9:05 10 fév

GC Paris 2018 - Le direct du samedi

-48kg, -52kg, -57kg, -63kg (F) et -60kg, -66kg, -73kg (H) au programme

GRAND CHELEM DE PARIS 2018
AccorHôtels Arena
10 et 11 février

- Pensez à rafraîchir régulièrement cette page pour retrouver les dernières actualités -

19h30. -63kg - Agbegnenou mate Tashiro ! 
Quelle finale ! Si on avait eu droit à deux combats pour le bronze sans saveur, cette finale promettait, elle, beaucoup. Et puis on a pas été déçu. Pas de round d'observation entre ces deux judokates dont la dernière confrontation remontait au Masters mi-décembre. Ce soir, Clarisse Agbegnenou a mis les choses au clair : un premier waza-ari sur une une action folle : o-soto de la Française, tentative de contre de la Japonaise, mais la championne du monde garde bien le bras gauche de son adversaire et l'enroule sur makkikomi. Premier waza-ari. Le second sera marqué sur une attaque en reprise de garde en kubi-nage/harai-goshi qui colle Tashiro au tapis. 4e victoire ici pour Agbegnenou ! 

19h05. -73kg - Premier titre masculin en Grand Chelem pour le Kosovar
Akil Gjakova entre donc dans l'histoire. Avec sa victoire contre le Géorgien Lasha Shavdatuashvili sur un enchainement ippon-seoi-nage/o-soto-gari compté waza-ari, ce judoka de 22 ans, 2à Tunis et 3aux championnats d'Europe -23 ans, monte enfin sur la première marche du podium pour cette saison mais aussi pour son pays, le Kosovo, dans un Grand Chelem en tant qu'athlète masculin.
En bronze, le Coréen An Changrim qui place un joli ko-uchi-gari au Canadien Margelidon et le Mongol Tsend-Ochir qui enroule l'Allemande Wandtke sur un kara-guruma compté, encore une fois, généreusement waza-ari. 

18h45. -57kg - Christa Deguchi dans la lumière
Vice-championne du monde juniors avec le Japon en 2014, ayant décidé de combattre pour le Canada depuis l'été dernier, Christa Deguchi, l'une des plus prometteuses -57kg nipponnes s'impose en finale face à Tsukasa Yoshida, vice-championne du monde 2017. Un premier waza-ari sur un magnifique uchi-mata sukashi (l'une des actions de la journée). Mais Yoshida répond très vite avec un ippon seoi-nage à gauche. Dans la dernière minute, Deguchi lançait de loin un o-soto-gari ken-ken où Yoshida tombait trois-quart face. Waza-ari donné par l'arbitre du centre et confirmé par la table...Yoshida restait interloquée. Première victoire en Grand Chelem pour Christa Deguchi, qui frappe fort aujourd'hui. 

18h35. -57kg - Receveaux piégée
Face à la Coréenne Jinsu Kim, championne d'Asie junior, Hélène Receveaux commençait fort, en étant  était à deux doigts d'étrangler son adversaire sur un koshi-jime. Mais peu à peu, Kim s'imposait sur le rythme. Alors certes, les attaques ne destabilisaient pas fortement la Française. Mais c'était suffisant pour la faire pénaliser deux fois. Arrive le golden score et sur une action pendant laquelle Receveaux semble se relâcher, Kim, elle, bien lucide, reprenait l'initiative et poussait la médaillée mondiale 2017 sur le dos. 
Dans l'autre combat pour le bronze, la Britannique Nekoda Smyth-Davis s'imposait aux pénalités contre l'Israélienne Timna Nelson Levy. 

18h20. -66kg - An Baul au bout de l'ennui
Pas grand-chose à retenir d'une finale qui se sera résumée à une bataille de kumikata et à de peu dangereux uchi-mata côté Joshiro Maruyama et des morote-seoi-nage côté An Baul. Une finale qui se finira au golden score après que l'arbitre mette un troisième shido au Japonais pour non-combativité alors que le Coréen n'avait fait qu'une seule et très tactique attaque. Une sanction sans vraiment de justification. 

