8:59 11 fév

GC Paris 2018 - Le direct du dimanche

Tcheuméo puissance 4, du bronze pour Gahié, Malonga, Clerget et Maret

GRAND CHELEM DE PARIS 2018
AccorHôtels Arena
10 et 11 février

- Pensez à rafraîchir régulièrement cette page pour retrouver les dernières actualités -

19h10. +100kg - Kageura amène un nouveau titre au Japon
Dernier combat et dernière finale de ce Grand Chelem parisien 2018 entre la Japonais Kageura et le Coréen Kim. Et c'est donc le premier qui l'emporte lors d'un combat qui aura l'arbitre pénaliser très rapidement les deux combattants. Du coup, le Japonais Kageura prenait les choses en main avec son morote-seoi-nage mais ne destabilisait pas Kim. Direction le golden score où ce dernier lançait enfin une attaque forte sur harai-goshi. Mais c'est bien Kageura qui l'emporte sur un o-uchi-gari très circulaire. 

18h45. +78kg. Kim au bout de l'ennui
Dans une finale 100% asiatique entre la Coréenne Kim, n°1 à la rankig-list et la Chinoise Wang, 124e mondial (!), la première aura eu le mérite de prendre plus d'initiatives avec ses tentatives de uchi-mata et o-uchi-gari après deux pénalités prises par chaque judokate pour bataille de kumikata excessive. La troisième pénalité tombait donc logiquement du côté chinois durant le golden score. 

18h35. +78kg. Eva Bisseni au pied du podium
Face à l'Azérie Kindzertska, la médaillée de bronze aux championnats de France 2017 cherchait la solution au sol. Mais sur une tentative, son adversair esquivait sa garde, maintenait la pression et finissait par immobiliser Bisseni en yoko-shio-gatame. 

18h30. -100kg. Michael Korrel sans combattre
Le Hollandais, n°1 mondial, montera donc sur la plus haut marche du podium sans avoir à affronter le Coréen Cho Guham. Mais ce dernier s'est en effet blessé au genou durant la demi-finale contre Cyrille Maret. 

18h25. -100kg - Maret sera sur le podium ! 
Dominé par l'Israélien Peter Paltchik durant les quatre premières minutes où ce dernier se montre plus incisif et entreprenant, le Français trouve pourtant la faille au golden score sur un tai-otoshi sur la première jambe qui déroulait Paltchik sur le dos pour ippon. Belle joie du Bourguignon avec cette nouvelle médaille ici à Paris. 

18h10. -78kg - 4e titre pour Audrey Tcheuméo !
Face à la n°1 mondiale, Guuj Steenhuis, la vice-championne olympique commençait fort avec son bras droit en haut et ses attaques de jambes. Mais peu à peu la Hollandaise bloquait bien le bras directeur de Tcheuméo dans une opposition droitière/gauchère. A trois secondes de la fin, stupeur : Steenhuis lançait un uchi-mata qu'elle transformait en o-uchi et faisait chuter Tcheuméo. L"arbitre du centre annonçait waza-ari...finalement annulé. Golden score. Sur la première attaque, le genou gauche de la Hollandaise lâchait (sans doute une rupture des ligaments croisés). Tcheuméo l'immobilisait mais Steenhuis tapait tout de suite. Premier titre pour la France ce dimanche. 

18h00. -78kg - Bien joué Malonga 
Deuxième médaille féminine française avec le bronze de Madeleine Malonga. Très agressive avec son fort bras droit et son uchi-mata, la championne de France trouvait pourtant l'ouverture sur un kata-te-jime, la Hollandaise Karen Stevenson restant bien passive. Une opportunité que Malonga n'a pas laissé échapper. Les liaisons debout-sol des Françaises du jour ont été particulièrement efficaces. Le fruit d'un travail en amont ? 

17h50. -90kg - Superbe Mukai
On voyait Beka Gviniashvili, le petit buffle géorgien favori pour cette finale face au Japonais Shoichiro Mukai. Erreur. Sur la première attaque, le judoka de l'université de Nichidai, 3e à Tokyo lançait un morote-seoi-nage très pur pour passer son adversaire et le projeter proprement pour ippon. Dans sa chute le Géorgien se tordait la cheville et était raccompagné en dehors du tapis par son adversaire. 
Deuxième titre masculin du jour pour le Japon. 

