14:27 11 déc

Paroles d’experts… et de passionnés / T-Sport et RDS dans le Nord

Rencontres avec Marc Turcan et Régis Delafontaine

Dans le cadre de son partenariat avec Mizuno, l'EDJ vous propose un mini-tour de France à la rencontre des plus fins connaisseurs des produits de la marque : ceux qui la commercialisent. Après l’incontournable Bernard Schmitt et son magasin Aktiv Budo à Metz, direction le Nord pour deux rencontres avec Marc Turcan (T-Sport) et Régis Delafontaine (RDS).

Marc Turcan, fondateur de T-Sport /Villeneuve d’Ascq (Nord)


©DR

C’est en 2004 que T-Sport voit le jour. L’entreprise est une étape presque logique dans le parcours de vie de Marc Turcan, son fondateur. Routier pendant vingt ans, associé de 2000 à 2004 sur un premier projet lui ayant permis de se faire la main, son lien avec les arts martiaux en général et le judo en particulier va s’imposer comme une évidence, au fil des podiums de l’une de ses filles, compétitrice de 6 à 18 ans avec le Judo Club de Leers. « Je n’ai pas de boutique à proprement parler mais un entrepôt à partir duquel je fournis les personnes ou les clubs qui nous ont contacté par le bouche à oreille ou, le plus souvent, qui sont passés nous voir directement sur les stands que nous tenons quasiment chaque week-end lors des compétitions de la région » explique l’entrepreneur de Villeneuve d’Ascq. Son rayon d’action, lui qui n’hésite pas à faire appel à un transporteur pour livrer les commandes groupées, et à sous-traiter efficacement toutes les questions relatives à la broderie et à la sérigraphie ? Le Nord et le Pas-de-Calais bien sûr, mais aussi les départements voisins de la Somme et de l’Aisne. Bon an, mal an, 340 jours de travail de janvier à décembre avec des pics de demandes à la rentrée de septembre, aux fêtes de fin d’année ou de fin de saison ou, comme récemment, à l’approche des championnats de France 1re division. « Les primo-participants viennent pour un judogi bleu et, tant qu’à faire, en profitent pour prendre aussi le modèle blanc qui va avec. »


©DR

S’il commercialise également des trophées, du textile ou du T-Sport, sa propre marque de judogi, Marc Turcan est devenu début 2015 distributeur Mizuno. Une aubaine selon lui, tant les six lettres japonaises jouissent d’une authentique crédibilité auprès de la clientèle judo. « Honnêtement, les retours que j’en ai, c’est que les judogis Mizuno n’ont pas de défauts. Ils rétrécissent moins au lavage, sont plus confortables, bref les gens se sentent bien dedans. Qui plus est, le fait que l’équipe de France les portera officiellement à compter du 1er janvier 2017 ne fera qu’accroître leur capital sympathie qui est déjà important. » Cette offre de qualité, doublée du gage de sérieux que valent à Marc Turcan ces trois olympiades d’investissement humain quotidien, ont permis à T-Sport de nouer trois partenariats institutionnels non négligeables : l’un avec le Comité du Pas-de-Calais de judo et les deux autres, cette fois en collaboration avec les confrères de RDS (voir ci-dessous), avec le Comité du Nord et la  nouvelle ligue des Hauts-de-France (issue de la fusion des régions Nord Pas-de-Calais et Picardie). Un beau challenge T-Sport ce samedi 10 décembre a aussi permis d’aller à la rencontre d’un millier de combattants régionaux allant des catégories minimes à séniors. L’événement était d’ailleurs parrainé cette année par Lucie Décosse, autre ambassadrice bien connue de la maison Mizuno sur la dernière olympiade.

T-Sport
27 rue Marcel Bouderiez
59650 Villeneuve d'Ascq 

03 20 83 18 77 ou 06 18 99 36 17 ou tsport@free.fr

 

À la rencontre de Régis Delafontaine, fondateur de RDS

Créée en 1993, la société Sport Action RDS – RD comme les initiales de son fondateur, et S pour Sport – s’est spécialisée dans les arts martiaux au tournant des années 2000. Attachée à la valorisation et à la personnalisation des produits, l’entreprise de la famille Delafontaine – le père, la mère, le fils et la fille ne mégotent pas sur les heures – a su fidéliser sa clientèle via diverses prestations « bonus ». RDS offre par exemple de faire broder gratuitement côté cœur de la veste voire à-même ses zooris le nom de son club à toute personne achetant un judogi dans ses locaux d’Ansevillers près de Beauvais voire à l’issue des commandes club ou individuelles passées sur le stand que la société tient week-end après week-end au gré du calendrier fédéral. « Le marquage est vraiment notre carte de visite, insiste Régis Delafontaine, qui travaille pour cela main dans la main avec un atelier de broderie voisin. Vendre un produit ou une technique, tous les commerçants savent le faire. Assurer le marquage de ces produits dans un délai respectable, nous sommes peu à pouvoir le garantir », se félicite le sexagénaire, devenu incollable lorsqu’il s’agit d’expliquer ce qui différencie la sérigraphie de la sublimation numérique et la broderie classique du transfert de vinyles thermocollants.


©DR. Régis Delafontaine 

Près d’un quart de siècle après sa création, RDS est devenu un passage obligé des halls d’entrée des salles de compétition sur une diagonale Nord-Sud reliant Dunkerque, Paris et Mâcon, en passant par exemple par les moments-piliers de la saison vétéran que sont les Masters de Lille ou de Tours. L’entreprise est notamment partenaire des comités du Nord, de l’Yonne et de la Nièvre mais aussi, depuis peu, co-partenaire avec T-Sport et Mizuno de la vaste ligue des Hauts-de-France et revendeur Mizuno pour toute la Bourgogne-Franche-Comté. Proche des clubs – « à la condition d’y avoir un interlocuteur-référent pour permettre les échanges ! » - cet ancien cadre dans l’hygiène des collectivités parle de son métier avec la patience du forgeron, conscient de la fragilité d’une profession sans cesse sur le fil, entre stocks à anticiper et trésorerie à équilibrer. Judoka et footballeur dans une autre vie, il croit fermement dans les vertus éducatives et citoyennes du sport, et voit son métier comme un maillon essentiel de la chaîne – outre les équipements sportifs, l’enseigne propose également son lot de coupes et de médailles. La signature avec Mizuno, il y a deux ans ? Pour cet ancien membre du réseau Matsuru, c’est l’arrivée du « pays du judo » dans sa boutique. « Les clubs posent des questions et viennent essayer la marque, que certains associent au Japon et d’autres au haut niveau. Avec le partenariat qui va débuter avec la FFJDA, la marque va pouvoir travailler le bas de la pyramide. »

Sport Action RDS
42 bis Chaussée Bruehaut
60120 Ansauvillers
03 44 77 16 92
06 80 70 05 98
rd.sport@wanadoo.fr
www.rd-sports.com

Les autres actualités similaires

Original-abo-hantei-edj66
Original-abo-sempai-edj66
Original-abo-shodan-edj66
Original-mizuno-gamme-yusho-ijf-gif
Original-310_regions-1
Original-310_veterans