9:21 01 déc

Le judo syrien en deuil

Deux judokas de ce pays en guerre ont été tués

C'est la Fédération internationale de judo qui a annoncé la mauvaise nouvelle. Le 20 novembre dernier, un obus est tombé sur le centre national d'entraînement syrien à Damas. Etaient présents vingt judokas et trois entraîneurs. Deux judokas, de ce pays en guerre depuis plusieurs années, ont perdu la vie, Diaa Aldeen Badr et Ahmed Kanji, alors que dix combattants et les trois entraîeurs ont été blessés, parfois sérieusement. Le centre d'entraînement a subi quant à lui d'importants dégâts. La FIJ a immédiatement annoncé qu'elle financerait la reconstruction de ce dernier. Une minute de silence sera observée lors de la cérémonie d'ouverture du Grand Chelem de Tokyo qui débute demain. 

Les autres actualités similaires

Original-offre_no%c3%abl_-_adidas
Original-stage_judo_num%c3%a9rique
Original-offre_no%c3%abl_-_amphora
Original-mizuno
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-web-encartedj310x310-181017
Original-310_veterans
Original-310_cjuniors
Original-310_cadets
Original-310_para_judo
Original-310_regions
Original-310_militaires