17h45. -90kg - Clerget étouffe Nagasawa
On sait l'affection que porte Axel Clerget au ne-waza. Nouvelle illustration avec sa victoire contre le Japonaise Nagasawa à qui il met un sankaku-jime de face. Cherchant la clé, le Japonais se décale au départ du bon côté avant de finalement taper. Superbe travail du vice-champion d'Europe 2017. Deuxième médaille masculine tricolore. 
Pas d'autre combat pour le bronze puisque l'Allemand Trippel monte sur le podium sans combattre après le hansokumake direct reçu par le Coréen Gwak en demi-finale. 

17h35. -70kg - Sally Conway était vraiment la plus forte
Impressionnante toute la journée avec son ne-waza très costaud, son sasae et ses balayages, la Britannique Sally Conway remporte cette catégorie face à la n°1 mondiale et championne du monde, la Japonaise Chizuru Arai. Un combat très plaisant où les deux judokates cherchaient à destabiliser leur adversaire par de nombreux coups de patte. Mais c'est sur une action en bordure que s'est décidée ce combat : Arai lance uchi-mata, se relâche une seconde dont profite Conway pour la tourner et l'immobiliser pour la victoire ! 

17h25. -70kg : Marie-Eve Gahié, première médaillée de la journée pour la France
Face à la championne d'Europe Sanne Van Dijke, la combattante du FLAM 91 prend tout de suite l'initiative. Et après une minute de combat, la médaillée de bronze européen en 2017 lance un o-uchi-gari ken ken qu'elle suit très bien en hon-gesa-gatame. Les dix secondes du waza-ari sont tenues. Ippon. 

17h20. -81kg - Le titre pour Fujiwara
Junior 3e année, Sotaro Fujiwara frappe fort avec une victoire cet après-midi. Il bat en finale le Coréen Lee Seung-Su. Un combat pendant lequel il ne se passe strictement rien pendant trois minutes jusqu'à un superbe uchi-mata ken-ken du Japonais qui fait s'envoler Lee.
Nugzari Tatalashvili (Géorgie) et Frank De Wit (Hollande) terminent en bronze. 

15h15. Les blocs finaux du jour :
Féminines
-70kg
Finale

ARAI Chizuru (JPN) – CONWAY Sally (GBR)
Combats pour le bronze
VAN DIJKE Sanne (NED) – GAHIE Marie-Eve (FRA)
NIANG Assmaa (MAR) – POLLING Kim (NED)

-78kg
Finale

STEENHUIS Guusje (NED) – TCHEUMEO Audrey (FRA)
Combats pour le bronze
UMEKI Mami (JPN) – HAMADA Shori (JPN)
STEVENSON Karen (NED) – MALONGA Madeleine (FRA)

+78kg
Finale

KIM Minjeong (KOR) – WANG Yan (CHN)
Combats pour le bronze
KUELBS Jasmin (GER) – SONE Akira (JPN)
KINDZERSKA Iryna (AZE) – BISSENI Eva (FRA)


Masculins
-81kg
Finale

FUJIWARA Sotaro (JPN) – LEE Seungsu (KOR)
Combats pour le bronze
DE WIT Frank (NED) – MUSIL Jaromir (CZE)
TATALASHVILI Nugzari (GEO) – VALOIS-FORTIER Antoine (CAN)

-90kg
Finale

GVINIASHVILI Beka (GEO) – MUKAI Shoichiro (JPN)
Combats pour le bronze
TRIPPEL Eduard (GER) – GWAK Donghan (KOR)
CLERGET Axel (FRA) – NAGASAWA Kenta (JPN)

-100kg
Finale

KORREL Michael (NED) – CHO Guham (KOR)
Combats pour le bronze
PALTCHIK Peter (ISR) – MARET Cyrille (FRA)
LIPARTELIANI Varlam (GEO) – KUMRIC Zlatko (CRO)

+100kg
Finale

KAGEURA Kokoro (JPN) – KIM Sungmin (KOR)
Combats pour le bronze
MEYER Roy (NED) – KRPALEK Lukas (CZE)
VAKHAVIAK Aliaksandr (BLR) – TUSHISHVILI Guram (GEO)

