22:14 16 mai

CF juniors 2017 : La réaction des responsables nationaux

Gilles Bonhomme et Christophe Gagliano font le bilan

A l'issue des championnats de France juniors qui ont eu lieu ce week-end, les deux responsables nationaux juniors sont revenus sur cette compétition et les échéances à venir. 

Gilles Bonhomme, responsable national des juniors féminines :
« Le tournoi de Saint-Pétersbourg se solde par un très bon bilan : d'abord en terme qualitatif puisque toutes les filles ont été dans l'engagement, ont eu cette volonté de faire tomber. Ensuite, sur un plan comptable puisqu'elles remportent huit médailles. Il y avait les Japonaises, les meilleures Russes, des Hollandaises. Un tournoi très relevé donc. Pour ces championnes de France, il y avait un certain nombre d'absentes pour cause de blessure : Julia Tolofua (+78kg), victime d'une rupture des ligaments croisés en fin d'année dernière, reprendra dans le courant du mois de juin alors que Romane Dicko, dans la même catégorie, s'est faite opérée d'un doigt suite aux championnats de France 1re division par équipes. Il y a des chances de la revoir pour les championnats d'Europe et du monde. Marina Olarte (-70kg), retrouvera les tatamis dans les quinze jours, trois semaines. Enfin, Romaine Rambot (-70kg) et Clémence Emé (-63kg) sont toutes les deux blessées à l'épaule. La première reprendra dans les semaines qui viennent et la seconde est en reprise. En ce qui concerne les sélections à venir, Amina Abdellatif et moi-même tenons compte de quatre critères pour proposer les combattantes au comité de sélection : le résultat aux championnats de France, les résultats en sélection avec le groupe France, les championnats de France 1re division et les performances internationales avec son club. En terme de préparation pour les échéances internationales, le groupe aura le même programme de stage que les seniors : du 17 au 27 juillet, du 6 au 16 août et du 21 au 25 août. En plus de cela, le groupe qui ira combattre à Berlin, fin juillet, fera le stage qui suit la compétition. En dernier mot pour dire que la commission d'admission pour entrer à l'Insep se réunira demain. Actuellement, il y a onze juniors féminines dans cette structure. »

Christophe Gagliano, responsable national des juniors masculins : 
"Ces championnats de France ont été conformes à ses prédécesseurs en terme de niveau général. Il n'y a pas d'élévation notable du niveau global même si ce week-end, les -73kg et -81kg ont tiré le niveau vers le haut. Ce que j'attendais de cette compétition ? Que certaines individualités montrent un petit "truc" en plus : dans l'engagement, la combativité, la technique et la volonté de performer.
En -73kg, Jawad Abdelkrim a montré une  maturité supérieure sur le kumikata. Il est plus tacticien que technicien et je trouve qui lui manque, pour l'instant, une capacité à vraiment projeter. Etienne Delvert, lui, confirme. C'est un garçon qui est sur le registre énergétique et qui est techniquement encore perfectible. Cameron Givre est en progression constante. Hugo Metifiot, qui finit 5e, m'a bien plu de par sa rigueur, son engagement, sa constance et sa technique. J'avais été très satisfait de lui lors du stage au Japon. En -81kg, les deux finalistes, Paul Livolsi et Guillaume Blanchard font un bon parcours. Deux garçons intéressants, particulièremen le premier qui n'est que junior 1re année. J'ai noté aussi la bonne prestation d'Alan Caillouey. En -90kg, cela a été un peu plus pauvre. Les deux finalistes (Loris Tassier et Sofiane Ait Mohamed Amer) étaient au-dessus du lot et attendus. Je les connais bien pour les avoir à l'Insep : ils doivent avoir conscience que tout ceci n'est qu'un début et pas une fin en soi. Ils doivent le comprendre. En +100kg, il ne faut pas se le cacher, le niveau est faible. Mais j'ai été agréablement surpris par les deux finalistes qui sont tous deux juniors 1re année. La troisième place de Jean-Gabriel Kombo est intéressante aussi, car c'était la première compétition depuis six mois. 
Enfin en -66kg, la présence de Romaric Bouda était un vrai test qu'avec Yacine Douma et son entraîneur de club nous lui avions fixé. Gérant moyennement ses descentes au poids, après lesquelles était de plus en plus blessé ou en méforme, nous avons réfléchi à une hypothétique montée de catégorie. Ces championnats de France étaient donc une épreuve, avec l'idée qu'il fasse une perf'. Contrat rempli puisqu'il est finaliste. Il a donc prouvé qu'il avait largement le niveau national en -66kg. 
Quant à Jean Daniel, il a prouvé qu'il était bien le leader de la caté. Nous avons eu une discussion franche il ya plusieurs semaines, lui, Bernard Tchoullouyan (son entraîneur à l'OM Judo) et moi, pendant laquelle nous lui avons dit que ses qualités évidentes de judoka n'étaient pas suffisantes si il voulait aller très loin. Qu'il devait absolument être plus constant dans la dureté et pleinement intégrer la dimension "combat" du judo. Sa victoire samedi est un bon point dans ce sens. Maintenant il doit confirmer à l'international. 
En vue des championnats d'Europe et du monde, les tournois d'Autriche et de Hongrie serviront de compétitions de sélections. Idéalement, le tournoi de Berlin sera une répétition générale pour le groupe qui ira faire les Europe, même si il est possible que ce dernier serve aussi à départager des catégories où aucun leader ne se soit dégagé avant. La sélection officielle pour ce tournoi et les championnats d'Europe participera au stage d'Houlgate du 17 au 27 juillet."

Les autres actualités similaires

Original-web-encartedj310x310md
Original-pub_esprit_du_judo_310x310
Original-310_regions-1
Original-310_veterans
Original-judocamp-ete-stagerentree-pave-web
Original-judocamp-ete-stageskids-pave-web
Original-offre_abonnement_shodan_edj67
Original-offre_abo_sempai_edj67
Original-ap_creps_def