18h10. -66kg - Le Blouch échoue au pied du podium
Gros combat sur les mains entre Le Blouch et l'Allemand Sebastian Seidl. Arrive le golden score et alors que les deux combattants sont emboi^tés en gauche/gauche, Seidl lance un o-uchi-gari qu'il pousse jusqu'au bout. Waza-ari. 5eplace pour le combattant du FLAM 91 pour sa première compétition depuis Budapest. Dans l'autre combat pour le bronze, Norihito Isoda place un subtil ko-uchi-gake à l'Algérien Zourdani pour ippon. 

17h55. -52kg - Uta Abe, après Tokyo
Junior première année (elle et Daria Bilodid ont le même âge), Uta Abe et, avec Akira Sone, l'un des deux diamants actuels du judo féminin nippon. Vainqueur à Düsseldorf en 2017 face à...Amandine Buchard, championne du monde juniors 2017, vainqueur à Tokyo, la Japonaise domine une nouvelle fois la championne de France 2017. Pas d'avantages marqués mais trois pénalités concédées par la Française, dominée sur le rythme tout au long du combat. Se battant jusqu'au bout avec vaillance, Buchard évitait tout au long du combat les tentatives d'uchi-mata en bout de manche d'Abe. Sur un des rares relâchements d'Abe, Buchard poussait son action de kata guruma et mettait en danger Abe. Mais la Japonaise réattaquait fort et faisait finalement pénaliser pour non-combativité Buchard. 

17h45. -52kg - Le bronze pour Astride Gneto
C'est aux pénalités que la vice-championne de France 2017 bat la Belge Charline Van Snick dans un combat fermé et tactique.
Dans l'autre combat, la Kosovare Distria Krasniqi marque très vite waza-ari sur une action où après être revenue debout, elle lançait un uchi-mata en bordure sur la vice-championne du monde 2017, Natsumi Tsunoda. Un avantage qu'elle gardera jusqu'au bout. 

17h35. -60kg - Toru Shishime double la mise après 2016
Beau combat en perspective entre le Japonaise Toru Shishime et l'Ouzbek Sharafuddin Lutfillaev. Mais après une première attaque au corps à corps de l'Ouzbek, Shishime lançait un o-uchi-gari ken-ken compté waza-ari. 
Puis sur une action identique, Lutfillaev, pour ne pas tomber sur le dos, vrillait et prenait appui sur le bras mais se deboitait visiblement le coude. Abandon immédiat et victoire du n°3 japonais de la catégorie, 3e à Tokyo en décembre dernier. 

17h25. -60kg  - Revol, en bronze sans combattre
Première médaille tricolore du jour avec le combattant de Pontault-Combault. Mais sans combattre puisque son adversaire, le Géorgien Amiran Papinashvili, avait pris un hansokumake direct lors du combat précédent. Le règlement est formel : élimination de la compétition. 
L'autre 3place revient à l'Anglais Ashley McKenzie, qui place un superbe tai-otoshi en bout de manche au Brésilien Pelim. 

17h20. -48kg - Bilodid pour une première
On l'avait vu arriver il y a déjà quelques années : championne d'Europe et du monde juniors 2015 alors qu'elle n'était que cadette, championne d'Europe seniors 2017 alors qu'elle était toujours cadette, elle vient de remporter son premier Grand Chelem à seulement 17 ans. Prise sur le morote de la Coréenne Kang qui marquait waza-ari, l'Ukrainienne ne s'affolait et plaçait un sankaku inversé très fort qu'elle ne lachait plus !
La première médaille de bronze de ce Grand Chelem va à Maryna Cherniak l'Ukrainienne. Elle bat au golden score l'Espagnole Julia Figueroa sur o-chi-gari. Cette dernière essayera bien d'arracher Cherniak mais celle-ci reste bien à l'intérieur, pivote et fait chuter son adversaire sur la tranche. Deuxième médaille depuis le début de l'année pour la 16e mondiale, après le bronze (déjà) au Grand Prix de Tunis. L'autre médaille de bronze va à Urantsetseg Munkhbat, la Mongole profitant d'un troisième saignement de la Japonaise Funa Tonaki pour s'imposer. 