15h10. -90kg - Clerget ira chercher le bronze, pas Keita. Face au médaillé de bronze mondial juniors, l'Allemande Eduard Trippel, le champion de France Ibrahim Keita se fait surprendre d'entrée par le spécial de son adversaire, un gros makikomi à droite. Ippon après seulement 18 secondes de combat.
Axel Clerget, lui, domine Nicoloz Sherazadishvili d'un waza-ari obtenu sur son yoko-tomoe-nage. 
Il sera opposé à Kenta Nagasawa pour le bronze. En effet, le vainqueur du Grand Chelem de Tokyo a été nettement battu par Beka Gviniashvili, notamment grâce à un sumi-gaeshi sur lequel Nagasawa ne cherchait pas à résister. Mais pour s'imposer, Gviniashvili devra battre un autre Japonais en finale, Shoichiro Mukai. 

14H55. -81kg - Finale 100% asiatique. D'un côté Sotaro Fujiwara, qui place un amour de tai-otoshi au Canadien Valois-Fortier au golden score. Un Japonais peu connu (champion d'Asie 2017 et 3e à Rome la même année) mais qui a tracé son chemin tranquillement ce dimanche. Il n'a que 19 ans. 
Face à lui, le Coréen Lee Seungsu, vainqueur des Universiades 2017, qui a traversé son tableau avec son kata-guruma trè fort. 

14h50. +100kg - Une finale Kageura/Kim. Dans la première demie, le Coréen Kim Sungmin bat le champion olympique des -100kg, le Tchèque Lukas Krpalek sur un un yoko-guruma au début de combat. Donné ippon, la marque est ramenée à waza-ari. Elle sera suffisante pour le Coréen. L'autre demi-finale présentait beaucoup d'intérêt puisqu'elle opposait Kokoro Kageura et Guram Tushishvili. Rien n'est marqué jusqu'au golden score mais on se s'ennuie pas les nombreuses tentatives de morote de chaque côté ! Mais sur la première action du golden score, Kageura attrape le judogi de Tushishvili, de dos, pensant que l'arbitre allait donner "matte". Mais avec les nouvelles règles, l'arbitre laisse continuer. Sur la saisie, les deux combattants vont au sol, le Géorgien mettant son genou dans la tête du Japonaise ? Volontaire ? Oui estime la table qui donne hansokumake direct au champion d'Europe 2017. 

14h40. +78kg - Pas de finale pour Eva Bisseni. Face à la n°1 mondiale Coréenne Minjeong Kim, Eva Bisseni résiste bien, cherhcant l'ouverture en ne-waza. Mais au golden score, la Coréenne pourtant en garde à gauche place un ko-uchi-gari à droite qui met sur le côté la Française. Waza-ari. En finale Kim retrouvera la Chinoise Wang, vainqueur au sol de la jeune Japonaise Sone., 2e à Tokyo début décembre dernier. 

14h30. -78kg - Une finale Tcheumeo/Steenhuis. Elle a mis les choses au point, au moins pour aujourd'hui. Battue par Shori Hamada au Grand Chelem de Tokyo 2017, la vice-championne olympique après avoir lancé quelques grosses alertes, lance un o-soto-otoshi qui placarde la Japonaise sur le dos. Du Tcheuméo et c'est toujours aussi beau. Dans l'autre demi, Madeleine Malonga s'incline face à la Hollandaise Steenhuis. Alors qu'elle lance son uchi-mata en bordure, la Française marque un temps d'arrêt dont Steenhuis profite pour lancer un o-soto-otoshi. Waza-ari à trente secondes de la fin. Une marque qui envoie Steenhuis en finale contre "Tchoumi". 

14h20. -70kg - Gahié piégée par Conway, Posvite 7e. Belle demi-finale entre la médaillée européenne du FLAM 91 et la médaillée olympique de Rio. Très forte en ne-waza, la Britannique cherchait la moindre opportunité pour travailler la faille au sol. Mais la Française se défendait très bien et cherchait, elle, à placer son uchi-mata. Mais sur une liaison debout/sol, Conway réussissait à dégager sa jambe pour contrôler Gahie sur hon-gesa-gatame jusqu'à la victoire. 
Posvite, elle, livra un gros combat à la Hollandaise Van Dijke mais cette dernière, plus sur l'initiative, fait pénaliser une troisième fois la championne de France 2017 au golden score. 

