20:59 02 déc

CF cadets par équipes : FLAM 91 et le Stade Bordelais au rendez-vous

Deux médailles pour le club girondin et pour l'OM Judo

Début de ce week-end consacré aux championnats de France par équipes "jeunes", dans un Institut du Judo à la température très fraîche, au moins dans la matinée. La catégorie "cadet" ouvrait les hostilités ce samedi. Et deux vainqueurs, FLAM 91 et le Stade Bordelais ASPTT Judo qui auront été chercher le titre lors du cinquième combat décisif. Une mention spéciale à la finale masculine, avec un suspens haletant jusqu'au magnifique coup de judo du -66kg bordelais, Alexandre Rubiano. Un titre qui clôt une journée bien débutée par une médaille de bronze chez les filles pour les Girondins. L'OM Judo monte aussi deux fois sur le podium, en argent et en bronze.

Le titre et les larmes de Soukaina Harachi
Quarante-trois équipes féminines inscrites ce matin, dont l'équipe du FLAM 91, bien décidée à garder son titre. Une ambition dont le club essonnien, en association avec le Judo Club Chilly-Mazarin Morangis, s'était donnée les moyens puisque l'équipe coachée par Kilian Le Blouch comptait dans ses rangs des filles classées au niveau national et international. Ainsi, trouvait-on dans l'équipe qui fera le doublé, après 2016, Léa Metrot (vice-championne de France 2017 en -40kg, 2e au tournoi de Cormelles-le-Royal en -48kg), Faiza Mokdar, championne de France et vice-championne du monde cet été à Santiago en -52kg, et Laura Fuseau, 3e aux championnats de France et 5e aux championnats d'Europe en +70kg. 
En finale, FLAM 91 retrouvait l'OM Judo, et son équipe de quatre combattantes, emmenée par Alexia Santelia, 5e à Clermont-Ferrand en -57kg mais qui pour la cause combattait en -63kg, et Ophélie Vellozzi, 3e aux championnats de France en -57kg. 
Une finale franchement plaisante avec à la fois du suspens et beaucoup de judo. Une rencontre qui débutait véritablement avec les -52kg, car n'ayant pas de -48kg, l'OM devait déjà concéder un point. Rentrée très fort dans son combat, Faiza Mokdar ne laissait aucune chance à la Marseillaise Audibert puisque la combattante de Chilly plaçait un uchi-mata ken-ken sur lequel elle se replaçait parfaitement pour projeter très proprement son adversaire. Et déjà 2-0 pour le club de Kilian Le Blouch. Ophélie Vellozzi redonnait espoir au club marseillais, marquant sur un  puissant et superbe o-soto-otoshi. 2-1 puis 2-2 avec la blessure de Soukaina Harachi qui voyait son genou droit plier dans le mauvais sens sur une tentative de yoko-wakare d'Alexia Santelia. Abandon et pleurs pour l'une des soeurs cadettes de Sarah Harachi, auteur jusqu'alors d'une journée solide. Tout allait se jouer dans le combat des +70kg. Pour ne pas déroger à la règle, c'est par un magnifique mouvement de judo qu'allait se conclure cette finale avec un uchi-mata incroyable de Laura Fuseau. 3-2 pour FLAM 91. Un doublé pour une équipe qui ira chercher la malheureuse Soukaina Harachi à l'infirmerie pour recevoir la médaille de la victoire et poser devant les photographes toutes ensemble. Une belle image un peu gâchée par l'absence de podium lors cette remise des récompenses. 
En bronze, on trouve le Stade Bordelais qui se défait de l'AJBD 21-25, grâce entre autre au très puissant harai-goshi de la + 70kg, Liz Ngebeleya, qui l'a mis à toutes ses adversaires de la journée. Et l'AM Asnières qui se défait du club de La Couronne Grand-Angoulême Judo, dont la vice-championne de France des -52kg, Lou-Ann Masson, a encore montré toutes ses qualités en ne-waza.

Alexandre Rubiano décisif
Vainqueur d'un demi-tableau plutôt copieux avec l'OM Judo (du champion de France -60kg, Orlando Cazorla) et l'OJ Nice (des champions de France Enzo Gibelli, en double licence, en -66kg et Hubby Confiac, en -73kg), le Stade Bordelais retrouvait en finale Sucy Judo, vainqueur du championnat d'Île de France il y a quelques semaines et l'Olympic Judo Varois en demi-finale sur le score très sec de 5 à 0. Dernier affrontement de la journée, cette finale se déroulait dans une grosse ambiance puisqu'en même temps que les deux rencontres pour le bronze. Cris, encouragements, applaudissements, signes évidents de stress marqueront ce combat entre le club girondin et celui du Val-de-Marne, coaché par Hugo Fonghetti.
Les -73kg commençaient et c'est Sucy qui ouvrait la marque grâce à un sumi-gaeshi très bien suivi au sol pour le compte. Puis 1-1 avec la victoire de judoka du Stade Bordelais grâce au troisième shido infligé au combattant sucyéen alors que ce dernier menait d'un waza-ari sur ura-nage. Maxime Sonilhac donnait même l'avantage au club bordelais grâce à un waza-ari marqué sur sode-tsuri-komi-goshi en début de combat. Malgré deux shidos pour fausse attaque, le vice-champion de France en -50kg ne faisait pas l'erreur d'en prendre un troisième, fatal. Mais Sucy revenait à égalité, 2-2 avec la victoire en -60kg de son judoka, beaucoup plus entreprenant que Yhonice Goueffon qui récoltait trois pénalités avant la fin des trois minutes de combat règlementaires. C'est donc les -66kg qui allait décider de la victoire. Un combat âpre, tendu et tactique.
Le premier waza-ari était pour Sucy dont le judoka contrait une attaque d'Alexandre Rubiano...qui revenait immédiatement à hauteur sur un yoko-guruma. Rien ne sera marqué jusqu'au golden score. A égalité de valeurs et de shido (un chacun), les deux judokas faisaient passer leurs entraîneurs et leurs supporters par tous les états. L'ambiance devenait franchement chargée d'adrénaline. Et sur une séquence, un temps presque mort du combat, Alexandre Rubiano lançait un magnifique et soudain seoi-otoshi qui mettait son adversaire sur la tête puis sur le dos. 
Superbe ! 
Sur le podium on retrouve en bronze l'OM Judo et l'OJ Nice. 
Demain, place aux juniors. 
 

Les autres actualités similaires

Original-offre_no%c3%abl_-_adidas
Original-stage_judo_num%c3%a9rique
Original-offre_no%c3%abl_-_amphora
Original-mizuno
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-web-encartedj310x310-181017
Original-310_veterans
Original-310_cjuniors
Original-310_cadets
Original-310_para_judo
Original-310_regions
Original-310_militaires