16h. Ce qu'il vous reste à vivre aujourd'hui :

Féminines
-48kg
Finale

KANG Yujeong (KOR) – BILODID Daria (UKR)
Combats pour le bronze
MUNKHBAT Urantsetseg (MGL) –  TONAKI Funa (JPN)
CHERNIAK Maryna (UKR) – FIGUEROA Julia (ESP)

-52kg
Finale
BUCHARD Amandine (FRA)
– ABE Uta (JPN)
Combats pour le bronze
GNETO Astride (FRA) – VAN SNICK Charline (BEL)
KRASNIQI Distria (KOS) – TSUNODA Natsumi (JPN)

-57kg
Finale

YOSHIDA Tsukasa (JPN) – DEGUCHI Christa (CAN)
Combats pour le bronze
KIM Jisu (KOR) – RECEVEAUX Hélène (FRA)
NELSON LEVY Timna (ISR) – SMYTHE-DAVIS Nekoda (GBR)

-63kg
Finale

TASHIRO Miku (JPN) – AGBEGNENOU Clarisse (FRA)
Combats pour le bronze
RENSHALL Lucy (GBR) – TRAJDOS Martyna (GER)
NABEKURA Nami (JPN) – TRSTENJAK Tina (SLO)

Masculins
-60kg
Finale

SHISHIME Toru (JPN) – LUTFILLAEV Sharafuddin (UZB)
Combats pour le bronze
MCKENZIE Ashley (GBR) – PELIM Phelipe (BRA)
REVOL Cédric (FRA) – PAPINASHVILI Amiran (GEO)

-66kg
Finale

AN Baul (KOR) – MARUYAMA Joshiro (JPN)
Combats pour le bronze
SEIDL Sebastian (GER) – LE BLOUCH Kilian (FRA)
ZOURDANI Houd (ALG) – ISODA Norihito (JPN)

-73kg
Finale

SHAVDATUASHVILI Lasha (GEO) – GJAKOVA Akil (KOS)
Combats pour le bronze
WANDTKE Igor (GER) – TSEND-OCHIR Tsogbaatar (MGL)
MARGELIDON Arthur (CAN) – AN Changrim (KOR)

15h45. -73kg - Shavdatuashvili/Gjakova, duel de costauds à venir! Le double médaillé olympique géorgien a fait montre de toute sa puissance contre le Coréen An Changrim, achevant de le pressuriser avec les bras d'un coup de volant avec la jambe en barrage. Face à lui pour l'or tout à l'heure, on retrouve le représentant du Kosovo Akil Gjakova, qui voyait son adversaire mongol Tsend-Ochir encaisser le troisième shido avant lui. 

15h40. -66kg - Le Blouch impuissant contre Maruyama, qui disutera le titre à An Baul. Le schéma du Français, consistant à ne pas laisser le finaliste du Grand Chelem de Tokyo, n'aura pas suffi. Le waza-ari sur un uchi-mata ultra-circulaire du Japonais n'était qu'un avertissement puisqu'il était annulé quarante secondes plus tard, à douze secondes du terme. Ce qui jetait le trouble sur le début du golden score, mais les deux hommes poursuivaient leur bras de fer sans trouver l'ouverture, jusqu'à ce que l'arbitre ne sanctionne les deux, donnant la victoire à Maruyama qui n'avait qu'un shido jusque-là, contre deux au combattant de FLAM 91. En finale, Maruyama défiera le Coréen An Baul, qui faisait monter les pénalités dans la musettes d'Isoda jusqu'au hansokumake, tandis que Le Blouch jouera la médaille face à l'Allemand Seidl, pour tenter de rééditer sa performance de 2016.  

15h20. -63kg - Agbegnenou martyrise Trajdos, Tashiro vient à bout de Trstenjak. La Française n'a laissé aucune chance à l'Allemande. Un premier gros mouvement d'épaule à gauche pour waza-ari puis un gros o-soto-gari pour se qualifier pour la finale. Un combat où la Française aura fait preuve d'une vraie supériorité. Dans l'autre-demi-finale, la Japonaise Miku Tashiro vient à bout de la championne olympique Tina Trstenjak sur un sasae malin lors du golden score et alors que les deux combattantes avaient deux shidos chacune.
Lucy Renshall et Nami Nabekura gagnent leur finale de repêchage. 