14h05. -100kg - Maret ira chercher le bronze. Le Français rencontrait donc le vainqueur du Grand Chelem de Tokyo, le Coréen Cho Guham. Plus petit que le Français, Cho chercha à empêcher le médaillé olympique de Rio à montr sa main droite. Dangereux avec ses tentatives de ippon-seoi à gauche et ses sasae, rien n'était pourtant marqué entre les deux combattants après les quatre minutes. Mais au golden score, le Coréen trouvait finalement le trou pour passer son mouvement d'épaule pour ippon. En finale, il retrouvera le Hollandais Michael Korrel. Maret, lui, combattra contre l'Israélien Paltchik. 

13h55. Le programme des catégories masculines : 

-81kg
Demi-finales

VALOIS-FORTIER Antoine (CAN) – FUJIWARA Sotaro (JPN)
LEE Seungsu (KOR) – MUSIL Jaromir (CZE)
Repêchages
DE WIT Frank (NED) – PENALBER Victor (BRA)
IVANOV Ivaylo (BUL) – TATALASHVILI Nugzari (GEO)

-90kg
Demi-finales

GVINIASHVILI Beka (GEO) – NAGASAWA Kenta (JPN)
MUKAI Shoichiro (JPN) – GWAK Donghan (KOR)
Repêchages
TRIPPEL Eduard (GER) – KEITA Ibrahim (FRA)
SHERAZADISHVILI Nikoloz (ESP) – CLERGET Axel (FRA)

-100kg
Demi-finales

KORREL Michael (NED) – KUMRIC Zlatko (CRO)
MARET Cyrille (FRA) – CHO Guham (KOR)
Repêchages
SVIRYD Mikita (BLR) – PALTCHIK Peter (ISR)
LIPARTELIANI Varlam (GEO) – PACEK Martin (SWE)

+100kg
Demi-finales

TUSHISHVILI Guram (GEO) – KAGEURA Kokoro (JPN)
KRPALEK Lukas (CZE) – KIM Sungmin (KOR)
Repêchages
TAYEB Mohammed Amine (ALG) – MEYER Roy (NED)
VAKHAVIAK Aliaksandr (BLR) – SARNACKI Maciej (POL)

13h50. -90kg - Keita et Clerget en repêchages
Le champion de France 2017 opposé au Japonais Nagasawa cherchait très vite à mettre sa main droit dans le dos pour lancer uchi-mata. Mais le Japonais cherchait en permanence à mettre de la distance pour lancer son spécial, un chi-mata à gauche très pur. Rien n'est marqué jusqu'à la mi-combat où sur un uchi-mata-gaeshi du Nippon, ce dernier suivait bien au sol, dégageait sa jambe pour immobiliser Keita pour la victoire.
Tapis 4, Axel Clerget s'incline face au Coréen Gwak, 3eaux championnats du monde 2017 et aux JO 2016. Rien n'est marqué pendant 3'50 avant une tentative trop lointaine de ko-uchi-makkikomi à gauche du Français. Le Coréen bloque et pousse le Français sur le dos. Waza-ari. Cruel. 

13h35. Le programme des catégories féminines :

-70kg
Demi-finales

ARAI Chizuru (JPN) – POLLING Kim (NED)
GAHIE Marie-Eve (FRA) – CONWAY Sally (GBR)
Repêchages
POSVITE Fanny-Estelle (FRA) – VAN DIJKE Sanne (NED)
NIANG Assmaa (MAR) – PEREZ Maria (PUR)

-78kg
Demi-finales

STEENHUIS Guusje (NED) – MALONGA Madeleine (FRA)
HAMADA Shori (JPN) – TCHEUMEO Audrey (FRA)
Repêchages
TURCHYN Anastasiya (UKR) – UMEKI Mami (JPN)
POWELL Natalie (GBR) – STEVENSON Karen (NED)

+78kg
Demi-finales

KIM Minjeong (KOR) – BISSENI Eva (FRA)
WANG Yan (CHN) - SONE Akira (JPN)
Repêchages
WEISS Carolin (GER) – KUELBS Jasmin (GER)
SLUTSKAYA Maryna (BLR) – KINDZERSKA Iryna (AZE)

13h30. Tcheuméo et Tushishvili toujours aussi faciles. La vice-championne olympique de Rio propose comme au combat précédent un enchainement o-uchi-gari/hon-gesa-gatame. Direction les demi-finale. Ca sera face à la Japonaise Shori Hamada.

