18:55 30 mai

Paroles d’experts… et de passionnés / Yamatsuki Ichiban

Rencontre avec Jean-Jacques Cordomi à Toulouse

Dans le cadre de son partenariat avec Mizuno, l'EDJ vous propose un mini-tour de France à la rencontre des plus fins connaisseurs des produits de la marque : ceux qui la commercialisent. Après l’Est de Bernard Schmitt et son magasin Aktiv Budo à Metz, le Nord de Marc Turcan (T-Sport) et Régis Delafontaine (RDS),  l’Ouest avec Christophe Raoul (KMJ Sports), puis le Sud avec Hervé Serre (Leader-Sport), direction le Sud-Ouest avec une institution : Jean-Jacques Cordomi et son Yamatsuki Ichiban.

C’est en 1975 que Yamatsuki Ichiban voit le jour. Installé à ses débuts sur la très prisée place de la Daurade à Toulouse, ce magasin d’arts martiaux est à l’époque le deuxième du genre à ouvrir ses portes sur le territoire français, le premier en province, deux décennies après le Budostore d’Henry Plée à Paris. Jean-Jacques Cordomi, son fondateur, est alors un professeur bien connu depuis les Midi-Pyrénées jusqu’à l’Insep, issu du Samouraï de Toulouse et assidu des podiums régionaux tant en judo qu’en karaté.

Quarante-deux ans ont passé. Désormais grossiste installé dans la commune de Balma, à une demi-douzaine de kilomètres à l’Est de la Ville Rose, le magasin-dépôt aux 100 m2 de bureaux et 100 m2 d’espace de vente, dont le nom fait référence à « la meilleure » (Ichiban) technique de karaté des « deux points au sommet de la montagne » (Yamatsuki), est aujourd’hui une référence bien au-delà de la Haute-Garonne. Sa renommée s’est accrue d’autant qu’en 2004, la maison-mère a fait des petits avec l’ouverture de Metal Boxe - Attitude Fight, un grossiste en matériel lié aux sports pieds-poings. Marc Galinier, désormais l’un des trois associés de la structure avec Jean-Jacques Cordomi et Christophe Grenier, prend soin toutefois de dissiper tout malentendu : « Nos produits ont toujours vocation à être vendus aux collectivités ainsi qu’aux clubs, mais cela se fait par l’intermédiaire des quelque 800 points de vente avec lesquels nous travaillons sur l’ensemble du territoire national. » Partenaire entre autres du comité de Haute-Garonne ainsi que de la ligue d’Occitanie, Yamatsuki Ichiban poursuit week-end après week-end et stand après stand un authentique travail de proximité avec les clubs des environs, en attendant l’ouverture – prévue pour janvier 2018 – d’un site Internet qui permettra à l’institution de franchir un nouveau palier dans la vente 2.0.

Mizuno ? « La marque jouit d’une très belle réputation dans le milieu du judo, poursuit le co-gérant, lui-même ancien élève de Jean-Jacques Cordomi et devenu son associé dès 1997. Les clients s’identifient souvent aux champions, alors voir l’équipe de France en porter dans la foulée de celle du Japon, ça stimule forcément la demande. » Six lettres synonymes de stabilité et de fiabilité qui siéent autant à une discipline estampillée « tradition » qu’à une enseigne réputée pour sa longévité : « C’est vrai que si nous comparons avec nos autres secteurs d’activité que sont la boxe ou le MMA par exemple, deux disciplines sans cesse portées sur l’innovation, le textile dans le judo trouve une bonne partie de sa crédibilité dans la continuité et le côté ‘installé’ qui en découle. Mizuno incarne complètement cela. Pour nous qui faisons partie du paysage depuis longtemps, travailler ensemble ressemblait donc à une évidence ! »

 

Yamatsuki Ichiban
4 Place de la Daurade
31 000 Toulouse
Tél : 05 61 23 05 58
Facebook : Yamatsuki Ichiban

Les autres actualités similaires

Original-sticker_judo_-_copie
Original-pav%c3%a9_web_-_edj70
Original-_a9d0a77b8231d078aa3f4a4a72c022cf29250485cb81e47852_pimgpsh_fullsize_distr
Original-mizuno
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-web-encartedj310x310-181017
Original-310_veterans
Original-310_cjuniors
Original-310_cadets
Original-310_para_judo
Original-310_regions
Original-310_militaires