15h10. -57kg – Deguchi surprend Receveaux, et attend Yoshida. Pleine d’envie, la Française partait dès la première séquence sur un o-uchi-gari de loin, sur lequel l’attendait malheureusement la Canadienne Deguchi, pour mieux la renverser et la coincer au sol. Cruel pour l’Orléanaise, qui devra se remobiliser pour le bronze face à la Coréenne Jisu Kim, venue à bout de Moteiro après huit minutes de duel. L’autre finaliste du jour n’est autre que la vice championne du monde 2017, Tsukasa Yoshida, impériale sur harai-goshi.

15h00. -52kg - Buchard/Abe pour une revanche de Düsseldorf ? Elles étaient en finale du Grand Prix d'Allemagne il y a un an. 
Elles vont se retrouver cet après-midi sur les tatamis de Bercy. Uta Abe se qualifie en battant Charline Van Snick en lui plaçant deux o-uchi-gari. Un après trois secondes de combat. Un autre à mi-combat. Initialement donné à la Belge, la table dédisait l'arbitre central en estimant que cette dernière ne pouvait sans doute avoir repris l'initative avec le dos au sol. Dans l'autre demi-finale, Amandine Buchard bat Natsumi Tsunoda aux pénalités après s'être montrée plus sur l'attaque lors du golden score. Pour son retour à Bercy, la championne de France est en finale ! Astride Gneto et Distria Kranisqi se qualifient pour le bronze. Deux possibilités de médaille pour la France donc. 

14h45. -60kg - Lutfillaev et Shishime pour le titre. L'Ouzbek signe une nouvelle finale à Paris, après avoir balayé dans le temps le Brésilien Pelim. Il y retrouvera le Japonais Toru Shishime, vainqueur ici-même en 2016, qui passe l'obstacle géorgien Papinashvili. En place de trois, on retrouvera le Français Cédric Revol, qui domine l'autre Géorgien Chkvimiani d'un seoi lui valant waza-ari à l'entame de la dernière minute. Pas de médaille en revanche pour Richard Vergnes, dominé par deux waza-ari par le Britannique Ashley Mckenzie.

14h40. -48kg - On aura le droit à une finale Bilodid (UKR)/Kang (KOR). Bilodid, championne d'Europe 2017, alors qu'elle n'était que cadette 3eannée, s'offre le scalp de la championne du monde japonaise Funa Tonaki ! Ippon sur o-uchi-gari après une minute de combat. Dans l'autre demi-finale, la Coréenne Kang place un o-goshi avec sa jambe droite en barrage face à l'Espagnole Julia Figueroa. Ippon également. La Mongole Munkhbat et l'Ukrainienne Cherniak combattront pour le bronze. 

14h30. -73kg - Les huit derniers en course pour le podium : 
Demi-finales

SHAVDATUASHVILI Lasha (GEO) – AN Changrim (KOR)
TSEND-OCHIR Tsogbaatar (MGL) – GJAKOVA Akil (KOS)
Repêchages
WANDTKE Igor (GER) – BUTBUL Tohar (ISR)
MACIAS Tommy (SWE) – MARGELIDON Arthur (CAN)

14h25. -66kg - Les huit derniers en course pour le podium : 
Demi-finales

ISODA Norihito (JPN) – AN Baul (KOR)
MARUYAMA Joshiro (JPN) – LE BLOUCH Kilian (FRA)
Repêchages
CRISOSTOMO Joao (POR) – SEIDL Sebastian (GER)
ZOURDANI Houd (ALG) – WU Zhiqiang (CHN)

14h25. -66kg - Le sode version Isoda. Si celui d'Uta Abe a fait des étincelles ce matin, son compatriote Norihito Isoda n'a rien à lui envier puisqu'il décollait le Portugais Crisostomo en moins de dix secondes.