Même facilité pour Guram Tushishivili qui met un sode-tsuri-komi-goshi debout à l'Algérien Tayeb. 

13h20. Malonga et Bisseni elles aussi en demie ! "Mado" Malonga a tout simplement découpé la Japonaise Mami Umeki, vice-championne du monde : un uchi-mata et un yoko-guruma. Elle rencontrera Guus Steenhuis. Eva Bisseni entre elle aussi dans le dernier carré grâce à un très beau tomoe-nage à gauche compté ippon. 

13h15. -70kg - Gahié domine Niang et file en demi, pas Posvite - Face la Marocaine Asmaa Niang, Gahié s'impose 
Direction les repêchages pour Fanny-Estelle Posvite, battue aux pénalités par la championne du monde et n°1 mondiale, la Japonaise Chizuru Arai. Un troisième shido reçu sur une sortie de tapis peu évidente. Victoire sur un superbe uchi-mata (compté waza-ari) alors que les deux judokates étaient à un waza-ari partout. 

13h10. -100kg - Cyrille Maret est en demi-finale ! Quart de finale attendu entre le quadruple vainqueur français ici à Bercy et le vice-champion du monde en titre, le Géorgien Varlam Liparteliani. Un combat tactique au départ. Mais sur une tentative de sumi-gaeshi du Géorgien, le Français passe sa jambe gauche pour aller bloquer la jambe droite de son adversaire. Les arbitres estiment que le Français a repris l'initiative et a donc projeté le vice-champion olympique de Rio en -90kg. La température monte à Bercy ! 

13h00. -90kg - Keita en 1/4 de finale ! - Face à l'Emirati Michal Marchitan, le champion de France 2017 trouve de manière opportuniste l'ouverture sur un petit ko-uchi-gari à ras du sol. Défendant bien son avantage, Keita retrouvera donc le Japonais Kenta Nagasawa au prochain combat. Vainqueur à Tokyo, le Nippon est un spécialiste d'uchi-mata. 

12h40. +100kg - Zalagh battu, Ogawa aussi, Tushishvili serein - Le combattant du CO Satrouville entre bien dans son combat contre le Polonais Sarnacki sur un joli o-uchi-gari ken-ken. Mais une minute après, le Français vient au corps-à-corps. Mauvaise idée puisque le Polonais le plaque sur un ko-soto-gake pour ippon. Dans le revanche de la finale du Grand Chelem de Tokyo entre Yusei Ogawa et Lukas Krpalek c'est le Tchèque qui cette fois s'impose aux pénalités suite à un combat plutôt très ennuyeux. Guram Tushishivili n'a pas perdu de temps : morote-seoi-nage suivi en immobilisation. Facile. 

12h30. +78kg - Bisseni sans combattre, M'Bairo surprise d'entrée, Tolofua s'arrête là - Absence de l'Ukrainienne Kalanina et donc qualification sans combattre pour les 1/4 de finale de la judokate de Champigny. Elle y retrouvera l'Allemande Kuelbs. Anne-Fatoumata M;Bairo se fait surpendre dès le début de combat par le ko-uchi-makkikomi à gauche de la Biélorusse Maryna Slutskaya, vainqueur du Grand Prix de Tunis. La championne de France 2017, Julia Tolofua n'ira pas en 1/4, battue par l'Allemande Carolin Weiss sur un même mouvement : tani-otoshi. 

