22:45 04 déc

CF cadets et juniors par équipes 2017 : Le bilan

Que retenir de ce week-end ?

Retour sur les informations à retenir de ces derniers championnats de France 2017 : 

 -L'OM Judo finit donc avec trois médailles : l'or pour les juniors féminines, l'argent pour les cadettes et le bronze pour les cadets. 
Premier titre en équipes pour le club marseillais, qui restait sur deux défaites, en 2015 et 2016, chez les juniors féminines. 
Belle régularité puisque l'OM Judo avait déjà récolté trois médailles en 2016. 
-Le Stade Bordelais ASPTT Judo remporte son premier titre avec son équipes de cadets et termine à deux médailles, avec le bronze des cadettes. Sucy Judo termine également à deux médailles (l'argent pour les cadets et le bronze juniors masculins), tout comme FLAM 91 (le titre en cadettes et le bronze pour les juniors féminines) et Nice Judo (l'argent pour les juniors féminines et le bronze pour les juniors masculins).
-Stabilité au niveau du podium juniors féminin avec les quatre mêmes équipes (ACS Peugeot Mulhouse, Nice Judo, FLAM 91 et OM Judo). 
Chez les garçons seul Sucy Judo est à nouveau sur le podium...mais Nice Judo avait fini 5e et l'AJA 7e en 2016. FLAM 91, vice-champion de France en 2016 finit cette année 5e. 
-Premier titre pour l'AJA Paris XX chez les juniors masculins. 
-Des mouvements superbes lors des finales du weekend : 
*L'incroyable ura-nage de Maxime Merlin en finale des juniors masculins (-60kg). Une prise d'initative supersonique pour une véritable "souplesse arrière" qui met Pierre Dumontier "sur le toit". A voir et à revoir.
*Le seoi-otoshi aussi soudain qu'aérien d'Alexandre Rubiano qui offre le titre au Stade Bordelais ASPTT Judo lors de la finale des cadets.
*L'uchi-mata, là aussi décisif, de Laura Fuseau (FLAM 91) dans le dernier combat de la finale cadette. Un mouvement superbe d'une très belle amplitude.
-L'organisation rôdée et et le respect des horaires (à la dizaine de minutes près). Seul bémol, l'absence de podium adapté.
-L'ambiance surchauffée des demi-finales juniors masculines. Une intensité de chaque instant pour deux rencontres qui se joueront dans le cinquième combat. Il fallait avoir les nerfs solides pour arbitrer ces deux rencontres. Ce fut le cas. 
-La fraîcheur qui a pris l'INJ tout le week-end. Mieux valait être bien couvert.
-L'absence des entraîneurs nationaux (du moins du côté des organisateurs), à l'exception de Gilles Bonhomme, responsable des juniors féminines. 
-L'âme de capitaine de Paul Livolsi (AJA Paris XX) et de Nicolas Chilard (JC Chilly Mazarin Morangis). Surmotivés, les deux -81kg ont endossé l'habit de patron hier. 
-Le chambrage, court et resté dans les limites de l'acceptable, entre Parisiens et Marseillais lors de la demi-finale junior AJA Paris XX/OM Judo.
-L'esprit d'équipe de l'équipe cadette du FLAM 91 qui est chercher Soukaina Harachi à l'infirmerie pour qu'elle reçoive avec ses copines sa médaille de championne de France, après sa blessure au genou en finale. De l'émotion dans ce moment. 
-Le petites piques sympathiques et pleine de malice entre Chloé Dollin (Nice Judo) et ses copines de l'équipe de France juniors, Agathe Devitry et Julia Tolofua (ACS Peugoet Mulhouse), avant la demi-finale entre les deux clubs. Regards gentiments provocateurs avant le salut initial et une sacré baston entre Dollin et Tolofua. De belles images. 
-Le golden score de cinq minutes et sept secondes entre Agathe Devitry et Melissa Loen. 

Les autres actualités similaires

Original-offre_no%c3%abl_-_adidas
Original-stage_judo_num%c3%a9rique
Original-offre_no%c3%abl_-_amphora
Original-mizuno
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-web-encartedj310x310-181017
Original-310_veterans
Original-310_cjuniors
Original-310_cadets
Original-310_para_judo
Original-310_regions
Original-310_militaires