14h20. -63kg - Les huit dernières en course pour les médailles : 
Demi-finales
TRSTENJAK Tina (SLO) – TASHIRO Miku (JPN)
AGBEGNENOU Clarisse (FRA) – TRAJDOS Martyna (GER)
Repêchages
RENSHALL Lucy (GBR) – BALDORJ Mungunchimeg (MGL)
FRANSSEN Juul (NED) – NABEKURA Nami (JPN)

14h15. -66kg - Kilian Le Blouch dans le dernier carré. Face au Chinois Wu, le titulaire des JO de Rio 2016 continue sur sa lancée en gagnant une nouvelle fois par ippon au sol. Pas inquiété par un adversaire un peu fuyant, le Français va jusqu'au bout de ce "special" au sol déjà très efficace. Passant sous son adversaire il l'immobilise à quelques secondes de la fin du combat. Le Blouch est en demi-finale, et ça sera face au Japonais Maruyama, assez facile depuis ce matin avec son terrible uchi-mata à gauche. 

14h10. -52kg - Les huit dernières en lice : 
Demi-finales
BUCHARD Amandine (FRA)
– TSUNODA Natsumi (JPN)
ABE Uta (JPN) – VAN SNICK Charline (BEL)
Repêchages
DELGADO Angelica (USA) – GNETO Astride (FRA)
KRASNIQI Distria (KOS) – ESTEVES Mariana (POR)

14h10. -57kg - Les huit dernières en lice : 
Demi-finales

YOSHIDA Tsukasa (JPN) – SMYTHE-DAVIS Nekoda (GBR)
RECEVEAUX Hélène (FRA) – DEGUCHI Christa (CAN)
Repêchages
MONTEIRO Telma (POR) – KIM Jisu (KOR)
BERGSTRA Margriet (NED) – NELSON LEVY Timna (ISR)

14h05. -52kg - Buchard vole en demie. Elle parait en pleine confiance ce samedi avec beaucoup d'impact et une belle variété technique. En 1/4 de finale, Amandine Buchard n'a laissé aucune chance à l'Américaine Angelica Delgado : un premier waza-ari sur un o-soto-gari à droite puis, une minute après, sur son kata-guruma. Sereine et efficace, la championne de France semble dans un très bon jour. Natsumi Tsunoda l'attend en demi-finale. 

14h. -60kg - Les huit derniers en lice : 
Demi-finales
PAPINASHVILI Amiran (GEO) – SHISHIME Toru (JPN)
LUTFILLAEV Sharafuddin (UZB) – PELIM Phelipe (BRA)
Repêchages
VERGNES Richard (FRA)
– MCKENZIE Ashley (GBR)
REVOL Cédric (FRA) – CHKHVIMIANI Lukhumi (GEO)
 

13h55. -48kg - Les huit dernières en lice :
Demi-finales
KANG Yujeong (KOR) – FIGUEROA Julia (ESP)
TONAKI Funa (JPN) - BILODID Daria (UKR)
Repêchages
MUNKHBAT Urantsetseg (MGL) – MENZ Katharina (GER)
CHERNIAK Maryna (UKR) – RISHONY Shira (ISR)

13h45. -63kg - Agbegnenou en demi-finale. Face à la Hollandaise Juul Franssen, 3aux Masters 2017, la championne du monde tricolore aura montré une belle abgnégation lors d'un combat où son adversaire se sera focalisée sur sa manche gauche pour l'empêcher de monter son bras directeur. Un combat équilibré et intense, avec des attaques de part et d'autre. Mais au golden score la Française prenait plus d'initiatives. Résultat : un troisième shido synonyme de hansokumake pour la Hollandaise et une place en demi-finale pour Agbegnenou face soit à la Japonaise Nabekura soit face à l'Allemande Trajdos. 

13h35. -52kg Natsumi Tsunoda et Uta Abe en demi-finale. La première, vice-championne du monde, jouait les bordures contre la Française Astride Gneto avant de placer un tomoe-nage, presque au ralenti, mais qui envoyait néanmoins le vice-championne de France sur le dos pour ippon. Sur le tapis 2, Uta Abe a dû s'employer pour venir à bout de la Kosovare Distria Krasniqi. La vainqueur du Grand Chelem de Tokyo 2017, junior 1re année depuis le 1er janvier lance son sode-tsuri-komi-goshi puis enchaîne sur uchi-mata pour waza-ari, à 40 secondes de la fin. 