12h25. -78kg -Ca passe pour Tcheuméo et Malonga, pas pour Bastareaud et Camara - La vice-championne olympique rentre sereinement dans sa compétition avec un enchainement tai-otoshi/hon-gesa-gatame contre la Tunisienne Sarra Mzougui. Au tapis 1, Madeleine Malonga mate l'Allemande Luize Malzahn sur son spécial, un o-uchi-gari. Sama Hawa Camara subit le ne-waza infernal de Shori Hamada qui lui place un sumi-gaeshi au sol, dégage sa jambe puis l'immobilise. Stessie Bastareaud, vice-championne de France en titre, subit un o-uchi-gari à l'entrée de la dernière minute de l'Ukrainienne turchyn. Un waza-ari qu'elle n'arrivera pas à remonter. 

12h15. -70kg - Posvite et Gahié oui, Louchez non - C'est au golden score que la puissante Limougeaude trouve la solution face à la Hongroise Sabine Gercszak sur un makkikomi. Sur le tapis 1, Clémentine Louchez subit la puissance de Kim Polling avec un gros ura-nage suivi en immobilisation. Marie-Eve Gahié s'impose sur un contre (compté waza-ari) à mi-combat contre l'Allemande Butkereit. 

12h10. -100kg - Maret aux pénalités, Iddir surpris - Sans prendre de risques, le médaillé olympique de Rio des -100kg continue sa route. Dans un combat sans grosses attaques, Maret prend juste plus d'initiative que son adversaire tunisien Anis Ben Khaled. Trois pénalités à deux et un quart de finale explosif contre le Géorgien Varlam Liparteliani. Sur le tapis 4, Alexandre Iddir peut se prendre la tête à deux mains : lançant un très pur morote-seoi-nage, il déroule Martin Pacek qui reste toutefois très lucide pour enchaîner immédiatement en clé de bras ! Le Français tape. Grosse désillusion. 

12h. -100kg - Olivar monte au plafond. Le Biélorusse Sviryd, médaillé continental juniors en 2016, profita du rapproché au corps-à-corps du Français pour le décoller du sol avant de lui administrer un harai-goshi surpuissant. Magnifique!

VIDEO - Retrouvez la réaction de Clarisse Agbegnenou après sa victoire hier contre la Japonaise Miku Tashiro.

11h50. -90kg - Keita ne lâche rien, Mukai trop fort pour Perricone. Grosse débauche d'énergie pour le champion de France qui, mené de de deux pénalités, accentue la pression sur le Canadien Krieber-Gagnon pour finir par le contrer d'un coup de volant imparable en début de golden score. Le voilà en huitièmes contre l'Emirati Marchitan. Sur le tapis 2, Lorenzo Perricone, vice-champion de France subit les attaques du Japonais Shoichiro Mukai. Si rien n'est marqué, les pénalités montent inexorablement contre le Français, subissant le rythme du Nippon, jusqu'au hansokumake. 

11h45. -90kg - Clerget trouve la clé au sol. Deux pénalités partout, une poignée de secondes avant le début du golden score : moment choisi par le vice champion d'Europe 2017 pour partir en sankaku-jime suite à un uchi-mata un peu moi de l'Algérien Benamadi. L'immobilisation ne tardera pas derrière...

11h30. -81kg - Terminé pour Pierre. Grosse baston avec le Tchèque Musil mais revers peu avant la fin de la première minute de golden score, lorsqu'il se laissait enrouler en bordure. Les encouragements nourris du public n'auront pas suffi...

VIDEO - Interrogé il y a quelques jours, Baptiste Pierre, qui s'apprête à combattre ce dimanche, avouait miser beaucoup sur cette compétition pour se relancer.

11h15. +100kg - Ogawa mate Bonvoisin. Le vainqueur du dernier Grand Chelem de Tokyo est parvenu à manoeuvrer le combattant de Sainte-Geneviève Sports, qui prenait part à son onzième Tournoi de Paris, sur deux waza-ari en une minute trente de combat. Le Japonais qui retrouvera le Tchèque Krpalek pour la revanche de Tokyo.

11h10. +78kg et +100kg - Fortunes diverses au sol. Si M'Bairo parvient à maintenir la Coréenne Han sur le dos jusqu'au ippon, c'est de la même manière que Messie Katanga, pourtant actif pour son entrée en lice, prend la porte. 

11h10. -78kg - Camara efface Wagner. Deux shido au compteur, la Campinoise pousse fort avec sa hanche pour inscrire waza-ari après moins d'une minute de golden score.

