abonnement_sensei_10_ans_60_numeros