16:48 22 déc

Cédric Revol aux Étoiles du sport

Quatre questions au -60kg de l'AC Boulogne-Billancourt Judo

Présent à la quinzième édition des Étoiles du sport à la Plagne, Cédric Revol, vice champion de France 2015 et 3e en 2016 en -60kg, y était parrainé par son partenaire et copain de club Cyrille Maret. Il revient sur cette expérience visiblement très positive. 

Tu reviens des Étoiles du Sport, une expérience assez singulière. Qu'en retiens-tu ?
De très bons moments de partage avec Cyrille et des rencontres très riches avec beaucoup de personnalités différentes. Cyrille m'a introduit auprès d'un certain nombres de champions et cette semaine m'a conforté dans ce que je pensais de lui : c'est quelqu'un de très humain en plus d'être un bout-en-train. Je vous livrer deux anecdotes : lors de l'épreuve du raid, un couple était devant nous. Là je lui lance : « Allez, allez, on se bat et on les dépasse ! ». Et là il me répond : « Non, non. On attend les dix derniers mètres de la course et là tu me portes pour passer la ligne d'arrivée ». Une initiative qui a beaucoup plu car dans le résultat final est aussi pris en compte les valeurs incarnées par les candidats. Et là je pense qu'on a marqué les esprits. L'autre anecdote assez significative du personnage ? Cyrille a gagné des cadeaux durant la semaine. Et bien il me les a tous donnés !

Et concernant les autres personnalités du sport ?
J'ai partagé deux supers moments sur la piste avec des champions de disciplines complètement différentes. Le premier avec Guillaume Chaine et Cyrille où nous avons eu la chance de skier un après-midi en compagnie de Guilbaut Colas, champion du monde de ski de bosse en 2011. Et on s'est régalé ! Une autre fois, c'était avec Michaël Llodra et les frères Gilles. Moi j'étais super impressionné ! Et ils se sont montrés très simples et naturels. Enfin, j'ai discuté un quart d'heure avec Alain Souchon et notamment de judo !

Dans l'épreuve où tu dois convaincre un jury en une minute il paraît que tu as révisé avec Frédéric Lecanu ?
Oui, tout à fait. J'avais préparé un petit speech qui me semblait pas mal. Mais je voulais avoir un avis critique et du coup j'ai demandé à Frédéric Lecanu. J'ai déclamé mon texte. Résultat : deux minutes et trente secondes ! Et là Fred a été génial : en dix minutes, on a raccourci et condensé ma présentation. Il m'a conseillé de bien rester focalisé sur l'essentiel en me donnant quelques conseils.

Pour revenir au judo, quelles sont tes ambitions et tes prochaines échéances ?
 Je vise clairement une sélection aux Europe et aux monde 2017. Au niveau compétitions, je vais faire l'African Open de Tunis le 15 janvier, puis l'European Open d'Odivelas au Portugal une semaine avant de combattre lors du Grand Chelem de Paris. Paris sera évidemment une échéance cruciale dans une catégorie où la concurrence est forte mais saine avec deux copains qui sont de ma génération : Walide Khyar et Vincent Manquest. On se connaît très bien, on s'apprécie aussi. Avec Vincent, nous avons été partenaires lors des séances techniques à l'Insep cette année avec Xavier Mondenx. La différence se fera sur la capacité à battre les meilleurs étrangers. Je me prépare pour ça.

Les autres actualités similaires

Original-web-encartedj310x310md
Original-310_regions-1
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-310_veterans
Original-judocamp-ete-stagerentree-pave-web
Original-pave%cc%81_edf_310x310
Original-offre_abonnement_shodan_edj67
Original-offre_abo_sempai_edj67
Original-creps_hauteur