11h05. +78kg - Bisseni sans traîner. Tomoe-nage limpide pour la doyenne de la sélection féminine, contre la Mongole Erdenebileg.

11h. +78kg et +100kg. Tolofua et Zalagh à l'usure. Menant d'un waza-ari sur uchi-mata contre la Brésilienne Nunes, la championne de France 2017 se faisait prendre derrière sur le tani-otoshi sud-américain. Direction le golden score où, à force d'insister, Tolofua forçait la décision sur uchi-mata. Pour l'athlète de Sartrouville, c'est malgré deux pénalités de retard concédées en première partie de combat qu'il passait finalement, à force d'activité, l'obstacle marocain qui se dressait face à lui.

10h50. -70kg - Heleine sortie par Conway. La Britannique, médaillée de bronze aux Jeux de Rio en 2016, décolle l'Orléanaise sur sasae peu après la mi-combat.

10h45. -100kg - Iddir respire. Face au robuste Estonien Minaskin, médaillé continental 2016, le Français a eu besoin de trois minutes trente pour placer son seoi à genoux, bien suivi au sol pour le compte.

10h45. -78kg - Bastareaud, tout comme il faut. Quelques prises de marque au kumikata pour débuter son duel contre la Mexicaine Cardenas, championne panaméricaine 2016, avant un o-soto-gari/ashi-guruma qui la traversait.

10h40. -100kg - Rien d'évident pour Maret. Dans un remake de la finale de l'édition 2015, le Français aura eu besoin de se retrouver au golden score, avec deux pénalités de retard, pour prendre le pas sur le Brésilien Buzacarini en restant bien accroché sur l'arrière. Le voilà tout de même lancé dans sa quête d'un sixième podium consécutif à Bercy.

10h35. -100kg - Olivar aux pénalités, Terhec au tapis. Ça passe pour le Génovéfain contre le Britannique Awiti-Alcaraz, contrairement au Sucycien qui se fait plaquer sur le dos sur le petit fauchage intérieur du Croate Kumric.

10h25. -90kg - Keita aux forceps. Première victoire pour le clan tricolore, mais que ce fut dur pour le combattant de FLAM 91, mené par le Moldave Eugen Madveiciuc, champion du monde cadets et médaillé de bronze aux championnats d'Europe cadets et juniors en 2017, sur un o-uchi-gari en bordure, avant que l'arbitre ne se décide finalement à le sanctionner, à trois secondes du terme, pour la troisième fois du combat.

10h20. -90kg - Kermarrec piégé par Trippel. Le jeune Allemand, médaillé mondial juniors 2017 au détriment d'Aurélien Diesse, place à l'entame de la dernière minute son makikomi pour waza-ari, alors qu'il avait reçu deux pénalités contre aucune pour le Génovéfain. Ce dernier tente de réagir sur uchi-mata, en vain...

10h10. -81kg -Djalo, Allardon et Gengoul sur le carreau. Si le combattant du Racing se fait surprendre d'entrée de jeu par le kata-guruma du Coréen Lee Seungsu, cinquième des mondiaux 2015, Allardon est quant à lui victime d'un arbitrage plus que douteux, concédant un troisième shido sur une anodine sortie de tapis, après avoir été sanctionné pour poussée quelques secondes plus tôt, au bout de seulement une minute trente de combat contre le Turc Albayrak, finaliste à Tunis il y a quelques semaines. Pour le Parisien Gengoul, remplaçant du champion de France 2017 Quentin Joubert touché aux côtes, l'affaire s'est terminée au sol contre le Japonais Fujiwara, champion d'Asie en titre. Il ne reste déjà plus que Baptiste Pierre côté français...

10h. Deuxième journée de compétition à l'AccorHôtels Arena ! Et ce sont les -81kg qui lancent les hostilités devant des tribunes encore clairsemées. Pour le moment, c'est le Japon qui mène les débats avec ses six médailles pour deux titres, devant la France et la Corée du Sud. 

Les autres actualités similaires

Original-web-encartedj310x310-181017
Original-mizuno
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-original-310_militaires
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_pp_judo
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-creps_2018
Original-stage_judo_1-4_page
Original-abonnement_sensei_10_ans_60_numeros