13h15. -66kg - Le Blouch en 1/4 de finale, Mariac sans solution. Après avoir éliminé le Mongol Ganbold aux pénalités, le titulaire des championnats du monde 2017 rencontrait le Péruvien Juans Postigos. Cherchant systématiquement depuis ce matin, la solution en ne-waza, une une vraie nouveauté dans le judo de Le Blouch, ce dernier trouvait la faille en allant au bout de son idée en bloquant parfaitement le bras gauche de son adversaire pour l'immobiliser vingt secondes. Le Blouch est en 1/4 de finale où il retrouvera le Chinois Wu.
Sur le tapis à côté, Alexandre Mariac, malgré une évidente envie de bien faire était plusieurs fois à deux doigts de prendre waza-ari sur les tentatives de ko-uchi-gari du Japonaise Isoda, 3e à Tokyo. Sur une action à mi-combat, elle aussi vers l'arrière, le Japonaise poussait le Français sur le dos pour waza-ari avant de gérer son avance jusqu'à la fin du combat malgré les tentatives d'uchi-mata du champion de France 2017. 

13h10. -73kg : La Rocca et Duprat battus. Face au Coréen 3e aux championnats du monde 2017, Pierre Duprat se faisait déborder au niveau de la vivacité au kumikata et dans les attaques, même si celles-ci n'étaient pas forcément très fortes. Les pénalités montaient jusqu'au hansokumake contre le Français. De son côté Julien La Rocca se faisait contrer d'entrée par le Suédois Tommy Macias sur, pourtant, une très forte attaque en ko-uchi-makkikomi. Macias, 3e aux Masters 2017 anticipait très bien pour lancer un yoko-guruma. A mi-combat, le Suédois marquait un second waza-ari sur un kata-guruma vers l'arrière. Original mais efficace. 

13h05. - 63kg - Désillusion pour Di Cintio. L'Orléanaise commençait fort, mettant une grosse pression à l'Allemande Martyne Trajdos. Deux shidos contre l'Allemande et plus le droit à l'erreur. Visiblement piquée, Trajdos, passait la vitesse supérieure en faisant pénaliser à son tour la championne de France 2017 avant de marquer waza-ari, à une seconde de la fin du combat, sur o-uchi-gari très léger. Rageant

12h50 - Amandine Buchard et Clarisse Agbegnenou font le show. Premier combat depuis 2014 pour Buchard ici dans l'antre de l'AccorHôtels Arena. Un retour en fanfare contre la Suissesses Tschopp : waza-ari sur kata-guruma puis waza-ari/awasete ippon sur un très inspiré okuri-ashi-bari. Sur le tapis d'à côté, sa copine championne du monde, Clarisse Agbegnenou metait une grosse pression à la Chinoise Shi. Si elle lançait toutes les attaques dangereuses, la Française ne trouvait pourtant pas la solution avant finalement de profiter d'une attaque un peu faible de son adversaire pour la mettre sur sa hanche et marquer un gros waza-ari. 

VIDEO - L'état d'esprit d'Amandine Buchard, interrogée il y a quelques jours : 

12h45. -52kg - Astride Gneto continue, Coraline Marcus-Tabellion s'arrête. C'est aux pénalités que la soeur cadette des Gneto passe la Brésilienne Jessica Pereira. En 1/4 de finale la vice-championne de France retrouvera le Japonaise Natsumi Tsunoda, vice-championne du monde 2017. Coraline Marcus-Tabellion, elle, s'incline contre la Belge Charline Van Snick qui s'impose d'un waza-ari marqué sur un mouvement d'épaule dès le début de combat. 

VIDEO - Comment Clarisse Agbegnenou, qui entre en lice dans quelques instants, appréhende ce Grand Chelem de Paris : 

12h35. -57kg - Hélène Receveaux solide. Entrée en lice de la médaillée de bronze mondiale qui plaçait à mi-combat à la Kazakh Anna Kazyulina son spécial, un o-uchi-gari ken-ken pour un premier waza-ari suivi, à trente secondes de la fin d'un ippon-seoi-nage à droite debout pour awasete/ippon. Du bel ouvrage. 

