1:05 10 oct

Grève à l'INSEP - L'équipe de France était à l'InJ

...les entraîneurs nationaux aussi !

Dans cette suprenante période qui voit l'ensemble du haut-niveau français, ou presque, faire grève, des combattants étrangers invités en stage se retrouver seuls sur le tapis de l'INSEP avc uniquement Riner pour les recevoir (voir par ailleurs), il fallait être hier soir lundi à l'Institut National du Judo pour assister au dernier rebondissement du jour, au parfum ubuesque. Les combattants grévistes de l'INSEP s'étaient en effet donnés le mot pour investir l'Institut du Judo Porte de Chatillon, où ils avaient été rejoints non seulement par bon nombre de combattants étrangers... mais aussi par les cadres fédéraux qui avaient décidé de reprendre la main sur cette séance. C'est donc l'entraîneur national Richard Melillo qui a finalement assuré cet entraînement de masse à l'ancienne, avec la présence d'un nombre considérable d'internationaux mêlés aux pratiquants franciliens habitués des lieux et venus pour leur habituel entraînement. Situation paradoxale où le rendez-vous qui ne s'est pas fait à un endroit, finit par se faire dans un autre... Mais le très grand nombre d'entraîneurs de clubs présent s'est fait un plaisir non seulement d'être présents sur le tapis, mais de saluer du côté des Sensei.
La DTN aurait néanmoins fait savoir que la présence à cet entraînement était interprété par elle comme un gage d'engagement et qu'elle suspendait donc ses menaces de non sélection. Ce qui, a priori, permet notamment à Cyrille Maret de préparer plus sereinement les championnats du monde toutes catégories de Marrakech (11-12 novembre). 

Les autres actualités similaires

Original-web-encartedj310x310-181017
Original-mizuno
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-_a9d0a77b8231d078aa3f4a4a72c022cf29250485cb81e47852_pimgpsh_fullsize_distr
Original-creps_hauteur
Original-sticker_judo_-_copie