14:53 19 sep

CE juniors 2017 : Trois titres pour les Français

Justine Deleuil, Romane Dicko et Aurélien Diesse en or


Photo : Robert Danis / www.judopassion.ch

La France, première nation en 2016 avec huit médailles dont trois titres (Justine Deleuil en -44kg, Marie-Eve Gahié en -70kg et Julia Tolofua en +78kg) se présentait cette année aux championnats d'Europe de Maribor (Slovénie) comme pouvant garder le leadership européen. Forte d'une équipe féminine très performante lors de ses sorties internationales et de quelques individualités masculines ayant les moyens d'aller chercher le titre (Romaric Bouda en -60kg, Daniel Jean en -66kg et Aurélien Diesse en -90kg), on se disait que la France ne manquait pas d'atouts pour viser haut. Au final ? Le même nombre de titres que l'année dernière, une médaille de moins au total (sept vendredi et samedi derniers), une 3e place aux classements des nations derrière la Russie et l'Azerbaïdjan et la belle reconquête du titre par équipes des filles tricolores.

Deleuil et Dicko c'est costaud
Il y a une vraie logique à retrouver ces deux jeunes femmes sur la plus haute marche. La première parce qu'elle est championne d'Europe en titre et que ses résultats cette saison prouvaient qu'elle gardait une dynamique de performance impressionnante : championne de France 2017, 3e à Saint-Pétersbourg et à Berlin. Vendredi, le tirage au sort offrait la perspective d'une demi-finale franco-française puisque Justine Deleuil (Judos L'Islois/AJA Paris XX) pouvait retrouver sa meilleure ennemie, Marine Gilly (JC Maisons-Alfort), l'une de ses plus sérieuses rivales sur le plan européen avec la Belge Loïs Petit et la Turque Cicek Akyuz. Battue en 1/4, l'ex-combattante de l'OM Judo (vice-championne d'Europe en titre, vainqueur à Leibnitz et à Gdynia) finira finalement cinquième. Deleuil, elle, passera l'obstable turc en demi pour finalement s'imposer face à Petit en finale. Doublé donc pour la Vauclusienne et troisième titre continental (elle a été championne d'Europe cadette). 
La seconde (Randoris Club de Villeneuve-le-Roi) est la surdouée du judo français. Titulaire lors de l''épreuve mixte à Budapest où elle a prouvé sa capacité à être performante (et décisive) face à une opposition senior, vainqueur de son seul tournoi international junior à Berlin, elle était la prétendante la plus sérieuse de la catégorie au titre. Une victoire qu'elle acquiert sans rature ni anicroche : quatre combats, quatre ippon et aucune marque ni shido en sa défaveur. 
Trois autres médailles dans la besace féminine avec le bronze de Sarah-Léonie Cysique (-57kg, ACBB Judo), Anaïs Mosdier (-48kg, ADST/JC Maisons-Alfort) et Chloé Dollin (-78kg, Nice Judo). Trois filles régulièrement performantes en junior et en senior (les deux premières sont médaillés aux CF 1re division 2016, la troisième finit 5e). Une constance très positive mais tout de même une petite pointe de regret pour Cysique et Mosdier qui avaient les qualités pour remporter leur demi-finale face à des adverse pas vraiment plus fortes qu'elles. 
Une équipe féminine qui classe (jusqu'à la 7e place) huit de ses dix sélectionnées et s'adjuge non sans avoir conu une grosse frayeur contre la Turquie, une belle victoire par équipe face aux Hollandaises, ces dernières finissant devant la France au classement général féminin avec trois titres. Autre satisfaction sans doute, pour Gilles Bonhomme et Amina Abdellatif, trois des cinq médaillées seront encore junior en 2018 (Mosdier, Cysique, Dicko).


Photo : Robert Danis / www.judopassion.ch

Diesse, la confirmation d'une promesse
Sa 3e place l'année dernière à Malaga, sa 2e place aux CF 1re division ainsi que sa 5e place aux Universiades mi-août plaidaient pour voir en lui l'une des plus crédibles chances de médaille masculine. Problème, le nouveau licencié de l'ES Blanc-Mesnil Judo a connu une longue période d'indisponibilité avec les seuls championnats du monde universitaires comme compétition de reprise/préparation. Pas de quoi faire gamberger Aurélien Diesse, un judoka très offensif et qui ne calcule pas. Du moins jusqu'au deuxième combat où une douleur au ménisque l'oblige à tenir compte de cet aléa, mais qu'il gérera intelligemment pour s'imposer au bout de la journée. Cinq combats, un waza-ari remonté en demi-finale et en finale... Absent lors de l'épreuve par équipe pendant laquelle la France s'inclinera, à quatre judokas, contre la Finlande, sa blessure rend incertaine sa participation aux championnats du monde (18-22 octobre à Zagreb, Croatie). Son forfait serait une réelle chance de médaille mondiale en moins pour le groupe de Christophe Gagliano et Yacine Douma. 
La médaille de bronze de Théo-Raoul Hebrard (OJV/JC Maisons-Alfort) relève plus de la bonne surprise mais acte une très belle journée faite d'engagement, de combativité et de hargne. Battant les deux Géorgiens du jour, il perd en demi-finale contre le Russe Murtaz Sheriev lors d'un combat à l'arbitrage assez discutable. Dernière satisfaction du groupe masculin, la 5e place de Paul Livolsi (AJA Paris XX), première année et qui prouve une nouvelle fois que le potentiel est là. 
Déception claire en revanche avec l'élimination lors de leur premier combat de Romaric Bouda (-60kg, Eure Judo) et Daniel Jean (-66kg, OM Judo). 

La Russie sur le fil 
Neuf médailles, le même nombre qu'en 2016, mais une répartition plus équilibrée : cinq pour les garçons (dont deux titres), quatre pour les filles (dont un titre et deux deuxièmes places). Vérité d'une compétition ou tendance plus profonde ? La seconde hypothèse révélerait alors un nouvel adversaire récurrent pour le leadership européen féminin, avec les Allemandes et Hollandaises. Pas forcément une bonne nouvelle pour les Françaises. Les Azéris finissent deuxième à sept médailles dont trois titres. Leur leader, Hidayat Heydarov, champion d'Europe en -73kg chez les seniors s'impose avec autorité. A noter les deux médailles de bronze féminine en -48kg et -52kg. 

Les autres actualités similaires

Original-web-encartedj310x310-181017
Original-mizuno
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-_a9d0a77b8231d078aa3f4a4a72c022cf29250485cb81e47852_pimgpsh_fullsize_distr
Original-creps_hauteur
Original-sticker_judo_-_copie