12h30. -52kg - Uta Abe n'aime pas faire traîner les choses. Deuxième combat et deuxième victoire en 9 secondes face à la Roumaine Ana Maria Ionitia sur uchi-mata très bas. 

12h25. -60kg - Revol passe, pas Limare. C'est sur un bel enchaînement morote-ko-uchi-gari que Cédric Revol se défait au golden score du Tunisien Fraj Dhouibi. Il est en 1/4 de finale contre l'Ouzbek Lutfillaev. En bas du tableau, Vincent Limare démarrait sur un excellent rythme face au Brésilien Felipe Pelim. Le Sud-Américain récoltait deux shidos avant que le Français se fasse lui aussi pénaliser pour deux fausses attaques. Au golden score, Pelim trouvait la faille sur un sumi-gaeshi compté waza-ari.

12h15. -73kg - Otmane très propre. Cherchant clairement à prendre la direction des opérations, avec ses tentatives de ko-uchi-gari et de morote-seoi-nage, Lucas Otmane faisait pénaliser son adversaire mongol, Khadbaatar Narankhuu par deux fois avant de trouver l'ouverture sur un très joli tai-otoshi à une seconde de la fin. 

12h05. -48kg - Mélodie et Mélanie KO. La marche était trop haute pour Vaugarny qui, si elle réchappait d'une tentative de retournement à la Akimoto de la championne du monde en titre Funa Tonaki, ne pouvait rien sur le tani-otoshi supersonique de la nippone. Pour Mélanie Clément, rarement mise en danger pendant plus de six minutes contre Julia Figueroa, ça coince finalement sur un makikomi bien enroulé de l'Espagnole autour de son bras monté au col. Il ne reste donc plus que Mercadier pour défendre les couleurs tricolores en -48kg.

12h. -73kg - Chaine par la petite porte... Malgré des tentatives proches de l'ouverture sur o-uchi-gari, et un adversaire rapidement pénalisé de deux shido, le Français cède sur o-soto-gari à mi-combat et ne parvient pas à combler son retard.

11h45. -73kg - Service minimum pour Duprat, du sérieux pour La Rocca. Le Ghanéen Nartey, qui venait pourtant tout juste de tenter un seoi en bordure, recevait une troisième pénalité plus que discutable qui envoyait Pierre Duprat sur la route du Coréen An Changrim. L'occasion pour le Français d'en montrer un peu plus que jusqu'à présent. Pas de souci pour La Rocca, qui marquait rapidement sur sumi-gaeshi pour disposer du Roumain Marcel Cercea, troisième à Sofia il y a une semaine.

11h35. -66kg - Maruyama dompte Azema, Mariac sans convaincre. Les deux finalistes des derniers championnats de France entraient en action en même temps à l'AccorHôtels Arena. Azema tentait cranement sa chance, à coup de seoi notamment, contre le Japonais Joshiro Maruyama, finaliste à Tokyo, qui attendait la première séquence du golden score pour faire parler sa hanche. Pour Mariac, il fallait attendre le troisième shido du néo-Américain Alaa El Idrissi pour le voir poursuivre sa route.

11h25. -66kg - Le Blouch se paie le vainqueur du Masters! Volontaire comme à son habitude, le Français a progressivement pris le pas physiquement sur le Mogol Ganbold, 4e mondial depuis sa victoire au Masters en décembre dernier, et qui recevait successivement trois pénalités au golden score. À défaut de projeter, Le Blouch demeure toujours aussi solide et se retrouve en huitième de finale.

VIDEO - L’Esprit Équipe de France avec Mizuno – Épisode 4 – À chacun son souvenir du Grand Chelem de Paris

11h15. -63kg - Di Cintio reveille l'Arena! Un joli uchi-mata contre la Camerounaise Deutcho Nguedjui et l'Orléanaise poursuit tranquillement sa route.

11h10. -63kg - La mauvaise passe continue. Immobilisée par la Canadienne Tremblay, Yasmine Horlaville prend elle aussi la porte au premier tour, tout comme Héloïse Lacouchie, étranglée par la Néerlandaise Sanne Vermeer arpès un seoi à genoux pas assez tranchant.

11h. -57kg - Tableau déjà bien clairsemé... Des quatre Françaises alignées dans la catégorie, il n'en reste déjà plus qu'une, Hélène Receveaux exemptée de premier tour, Lola Benarroche et Sarah Harachi ne trouvant respectivement pas la solution face à la Coréenne Kim et l'Israélienne Nelson Levy. Pas plus de réussite pour la championne de France 2017 Sarah-Léonie Cysique, envoyée sur le dos par Loredana Ohai.

10h50. -52kg - Gneto aux pénalités, Marcus-Tabellion sans lâcher. La Coréenne Park Da Sol n'a pas vu venir les trois pénalités reçues contre la petite soeur Gneto, tandis que Coraline Marcus-Tabellion a dû en passer par la prolongation pour placer son o-soto-gari à la Kazakhstanaise Karassaikyzy qui retombait sur la pointe de l'épaule. Mérité et suffisant pour passer au tour suivant, où elle retrouvera la Belge Charline Van Snick.

10h40. -52kg - Terminé pour Brieux, neuf secondes pour Uta Abe. Bien rentrée dans son duel contre l'anonyme Roumaine Ionita, la combattante de Marnaval prenait la direction des opérations, croyant même avoir fait le plus dur en décollant sur ura-nage son adversaire. Waza-ari annoncé par l'arbitre de tapis, mais annulé par la table dans la foulée. Et sur une action similaire, Ionita restait accrochée en fauchage intérieur pour l'emporter. Peu de temps avant, la Japonaise Uta Abe n'avait eu besoin que de neuf secondes pour placer son sode, presque trop puissant pour marquer ippon puisque son adversaire atterrissait quasiment sur la tranche. 

10h30. -60kg - Limare expéditif, Florimont poussé dehors et Vergnes au golden. Un étranglement après une première minute d'observation et Limare se retrouve face au Brésilien Phelim, septième à Tokyo, au deuxième tour. Pour le jeune Niçois, qui découvrait le Grand Chelem parisien, c'est un waza-ari peu évident encaissé en se faisant pousser après une tentative de kata-guruma qui l'élimine d'entrée. Ça passe finalement pour Richard Vergnes, victorieux aux pénalités du Marocain Jafy.

10h25. -48kg - Elles seront trois au deuxième tour. Première en action, Mélodie Vaugarny dispose de la Portugaise Costa d'un seoi à genoux, tandis que la vice championne de France Mallaurie Mercadier s'impose à l'expérimentée Roumaine Ungureanu (25e mondiale) sur l'arrière à trente secondes du terme. Pour Blandine Pont, elle aussi opposée à une Roumaine, Alexandra Pop, finaliste à Tunis en janvier, il fallait attendre deux minutes de golden score pour la voir recevoir une troisième pénalité sur une fausse attaque.

10h15. -73kg - Duprat a pris son temps. Il aura fallu quasiment six minutes au tricolore pour dominer le Portugais Saraiva, médaillé mondial juniors en 2014 mais modeste 77e mondial ce matin, d'un uchi-mata en bordure.

10h10. -73kg - Et un champion olympique en moins... Cinquième à Abou Dhabi pour ses débuts dans sa nouvelle catégorie, l'Italien Fabio Basile n'aura fait qu'un tour à Paris, surpassé au golden score par le Mongol Tsend-Ochir, vice champion du monde juniors 2015, sur une tentative un peu désespérée de o-uchi-gari.

10h. C'est parti à l'AccorHôtels Arena! Les -66kg ouvrent le bal, avec le premier pion de la journée
pour le Japonais Norihito Isoda, en bronze à TOkyo en décembre dernier. Kilian Le Blouch se montre pour sa part appliqué, dominant le Guinéen Diogo Cesar sur une immobilisation. C'est en revanche terminé pour Daniel Jean, surpris par le fort mouvement d'épaule à gauche du Marocain Bassou.

Les autres actualités similaires

Original-web-encartedj310x310-181017
Original-mizuno
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-abo_1_an_-_shodan_-_1_numero_supp
Original-stage_judo_1-4_page
Original-abonnement_sensei_10_ans_60_numeros